Prix Viadeo, Grand challenge du conseil : des projets étudiants distingués



Le projet étudiant "Créaquartier" a remporté le concours "La Riposte #2" organisé par Animafac et doté d'un prix par Viadeo. D'autre part le premier Challenge du conseil a permis à des étudiants d'entrer dans la peau d'un consultant pour imaginer l'entreprise de demain.





Pour la seconde année consécutive, l'association Animafac avait lancé un appel à projets étudiants sous le nom de code "La Riposte #2".  Objectif : distinguer des projets positifs, inventifs et sources de changement.

Pour cette deuxième édition, "La Riposte" a reçu le renfort d'un partenaire de poids avec le réseau social professionnel Viadeo. Sur 245 initiatives étudiants retenues au départ, 11 ont été soumises au vote des membres de Viadeo qui leur avait ouvert une page professionnelle.

Creaquartier : aider des jeunes sans formation à bâtir un projet professionnel

And the winner is... Creaquartier, une association parisienne qui veut aider les jeunes décrocheurs à former un projet d'avenir. Dans un local du 19ème arrondissement, Creaquartier leur propose de découvrir des métiers par des rencontres avec des professionnels, de suivre des cours en e-learning en étant coachés par des étudiants, de réfléchir à des créations concrètes de produits ou de services...

Un beau pot-pourri d'idées neuves pour s'attaquer à un problème social hélas ancien ; on comprend le choix des professionnels membres du réseau social.

En remportant le prix Viadeo, Creaquartier gagne une dotation de 5 000 euros, et aussi un précieux accompagnement de huit mois.

Kimo : un fablab mobile à l'intérieur d'un conteneur

 "La Riposte #2" d'Animafac a aussi distingué d'autres projets étudiants : ainsi les Chantiers-passerelles, beau projet entrepreneurial dont reussirmavie a déjà parlé (dans les jeunes entrepreneurs de l'année 2014) qui veut s'attaquer au problème de la prison en développant le travail d'intérêt général à la place des incarcérations...

Autre projet distingué ex-aequo avec Chantiers-Passerelles, le projet Kimo : il s'agit d'un conteneur mobile contenant du matériel permettant de réparer des objets du quotidien, mais aussi de faire découvrir les nouvelles technologies. Ce Fablab mobile ou "manufacture d'objets mobiles" se déplace dans des quartiers, des universités, et permet de s'initier au design ou de concrétiser un projet... notamment grâce à une imprimante 3D.

Ou comment les nouvelles technologies réinventent le concept des rémouleurs qui passaient autrefois de maison en maison pour aiguiser vos couteaux... Maintenant on rafistole et on aiguise, mais en 3D !

Grand Challenge du conseil : des étudiants dans la peau d'un consultant

Les lauréats du Challenge du conseil : l'équipe du projet Sen Experts (à g.) et du projet LUD'IN (à dr.)
Les lauréats du Challenge du conseil : l'équipe du projet Sen Experts (à g.) et du projet LUD'IN (à dr.)
Cet autre prix, toujours destiné aux étudiants, a été remis le 5 février par un prestigieux jury de chefs d'entreprise, de consultants, de personnalités politiques et de journalistes et cela dans les salons dorés du Sénat.

Ce premier Grand Challenge du conseil avait été lancé par Syntec Conseil en Management, le syndicat professionnel des sociétés de conseil aux entreprises qui avait eu la bonne idée de demander à des étudiants de master de se mettre dans la peau d'un consultant (Ceux qui s'interrogent sur ce métier peuvent lire Consultant en cabinet de conseil, c'est quoi au juste ?)

Les étudiants devaient donc se mettre en équipe pour imaginer un projet qui pourrait être proposé à "l'entreprise de demain". Cinq mois après le lancement du défi, 226 projets étudiants ont été présentés. Parmi elles, 5 équipes ont été pré-sélectionnées pour défendre leur projet au Sénat : 4 avaient été choisies par un jury, une par les internautes qui ont voté sur la plateforme Studyka.

Des innovations plus sociétales que technologiques

Or la surprise est venue de la nature des innovations proposées par les équipes finalistes. Là où l'on pouvait attendre des idées exploitant la digitalisation, la big data ou le "lean management", les étudiants, eux, ont d'abord pensé à l'humain, au lien intergénérationnel, au bien-être, au partage de compétences...

Belle leçon pour les entreprises souvent tentées d'oublier que l'Homme est à la fois l'acteur et la finalité du travail. "Cette matinée nous a donné une énergie stimulante et une formidable leçon d’optimisme avec 5 projets où les innovations proposées étaient plus sociétales que technologiques", a reconnu Hervé Baculard, président de Syntec Conseil en Management. 

Au final, deux projets ont remporté le 1er prix ex-aequo : "Sen Experts" et "LUD'In".

Sen Experts : les seniors au secours de la formation professionnelle

Sen Experts a été présenté par deux étudiants, l'un de Polytechnique et l'autre d'HEC, un beau duo qui veut s'attaquer au sous-emploi des seniors avec l'idée d'inverser la perspective : plutôt que de voir les seniors comme un problème (à évacuer), pourquoi ne pas tirer parti de leurs compétences afin de réduire les coûts de formation professionnelle ?

Le projet propose donc de créer un réseau de retraités et de seniors en recherche d'emploi qui pourrait dispenser les formations associées à leurs expertises. Un label Senexpert permettrait de partager entre les entreprises ces seniors experts.
 
 

LUD'IN : des salariés heureux de partager leurs bonnes pratiques

Le projet "LUD'IN" surfe lui aussi sur l'idée du partage de compétences. Il a été imaginé par deux étudiants de l'Ecole Centrale de Paris, Sanaa et Ahmed : il s'agit de proposer, au sein d'une même entreprise, une plateforme ludique sur laquelle les salariés peuvent échanger les bonnes pratiques en interne, des échanges à comptabiliser par un système de points.

"Grâce à LUD'IN, l'employé est épanoui au travail et l'entreprise voit sa rentabilité augmenter", expliquent les étudiants qui croient tant à la faisabilité du projet qu'ils ont décidé de monter leur entreprise pour le réaliser.
 
Décidément, l'entreprise de demain ne pourra oublier les relations humaines et l'épanouissement des ses salariés...

WorkUp : des tickets bien-être à côté des tickets Restaurant

Justement, le 3ème prix du Grand Challenge du conseil est revenu au projet "WorkUp" qui propose la création de "tickets bien-être" sur le modèle des tickets Restaurant®

Les 3 étudiants de Paris-Dauphine, l'IESEG et Panthéon-Sorbonne qui ont monté le projet estiment, là encore, qu'un plus grand bien-être au travail amènerait une meilleure efficacité et donc un gain de productivité pour l'entreprise. 

Si tous ces étudiants deviennent consultants et que les entreprises suivent leurs bons conseils, on rêve déjà de travailler dans l'entreprise de demain...
 
 


Vendredi 20 Mars 2015

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !