Quels tests de langue pour certifier son niveau ?



TOEIC, TOEFL, IELTS... Comment s'y retrouver dans tous ces tests de langue ? Lequel passer pour certifier son niveau linguistique ? Tout dépend si vous voulez valoriser votre CV, faire des études à l'étranger ou immigrer. Explications.




Quels tests de langue pour certifier son niveau ?
Vous souhaitez internationaliser votre cursus dans le cadre de vos études, d'un stage, d'un emploi ? Indiquer un niveau approximatif de langue ne dit rien sur un CV, il faut pouvoir attester d'un niveau de langue par une certification reconnue.

Face à la multiplication des tests, le Conseil de l'Europe a créé en 2001 un "cadre européen commun de référence pour les langues" (CECR) qui définit une échelle de six niveaux, valables pour toutes les langues  : A1 (niveau découverte) - A2 (intermédiaire ou "de survie") - B1 (niveau seuil) - B2 (avancé) - C1 (autonome) - C2 (maîtrise). Cette échelle d'évaluation peut être mise en correspondance avec les tests  qui existent.

Reste à choisir le bon : tout dépend de l'objectif poursuivi (études ou vie professionnelles ?), et aussi de la langue et du pays choisi. Selon les cas, vous n'aurez pas besoin du même type de certification.

Un diplôme ou un test ?

Premier repère, on distingue en général les examens et les tests.

Un examen débouche sur un diplôme de validité permanente, tandis qu'un test a souvent une validité limitée dans le temps.

Ainsi, pour l'anglais, seul le Cambridge est un diplôme dont la validité est permanente. Les autres tests sont seulement valables 2 ans.

Quels tests de langue pour certifier son niveau ?
Anglais : les certifications les plus connues

-
Le CAMBRIDGE est un examen du British Council qui comporte plusieurs épreuves écrites et orales. La partie orale est une conversation avec un professeur et non une épreuve sur ordinateur. Il comporte 3 niveaux : FCE (First Certificate in English) qui atteste du niveau européen B2, CAE (Certificate in Advanced English) du niveau C1, et CPE (Certificate of Proficiency in English) du niveau C2. Une préparation est donc indispensable. 
 
  • Pour quoi faire ? Le niveau "Advanced" (CAE) est requis pour entrer en premier cycle dans une université au Royaume-Uni pour les non-anglophones.
  • Rens. : www.britishcouncil.fr
 

- L'IELTS (International English Language Testing System) est aussi une certification anglaise. Il est le test de compétences en anglais le plus connu sur le plan international.
 
  • Pour quoi faire ? Il est exigé par les services d’immigration des pays exigeant un niveau d'anglais minimum (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande). C'est aussi le test requis pour rentrer dans des universités en Grande-Bretagne, Irlande, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, ou en Scandinavie.
  • Rens. : www.ielts.org/
 

- Le BULATS (Business Language Testing Service) est une version plus légère du Cambridge.
 
  • Pour quoi faire ? Il permet d'évaluer des compétences en contexte professionnel. Il est demandé par exemple par de nombreux employeurs internationaux et des centres de formation professionnelle dans le monde.
  • Rens. : www.bulats.org/fr
 
 
- Le TOEIC (Test Of English For International Communication) a été créé par l'ETS, service d'évaluation éducatif américain. Il permet d’évaluer les compétences de compréhension écrites et orales en anglais, de personnes non anglophones dans le milieu international des affaires, du commerce ou de l’industrie.
 
  • Pour quoi faire ? Ce test est surtout demandé en France en milieu professionnel par les directeurs des ressources humaines. Indiquer un bon score de TOEIC sur son CV est tout à fait indiqué. Les écoles d'ingénieurs exigent un score d'au moins 750 pour accorder leur diplôme. Il est aussi utilisé au Japon.
  • Rens. : www.ets.org/
 

- Le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) est un test de niveau linguistique général en nord-américain également créé par l'ETS.
 
  • Pour quoi faire ? Un score TOEFL minimum conditionne l'admission des étudiants étrangers dans les universités américaines, mais aussi des canadiennes (anglophones), australiennes ou asiatiques.
  • Rens. : www.ets.org/toefl

Quels tests de langue pour certifier son niveau ?
Les tests de langue allemande

- Le Goethe-Institut propose différents diplômes calés sur l'échelle européenne du CECR :
le Start Deutsch 1 atteste d'un niveau élémentaire  (A1 sur l'échelle européenne du CECR), le Start Deutsch 2 atteste du niveau A2,  le Goethe-Zertifikat B1 (niveau CECR B1), le Goethe-Zertifikat B2 (niveau CECR B2), le Goethe-Zertifikat C1 (niveau CECR C1), le Goethe-Zertifikat C2 GBS (niveau C2).
 
  • Pour quoi faire ? Le Goethe-Zertifikat "Großes Deutsches Sprachdiplom" (GBS) C2 indique un niveau élevé, proche de celui d'un locuteur natif. Il permet aux étudiants étrangers d'accéder aux universités et établissements d'enseignement supérieur allemands. Il permet aussi d'enseigner.
  • Rens. : www.goethe.de


- La GFDS (Gesellschaft für Deutsche Sprache), organisme indépendant, jouit d’une grande notoriété tant en Allemagne qu'à l’étranger.

Quels tests de langue pour certifier son niveau ?
Les tests de langue espagnole

Les DELE (Diplômes d’Espagnol Comme Langue Etrangère) sont des diplômes officiels de langue espagnole, accrédités par les ministère espagnols de l'Education, de la Culture et des Sports.

Ils comportent 6 niveaux correspondant à l'échelle du CECR : du niveau A1 à C2.
 

Quels tests de langue pour certifier son niveau ?
Les tests de langue italienne

- La certification la plus connue est celle qui permet aux étudiants étrangers d'être admis dans toute université italienne (sans avoir à passer le test de langue qu'impose chaque établissement à l'entrée). Elle certifie un niveau d'italien comme langue étrangère. Il y a quatre niveaux et l'obtention du deuxième est requis.

Trois universités italiennes ont la reconnaissance ministérielle pour préparer des étudiants étrangers à cette certification :
  • L'université de Pérouse délivre le  CELI (Certificat de Langue Italienne).
  • L'université de Sienne  délivre le CILS (Certificazione di Italiano come Lingua Straniera). Rens. :  http://cils.unistrasi.it/
  • L'université de Rome "Roma Tre" propose aussi un "Certificat de compétences générales en italien".

A savoir : l'université de Pérouse délivre aussi un autre diplôme, le CIC (Certificat d'Italien Commercial), utile pour l'insertion professionnelle.
 
 

Dans quel cadre passer ces tests ?

Il est possible de passer la plupart de ces tests en candidat libre, en général auprès de l'organisme qui l'a créé et qui le gère. Cependant il est fortement recommandé de suivre une préparation pour obtenir le meilleur score possible, d'autant que les examens ont un coût certain (entre 150 et 450 euros).

En France, des établissements d'enseignement supérieur préparent à certains tests (TOEIC par exemple) durant les cours de langues. Sinon vous pouvez suivre une préparation dans une école de langues ou lors d'un séjour linguistique. Certains organismes proposent de faire passer les tests de langues sur place à la fin du séjour.
Recourez de préférence à un organisme labellisé, par exemple par L’OFFICE national de garantie des séjours et stages  linguistiques, qui a le soutien du ministère en charge de la Jeunesse, et est engagé dans une démarche qualité rigoureuse.

Anne-Marie Tellier
Vendredi 3 Avril 2015

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite




Guides à télécharger










Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger