Orthographe : les grandes écoles serrent la vis



Dès la rentrée étudiante, de plus en plus d'écoles testent leurs étudiants en orthographe et leur proposent des moyens pour combler leurs lacunes. Cours de soutien, coaching, certification Voltaire et même tweets pour s'entraîner au quotidien.





Orthographe : les grandes écoles serrent la vis
Septembre 2015. A Lyon, les 200 étudiants admis en première année à l'Esdès, une école de commerce postbac en 5 ans, font leur rentrée. Et en ce premier jour, la grande école leur propose de faire... une dictée !

L'épreuve n'est pourtant pas nouvelle puisqu'elle est proposée aux "petits nouveaux" depuis neuf ans déjà. Car ces étudiants ont beau avoir réussi le très sélectif concours Accès, ils sont loin d'avoir une orthographe irréprochable.
Leurs fautes les plus courantes ? L'accord des participes passés, la conjugaison des verbes, les verbes à l'infinitif et l'oubli du "s" à la 2ème personne du singulier du présent.

Suite à ce bilan, un tiers des étudiants doivent se remettre à niveau : l'école leur propose 30 heures de cours de français en petits groupes sous la coordination d'Anne Liu, docteur Es Lettres, écrivain et correctrice de l’épreuve de synthèse pour le concours Accès.

En 2015-2016, l'Esdès propose aussi aux volontaires de rencontrer le professeur en face à face avant chaque devoir écrit à rendre. Un coaching d'orthographe en somme.

La certification Voltaire exigée dans certains cursus

L'Esdès Lyon est pourtant loin d'être une exception. Bien d'autres grandes écoles évaluent aussi le niveau d'orthographe de leurs étudiants et leur imposent de combler leurs lacunes en leur proposant divers outils.

Beaucoup abonnent ainsi leur étudiants au Projet Voltaire, un site qui permet d'améliorer son orthographe en ligne et d'acquérir un certain niveau de certification (sur 9 niveaux) qui peut être indiqué sur le CV.

Ainsi, à la rentrée 2015, L'EM Strasbourg va exiger de ses étudiants en programme bachelor qu'ils atteignent le niveau 7 de la certification Voltaire pour pouvoir passer en seconde année.

Depuis 2014, une école d'ingénieurs, l'ECAM Lyon, exige un niveau minimum d'orthographe (sanctionné par un score au certificat Voltaire) pour décerner le diplôme d'ingénieur. En tout, 1421 établissements d'enseignement se sont abonnés au Projet Voltaire.

Un compte Twitter et un livre : 1 faute par jour

Cliquez sur l'image de couverture pour accéder à la librairie
Cliquez sur l'image de couverture pour accéder à la librairie
Le Projet Voltaire propose aussi d'autres outils que les exercices à faire en ligne.

Depuis 2012, le champion du monde d'orthographe Bruno Dewaele a ouvert le compte Twitter @1fauteparjour. Chaque jour, il y publie une phrase en lien avec l'actualité contenant une erreur cachée. Quelques heures plus tard, les 11 000 followers découvrent la phrase corrigée et la faute expliquée par son auteur.

Ceux qui préféreraient un bon vieux livre pour améliorer leur orthographe peuvent, eux, acheter le livre de Bruno Dewaele intitulé "1 faute par jour".

Un deuxième volume vient d'être publié en septembre 2015 : on y découvre plus de 300 phrases piégées qui permettent de réviser les règles fondamentales de la langue française et surtout de mieux les comprendre.

Plus d'excuse pour ceux qui n'aiment pas travailler leur orthographe.


Mercredi 23 Septembre 2015
la rédaction

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Lou le 24/09/2015 23:15
Il existe Orthogramm et son site Internet orthogramm.com qui offre des évaluations gratuites et formations en orthographe et en grammaire.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !