Pour réussir en fac : travailler de façon autonome



A la fac, finis les profs omni-présents, les devoirs systématiquement vérifiés, l'emploi-du-temps quadrillé. Il faut être autonome et fournir un travail personnel suffisant pour maîtriser les méthodes universitaires.




Dès la rentrée de première année, prendre un bon départ

Pour réussir en fac : travailler de façon autonome
Prenez le temps de vous informer et de découvrir tous les outils et toutes les aides qui pourront vous soutenir. Pour cela, posez des questions, soyez curieux et aux aguets. Concrètement :

- Participez aux temps d'information ou aux week-end d'intégration souvent organisés dans les universités pour les petits nouveaux. Cela vous donne une bonne connaissance du fonctionnement de la fac, histoire d'éviter de se perdre dans les couloirs, de connaître les bureaux où l'on retire les fascicules, où l'on s'inscrit dans les options, etc.

- Inscrivez-vous au temps de présentation de la bibliothèque universitaire. Des visites ou des séances d'initiation à la recherche documentaire sont souvent organisés et même proposées dans les unités d'enseignement facultatives. Demandez bien au début de l'année s'il y en a. Les BU ne sont pas seulement des lieux pour travailler en silence : on peut y emprunter des ouvrages spécialisés, se connecter sur des banques de données, accéder à des thèses d'étudiants. Mais il faut apprendre à utiliser tous ces nouveaux outils de recherche qui vous permettront d'approfondir les enseignements. Bien comprendre le mode d'emploi de la BU est indispensable pour acquérir la fameuse "méthodologie universitaire".

- Renseignez-vous sur le tutorat : de nombreuses facs l'ont mis en place. Si c'est le cas chez vous, demandez tout de suite à en profiter ! Il s'agit d'un étudiant plus âgé qui peut vous conseiller dans l'organisation de votre travail, voire vous aider (Lire les conseils d'étudiants tuteurs). - Inscrivez vous aux unités d'enseignement de "Méthodologie du travail universitaires" (MTU) quand il y en a, surtout si la fac vous fait peur et que vous vous sentez faible sur certains points (voir notre article sur les grandes causes d'échec)

Mettre en place son travail personnel

Pour réussir en fac : travailler de façon autonome
Pour bien réussir en fac, il faut fournir une assez grosse quantité de travail personnel. Assister et même apprendre ses cours ne suffit pas : vous devez approfondir car les professeurs ne donnent que des bases d'apprentissage. A vous d'aller plus loin. Comment ?

- Prévoyez un temps de travail personnel suffisant. Le bon ratio est le suivant : Nombre d'heures de cours par semaine = nombre d'heures de travail perso. Si j'ai 15 heures de cours par semaine, je dois prévoir 15 heures de travail personnel.

- N'hésitez pas à demander du travail en plus aux professeurs, et rendez-leur au cours suivant avec vos questions. C'est la meilleure façon de progresser.

- Allez en bibliothèque universitaire pour consulter les ouvrages que l'on vous donne à lire. Ne vous laissez par rebuter par cet exercice en vous disant que "le cours n'est déjà pas mal". C'est dur au début, mais vous apprendrez vite à consulter rapidement les tables des matières et les passages intéressants. Vous vous faites votre "culture générale" de la matière et vous apprenez à repérer les différents points de vue sur un sujet. Bref, vous n'êtes plus un lycéen mais un étudiant !

- Complétez ce travail personnel par des séances en petits groupes avec 2-3 amis. Pour travailler une partie de cours difficile ou vous préparer pour des partiels, cette méthode peut être très stimulante, mais il faut préparer chaque séance à l'avance. Exemple : vous vous partagez les parties de cours et chacun est chargé d'approfondir sa partie. Lors de la mise en commun, chacun expose ce qu'il a compris et découvert, les lectures qu'il a faites, les annotations qu'il a mises en marge. On se pose des questions, et on tente de répondre ensemble.

Comment gérer son temps ?

Pour réussir en fac : travailler de façon autonome
Pour beaucoup d'étudiants, la fac est synonyme de temps libre, c’est bien là que réside le problème. Un emploi-du-temps allégé, des cours à la carte, des propositions de loisirs infinies, un job étudiant... Pour y arriver, il faut s'organiser de façon stricte, semaine après semaine, sachant que le système universitaire ne va pas vous aider : plannings irréguliers, salles de cours incertaines, professeurs absents, reports de cours, etc.

- Sur votre agenda, faites chaque semaine votre emploi-du-temps de 8 heures à 22 heures.

- Commencez par caser les cours, TD, et les fameux temps de travail personnel comme indiqué ci-dessus. Profitez des "trous" dans l'emploi-du-temps pour ce type de travail. Si vous avez besoin de longues plages de temps pour certains travaux (exposés, révisions), gardez-vous des demi-journées entières, type samedi après-midi.

- Dans le temps qui vous reste, soirées, week-ends, programmez les activités que vous aimez et qui sont importantes pour votre équilibre : sport, musique, bénévolat, sorties. Vous pouvez pratiquer à la fac certaines activités qui peuvent constituer des "unités d'enseignement" et vous donner des points supplémentaires (se renseigner).

- Vous avez besoin de gagner un peu d'argent ? Privilégiez les jobs qui peuvent vous permettre de travailler vos cours (baby-sitting, surveillance de classes).

- Attention aux grasses matinées, point trop n'en faut. Si vous avez des cours seulement l'après-midi, mettez absolument votre réveil pour ne pas "perdre" votre matinée.

- Refaites votre planning chaque semaine, car les emplois-du-temps et les priorités peuvent varier dans l'année.

Avec la collaboration de Sandrine Etoa

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par moreau le 02/02/2008 00:36
Très bonne article,les methodes sont presentées clairement je prend tout de suite note, l'article est un peu cours cependant.

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger








S'abonner à la newsletter gratuite