Recrutement dans l'Armée de terre : des postes à responsabilité à bac+3




L'Armée de Terre recrute chaque année 10 000 personnes du niveau CAP à bac+5 qui peuvent servir dans 300 métiers différents : des militaires du rang, des sous-officiers et des officiers. Zoom sur les carrières d'officier accessibles à niveau bac+3 et souvent ignorées du public.




Chef de VAB T20 13 en observation. Crédit photo : Armée de terre.
Chef de VAB T20 13 en observation. Crédit photo : Armée de terre.
Après un DUT de Gestion des entreprises et des administrations (GEA) option Ressources humaines, Stéphanie a décroché un master1 de Responsable de la gestion de l'emploi dans une école de commerce, puis un master2 de protection sociale à l'université de Marne-la-Vallée.

C'est en cherchant son premier emploi sur internet, qu'elle a découvert les offres de l'armée de Terre pour les diplômés de niveau bac+3 à bac+5 sur le site recrutement.terre.defense.gouv.fr en particulier la possibilité de devenir "officier sous-contrat spécialiste" (OSC/S) ; ce type de contrat, d'une durée de 5 ans renouvelable, permet en effet d'exercer une spécialité professionnelle dans la communication, les RH, les finances, le droit, l'informatique ou un autre domaine d’activité, cela au sein d'une unité de l'Armée.

Stéphanie a aujourd'hui le grade de sous-lieutenant et travaille au sein des équipes chargées de la gestion des carrières "Cela me permet de concilier le domaine dans lequel j'ai étudié et d'être au service de mon pays et des autres", explique-t-elle.

Devenir officier : les différentes voies possibles

De fait, avec la professionnalisation de l'Armée, 72% des militaires sont désormais recrutés "sous contrat", c'est-à-dire pour un temps déterminé et non toute leur vie professionnelle comme les militaires "de carrière".

Les diplômés de niveau bac+3 à bac+5 peuvent ainsi devenir officier selon plusieurs voies :

- La voie classique des "officiers de carrière" : pour l'Armée de Terre, il faut passer par la grande école militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, accessible sur concours après des classes préparatoires aux grandes écoles, ou bien sur titre avec un bac+5.
L'officier de carrière exerce d'abord durant 10-11 ans des fonctions de commandement sur le terrain, puis en deuxième partie de carrière il peut accéder à des postes à l'état-major ou à des emplois d'expertise.

- La voie d'Officier sous contrat encadrement (OSC/E) est ouverte aux diplômés ayant au moins un bac+3 et moins de 29 ans. Vous devenez officier via un contrat pour une durée de 10 ans renouvelable (jusqu'à 20 ans de service maximum) pour exercer une mission de commandement à forte dimension militaire : il s'agit d'encadrer une section ou un peloton au sein d'un régiment, soit une trentaine de militaires.
Vous recevez pour cela une formation qui dure environ deux ans.

- La voie d'Officier sous contrat spécialiste (OSC/S) est également ouverte aux diplômés ayant au moins un bac+3 dans une spécialité (droit, informatique, mécanique, communication, etc.) et souhaitant exercer cette spécialité au sein de l'Armée. Le contrat est signé pour 5 ans, renouvelable jusqu'à 20 ans par contrats successifs.
"L'officier sous contrat reste cependant un soldat, il travaille en milieu militaire et peut être amené à partir en opération extérieure", rappelle le lieutenant-colonel Sophie Caussel. L'officier spécialiste débute d'ailleurs, comme tous les officiers, par une formation militaire initiale à Saint-Cyr Coëtquidan.

Vidéo : l'exemple d'un officier sous contrat spécialiste


Deux voies plus particulières

- La voie de Pilote d'hélicoptère sous contrat d'officier : pour l'emprunter, il suffit d'avoir le bac et de réussir les épreuves de sélection. Vous êtes entièrement formé durant 4 ans pour devenir pilote d'hélicoptère au sein d'une escadrille de l'ALAT (l'Aviation légère de l'Armée de terre). Cela inclut la formation militaire initiale à Saint-Cyr, 12-15 mois de formation à l'école de pilotes de l'ALAT à Dax, puis 30 à 52 semaines à l'Ecole de l'Alat (EALAT) au Cannet des Maures.
Le pilote d'hélicoptère signe d'abord deux contrats de 2 ans durant sa formation, puis, s'il la réussit, un contrat de 10 ans renouvelable jusqu'à 20 ans.

- La voie d'Officier en formation initiale en Allemagne (OFIA) est encore plus particulière : elle est ouverte aux diplômés du bac parlant couramment français, anglais et allemand car l'élève OFIA suit un cycle de formation militaire et universitaire de 5 ans au sein de la Bundeswehr allemande. Après l'obtention d'un master en Allemagne, il rejoint la France et a le même parcours qu'un officier de carrière.

Des spécialités particulièrement recherchées

Si l'Armée de Terre recrute sur 300 "métiers", les candidats sont particulièrement recherchés dans  certaines spécialités. "Nous manquons cruellement de mécaniciens, d'informaticiens ou de spécialistes de la maintenance", indique le lieutenant-colonel Caussel.
Des métiers très recherchés par les employeurs sur le marché de l'emploi et que l'on ne pense pas forcément venir exercer dans l'armée. Pour se donner une idée, on peut consulter les offres d'emplois du site recrutement.terre.defense.gouv.fr

Inversement, l'Armée de terre forme aussi à des spécialités très techniques ou des métiers passion qu'il peut être difficile d'exercer dans le civil. Elle dispose ainsi d'écoles de spécialités très variées où les militaires viennent étudier (selon leur affectation) après leur formation initiale : le Centre de défense nucléaire, biologique et chimique, le Centre d'enseignement et d'étude du renseignement, l'Ecole des transmissions, l'Ecole militaire de haute-montagne, l'Ecole des troupes aéroportées...

Des carrières qui ont du sens... et des exigences

En ces temps où l'on cherche souvent à donner du sens à son travail, une carrière militaire peut être une belle réponse pour qui veut défendre la France, ses valeurs et ses combats sur le sol national (par exemple pour la sécurité) comme à l'étranger.

L'Armée souligne aussi la fraternité que l'on peut éprouver dans ses rangs, la possibilité d'y exercer des missions exceptionnelles, d'y vivre un dépassement et même un don de soi. "Je retrouve des valeurs qui me sont chères comme la cohésion, la solidarité et la rigueur", reconnaît Stéphanie, jeune officier sous contrat spécialiste citée plus haut.

Autre avantage : si les contrats ne garantissent plus un "emploi à vie", ils sont cependant assez longs pour offrir une belle stabilité, d'autant que les militaires sont maintenant aidés à se reconvertir.

Mais attention à ne pas oublier non plus les exigences de la carrière : le sens de la  hiérarchie, la mobilité à accepter lorsqu'il faut changer d'affectation ou partir en "opération extérieure" (Opex), la discipline...

Assurez-vous que cela correspond à votre caractère et que vous avez envie d'être avant tout "soldat".

Un processus de recrutement de quelques semaines

Pour vous permettre de faire le bon choix, l'Armée de terre vous propose un processus de recrutement progressif : tout commence par un entretien de prise de contact au Cirfa (Centre d'information et de recrutement des forces armées) le plus proche de chez vous où l'on vous présente le métier de soldat.
- Si vous ouvrez un dossier, vous êtes convoqué dans les 48heures pour une évaluation physique, médicale et psychologique et recevez les résultats dans les 10 jours.
- S'ils sont positifs, vous pouvez passer un entretien d'orientation au Cirfa pour évoquer les métiers qui vous conviendraient, vous pouvez faire 3 voeux sur des postes.
- Une commission examine alors votre demande qui peut être acceptée ou refusée

En savoir plus sur le circuit de recrutement

 



Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger






Un blog sur les débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...