Premier emploi : comment sortir du lot ?




Comment sortir du lot pour décrocher son premier job, si possible en un temps raisonnable ? C'est LA question sur laquelle trois jeunes diplômés partagent leurs astuces dans un blog décapant, sors-du-lot.com. Parmi eux, Paul, passionné par le recrutement, a justement trouvé son premier emploi dans ce secteur. Les conseils d'un recruté devenu recruteur.



Premier emploi : comment sortir du lot ?

L'idée du blog sors-du-lot, c'est le fruit d'une expérience perso ?

Paul : Tout à fait. En juillet 2012 je suis sorti d'une école de commerce, l'ESCEM, et à la rentrée, j'ai commencé à chercher du travail sur Bordeaux où ma femme, étudiante en médecine, a démarré l'internat.
J'étais confiant mais cela s'est avéré plus compliqué que ce que je pensais. Finalement, je me suis lancé un défi : trouver mon premier emploi en 60 jours, car je voulais démarrer 2013 en étant en poste.

C'est cette recherche d'emploi et aussi ma passion pour le monde du recrutement qui m'a donné l'idée du blog que j'anime avec Corentin et Hugues.

Alors ce défi, comment l'as-tu relevé ?

J'étais intéressé par les ressources humaines, c'est ma spécialité, et j'avais le projet éventuel d'ouvrir à Bordeaux une antenne pour un cabinet de recrutement spécialisé dans les questions de diversité. J'ai donc fait une étude de marché et rencontré beaucoup de spécialistes des ressources humaines.

Finalement l'étude n'a pas été concluante mais lors d'une de ces rencontres, un professionnel m'a demandé si j'aurais des idées pour développer un site spécialisé dans la fonction commerciale. J'ai fait des recherches et je lui ai proposé plusieurs axes d'amélioration. A l'issue de l'entretien, il m'a proposé de poursuivre ce travail dans son cabinet.

C'est donc mon intérêt pour le secteur qui m'a mis en contact avec mon employeur actuel.

Les conseils de base pour "sortir du lot", c'est quoi ?

D'abord, c'est s'organiser, être méthodique et rigoureux. Par exemple il faut bien noter tous les contacts qu'on prend, et puis se réserver des créneaux bien précis pour se consacrer à sa recherche d'emploi.

Ensuite, il faut absolument se servir des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo qui sont des outils extraordinaires pour prendre des contacts. Personne aujourd'hui ne peut dire qu'il n'a pas de relations car tout le monde peut se constituer un réseau sur ces plateformes. Nous donnons sur "sors-du-lot" des témoignages de gens qui ont réussi à décrocher des rendez-vous en s'adressant à des relations de rang 3 ou 4.

Et puis il faut être créatif, aller de l'avant...

Que veux-tu dire par être créatif ?

Ce n'est pas forcément se présenter déguisé en clown mais c'est être curieux, accrocheur. Par exemple il ne faut pas hésiter à bien se renseigner sur la personne que l'on va rencontrer en entretien, car si l'on sait des choses sur elle et sur l'entreprise, on peut montrer son intérêt et même lui poser des questions à son tour : on peut presque inverser la relation.

Avant un entretien dans une entreprise, il ne faut pas hésiter non plus à appeler des gens qui y travaillent de façon à s'informer, à recueillir des avis sur le poste ou sur le secteur. Grâce aux réseaux sociaux, c'est tout à fait possible de demander à quelqu'un si on peut l'appeler à titre de conseil. Les gens sont toujours ravis d'aider, de donner des conseils, de parler de leur métier...

Finalement, la relation est très importante ?

Pour moi la clé de la recherche d'emploi, c'est la relation. Après bien sûr, il faut avoir défini son projet professionnel, bien l'indiquer sur son CV, mais les rencontres sont essentielles.

Les journées de recrutement sont aussi très utiles pour faire des rencontres, car dans un recrutement, il y a souvent beaucoup d'intermédiaires. Quand on répond à une annonce, il faut souvent passer par un cabinet de recrutement, puis plusieurs personnes avant d'arriver à ceux avec qui on pourrait travailler. Si vous pouvez les rencontrer directement, c'est mieux bien sûr.

Comment éviter le découragement quand rien ne mord à l'hameçon ?

Il ne faut pas se laisser décourager par les chiffres du chômage, mais plutôt faire confiance au marché caché de l'emploi : ce sont tous ces postes pour lesquels les entreprises ont des besoins, mais qui n'apparaissent pas dans les annonces.
Ils sont pourvus par la cooptation (des salariés de l'entreprise recommandent quelqu'un), par les candidatures spontanées que les recruteurs gardent toujours en réserve ou par le bouche-à-oreille.

On peut être à l'affût de ces postes en suivant l'actualité des entreprises auxquelles on s'intéresse. Cela peut vous donner une longueur d'avance si vous voyez qu'un projet va se développer, qu'un nouveau site est ouvert. Et toujours, on peut développer son réseau dans ce secteur sur les réseaux sociaux professionnels.

Pour en savoir plus

Premier emploi : comment sortir du lot ?
Le blog sors-du-lot.com distille ses astuces et conseils aux jeunes diplômés et pros qui cherchent un job. Son logo : le fameux "mouton à cinq pattes" tant recherché des entreprises !

Possiblité de recevoir un guide gratuit d'utilisation de LindedIn

interview recueillie par Michèle Longour

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite