Mobilité européenne : les apprentis et les bacs pro aussi



Avec le nouveau programme Erasmus Plus, les possibilités de stages, d'alternance ou de jobs à l'étranger se multiplient pour les lycéens préparant un bac professionnel en statut scolaire ou en apprentissage.




La langue, les transports, le coût des études et de la vie dans un autre pays sont autant d'obstacles qui démotivent souvent les jeunes pour partir étudier à l'étranger. A cause de cela, les élèves des filières professionnelles restent à la traîne par rapport aux jeunes faisant des études longues car l'adaptation d'un cursus en alternance à l'étranger semble être plus difficile.

Jusqu'ici cependant, le programme européen Leonardo da Vinci  permettait aux apprentis ou lycéens préparant un bac pro d'effectuer leur stage pratique à l'étranger, jusqu'au niveau de la mention complémentaire.

Mais à partir du 1er janvier 2014, les fonctions proposées par ce programme seront regroupées au sein d'Erasmus Plus.
En effet, il existe de nombreux programmes de mobilité européenne, mais leurs dispositifs d'accès, souvent compliqués, ont tendance à faire fuir les jeunes. Erasmus Plus, en fusionnant des programmes déjà existants (Erasmus, Leonardo, Comenius, Grundtvig), propose donc de faciliter l'accès aux jeunes à la mobilité internationale, en gardant les fonctions propres à chaque programme.

L'exemple de Laetitia en bac pro Mécanique moto


Le programme Leonardo da Vinci FPI

La branche du programme "formation professionnelle initiale" (FPI) permet aux apprentis et aux lycéens professionnels de faire leur stage pratique, d'une durée de 2 à 39 semaines dans un pays d'Europe.  Comme pour n'importe quel stage, une convention est signée par le lycée français, le jeune, et l'entreprise qui l'accueille.
Une bourse est attribuée pour couvrir les frais de voyage, le logement, les assurances... c'est l'aspect le plus intéressant du programme Leonardo FPI.

Les avantages : une occasion unique de pratiquer une langue de façon vivante et de progresser facilement, une ouverture sur un autre pays, d'autres savoir-faire professionnels et d'autres traditions, un gros atout sur un CV.

Si cela vous intéresse, renseignez-vous auprès de votre lycée ou de votre CFA...

Des apprentis en Europe : plusieurs expériences


D'autres programmes pour faire un stage à l'étranger

Si vous ne pouvez bénéficier du programme Leonardo FPI , il existe d'autres possibilités :

- Les étudiants (ayant une carte d'étudiant) de l'enseignement supérieur peuvent faire un stage dans le cadre du programme européen Erasmus  (qui va devenir Erasmus Plus). La durée du stage doit être de 3 à 12 mois pour ceux qui préparent un bac+3 à bac+5, et de deux semaines minimum pour les inscrits en BTS ou DUT. Ce sont les universités partenaires elles-mêmes qui s'occupent du séjour Erasmus de leurs étudiants. 

- Le programme Eurodyssée lancé par les conseils régionaux, peut aider les demandeurs d'emploi et les 18-30 ans à partir en stage dans une région européenne entre 3 et 7 mois. Le financement comprend la bourse de stage, la couverture sociale, les assurances, le logement et la formation linguistque.

-Pole Emploi International gère des accords bilatéraux d'échange de 3 à 12 mois dans dix pays du monde. Destinés aux jeunes pros de 18 à 35 ans, ces accords garantissent une rémunération. (voir la rubrique "informations sur l'emploi, programmes jeunes professionnels).

Pour en savoir plus sur la mobilité européenne des jeunes : 
voir le site Onisep sur Ma voie pro Europe

Vendredi 26 Juillet 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite




Guides à télécharger










Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger