Orientation après la seconde : les questions à se poser



En seconde générale et technologique, vous êtes confronté à un choix cornélien : vers quel bac vous diriger, pour quelles études et quel projet professionnel ? Pour ne pas subir votre orientation mais en faire votre choix, voici les questions qu'il est bien utile de se poser, du début à la fin de l'année.




Orientation après la seconde : les questions à se poser
Dois-je me diriger vers une série S ou ES, un bac techno ou général, faut-il redoubler pour passer en S ou pas ?

Quelles que soient vos questions, trois éléments vont vous aider à choisir :
  • Vos goûts personnels, vos envies et projets d'études et de métiers
  • Vos capacités et vos résultats scolaires
  • L'appréciation de vos  professeurs
 
La bonne orientation pour vous sera finalement celle qui tient bien compte de ces trois points : des études qui vous intéressent et vous motivent, que vous avez de bonnes capacités de réussir, et que le conseil de classe pourra accepter.

Voici donc les questions qu'il faut vos poser.

1/ Quel(e) genre d'élève suis-je ?

Orientation après la seconde : les questions à se poser
En ce qui concerne vos capacités, vous pensez que ce sont surtout vos profs qui seront les seuls juges ; en réalité il faut aussi vous interroger vous-même sur la façon dont vous aimez (ou pas) étudier, sur ce qui vous est plus ou moins facile.
En effet, si vous voulez par exemple passer en S et que vous n'avez pas les aptitudes scientifiques nécessaires, inutile d'insister : cela ne vous promet qu'une 1ère S pleine d'embûches... et de démotivation.
 
Donc, la première étape est celle de se connaître soi-même, de savoir évaluer son potentiel de travail, sa  motivation, son endurance dans les efforts et le travail régulier.

Pour cela, discutez avec vos parents, un frère aîné ou toute autre personne qui vous connaît et en qui vous avez confiance :
  • passez en revue vos notes : sont-elles en adéquation avec votre choix d'orientation ?
  • la façon dont vous passez l'année de seconde : détente ou studieuse ?
  • et par rapport aux études : êtes-vous prêt à vous mettre au travail, à étudier encore plus ou êtes-vous déjà essoufflé ? Timothée par exemple a des notes moyennes, mais il a fort peu travaillé et sait que dès qu'il s'y met, ses résultats montent en flèche, alors
  • êtes-vous attiré, doué par des matières particulières (langues, maths, français, technologie...) ? 
  • Etes-vous lassé par le côté théorique des études, impatient de vous rapprocher un peu du monde professionnel ?

2/ Suis-je fait pour un bac général ou un bac technologique ?

Orientation après la seconde : les questions à se poser
En fonction de vos aspirations personnelless, vous avez la possibilité de vous orienter vers :
 
  • la filière générale qui regroupe les bacs L, ES, S : l'enseignement porte sur des matières encore très générales (français, maths, philo...), qui demandent beaucoup de réflexion, un esprit d'abstraction, de synthèse et d'analyse ; le travail personnel y est très important.
 
  • la filière technologique (bacs STMG, STL,ST2S, STI2D) où vous "toucherez" plus vite certaines applications avec des matières plus proches d'un univers professionnel (informatique, gestion...). L'emploi-du-temps accorde moins de place aux matières générales, au profit des disciplines technos. A côté des cours classiques, le travail comporte des travaux pratiques en labo, atelier ou en salle d'informatique.
 
Demandez-vous ce qui correspond le mieux à votre niveau scolaire et votre personnalité. Vous avez normalement choisi en seconde deux "enseignements d'exploration" (sciences économiques et sociales, biotechnologie, sciences de l'ingénieur...) pour voir ce qui pourrait vous plaire. L'exploration est-elle concluante ?

Prépa, fac, BTS ?
Prenez aussi en compte le type d'études que aimeriez faire après le bac :
La filière générale prépare bien à la poursuite d'études longues, par exemple à l'université, en classes préparatoires aux grandes écoles ou dans des écoles d'ingénieurs ou de commerce en cinq ans après le bac.

La filière technologique sera plus adaptée pour faire des études courtes, par exemple en BTS ou DUT dans le prolongement des matières de son bac. Elle prépare moins bien à des études en fac. Les meilleurs bacheliers technologiques peuvent cependant être admis sur concours dans des écoles d'ingénieurs ou de commerce postbac. Ou poursuivre des études jusqu'à bac+5 après un BTS/DUT. (lire Que faire avec un bac STI2D et S'orienter avec un bac STMG)

Voici la description des différentes séries de bac

3/ Quel est mon projet professionnel ?

Orientation après la seconde : les questions à se poser
C'est la troisième question qu'il faut absolument se poser, même si vous avez encore du temps pour préciser ce projet. Le fait d'avoir un objectif a en effet plusieurs avantages :

- Cela peut servir de starter pour se mettre au travail et faire un choix de bac motivant. Jean-Baptiste a ainsi découvert en seconde une passion pour le BTP et le métier de conducteur de travaux : Il a projeté de faire une école d'ingénieur postbac spécialisée... ce qui lui a donné la motivation pour travailler les maths-physique et passer en 1ère S option sciences de l'ingénieur.
 
- Un idée de métier ou de secteur professionnel vous permet d'étudier les diverses filières qui permettent d'y accéder et d'établir plusieurs scénarios d'orientation. Par exemple, les métiers de l'informatique sont accessibles par la voie technologique, comme la voie générale. On peut commencer par une classe prépa et une école d'ingénieur généraliste, ou bien faire d'emblée une école d'informatique après le bac, ou encore démarrer par un BTS, etc. Cela permet de trouver sa propre voie en fonction de ses résultats scolaires.

Au final, choisissez votre série de bac en ayant en ligne de mire la filière postbac qui permettra d'atteindre votre objectif (métier, secteur professionnel). Si vous n'avez aucune idée, essayez tout de même de vous projeter dans plusieurs projets possibles. Cela donne du sens à votre orientation et vous fait grandir en maturité.

4/ Et si je suis en échec en seconde, que faire ?

En fonction de la nature de vos difficultés, deux options se présentent :

Si vous avez de grosses difficultés dans de nombreuses matières, et que l'on vous refuse l'accès à tout bac général ou techno, vous pouvez vous orienter vers la voie professionnelle pour apprendre un métier directement. Il faut bien sûr choisir un métier qui vous plaît vraiment et confirmer par un stage de découverte.

Le plus simple est de faire un bac professionnel qui permet d'entrer directement dans la vie active, ou de continuer des études professionnelles, en BTS par exemple. La formation comporte des stages en entreprise, et beaucoup de TP où l'on apprend à manier les outils du métier. Il faut voir avec vos professeurs si vous pouvez entrer en première professionnelle ou plutôt redoubler en seconde professionnelle. La seconde vous faire perdre un an mais regroupe plusieurs spécialités de bacs pro d'un même domaine, le choix de spécialité ne se faisant qu'en première.

Certaines structures comme les Compagnons du Devoir ou les maisons familiales et rurales proposent aussi des formations professionnelles (bacs pro, CAP, titres professionnels), souvent en alternance (un temps à l'école, un temps en entreprise) et dans un cadre d'internat qui peut être très stimulant.
 
Un redoublement réfléchi et bien utilisé peut être un bon tremplin
 
Si vous visez un bac général ou techno, vous avez aussi le choix de redoubler votre seconde : si j'évoque cette solution en fin d’article, ce n'est pas qu'elle est la pire, au contraire : souvent, en seconde, on peut avoir tendance à prendre ses études à la légère et l'année passant vite, se rendre compte trop tard qu'on n'a pas mis toutes les chances de son côté !

Redoubler peut alors permettre de vous ressaisir, de repartir avec de nouvelles motivations, une certaine expérience de cette classe et enfin d'atteindre les notes nécessaires au choix d'orientation que vous aurez mieux mûri... en vous posant les questions importantes vues dans cet article.
 
Alors, le redoublement en seconde, s'il est réfléchi, bien accepté et utilisé à bon escient peut être le tremplin vers l'avenir dont vous avez toujours rêvé.

En conclusion, le choix paraît difficile, mais il peut-être fait tranquillement, sans précipitation, après avoir mis de côté les préjugés ridicules et pris le temps de réfléchir, tout au long de l'année, avec tous ceux qui vous encadrent : le choix est important, mais ce n'est qu'un premier pas, et vous êtes encore jeunes !

En cas d'erreur, pourrais-je me réorienter ?

La réforme du lycée a introduit une grande nouveauté : la possibilité de changer de série de bac, en première et même en terminale. Cette réorientation est surtout possible en première, notamment dans les séries générales où 60% des programmes sont identiques aux trois séries, L, ES et S.
Si vous l'envisagez, il faut faire en cours d'année et le plus tôt possible un "stage passerelle" de deux semaines, organisé en général durant les vacances scolaires, pour combler vos lacunes dans les matières de la série que vous visez. C'est le conseil de classe qui décide ensuite si vous pouvez changer de série. En terminale, la réorientation est théoriquement possible dans les mêmes conditions, mais est plus difficile à obtenir, les programmes étant cette fois très spécialisés.
Si vous n'obtenez pas le feu vert du conseil de classe, n'ayez pas trop de regret : les enseignants veulent avant tout vous éviter un échec au bac. Et si vous visez aussi une orientation postbac basée sur l'examen de votre dossier (par exemple une CPGE, un DUT, une entrée en école), mieux vaut éviter d'avoir un mauvais dossier avec des notes médiocres par rapport à la moyenne de la classe.

L'auteur de l'article

Orientation après la seconde : les questions à se poser
Muriel Derhy est coach certifiée, spécialiste d'orientation et de méthodologie.

La retrouver sur www.a-r-tcoaching.com/

Lundi 27 Avril 2015
Muriel Derhy

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par bah kadiatou yaya le 22/11/2015 15:37
Bonjour j'ai eu mon bac cette annee moi aussi j'ai un problème avec mon choix de filière ;car le droit est très vaste et délicat du point de vue professionnel donc j'ai besoin de solution si cela est il possible qu'on t'oriente sur d'autres filières par exemple dans le monde des entrepreneurs? et je suis très confuse

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :