Mobilité européenne : Erasmus Plus, un nouvel Erasmus pour tous



L'Union européenne a finalement augmenté son budget pour la mobilité des jeunes de 30% sur 2014-2020. Le nouveau programme Erasmus Plus (Erasmus for all) va remplacer tous les autres dispositifs et s'ouvrir davantage aux jeunes moins favorisés.





Mobilité européenne : Erasmus Plus, un nouvel Erasmus pour tous
En France, 18 000 jeunes sont actuellement en déplacement dans le monde : pour un stage, un voyage, un job, un VIE, un volontariat de solidarité internationale, un échange sportif ou universitaire... Et plus personne n'ignore qu'une expérience internationale permet de se démarquer dans la recherche d'un emploi.

Cependant, ce sont toujours les étudiants les plus favorisés qui en bénéficient le plus, malgré l'existence de programmes comme Leonardo da Vinci pour les jeunes de la voie professionnelle : un point souligné par les ministres français, Geneviève Fioraso et Valérie Fourneyron, qui ont présenté les nouveautés pour la mobilité européenne des jeunes en Conseil des ministres le 24 juillet 2013.

La première bonne nouvelle est que l'Europe n'a finalement pas coupé le robinet des financements, alors qu'on disait le célèbre programme Erasmus lui-même menacé par la rigueur budgétaire ! "Son budget 2014-2020 de 16 milliards d'euros a été augmenté sous l'impulsion de la France (+30% par rapport à la période 2007-2013)", souligne le communiqué du ministère de l'Enseignement supérieur.

Il y a aussi quelques nouveautés importantes.

Erasmus Plus va remplacer tous les autres programmes

Vous connaissiez le programme Erasmus ? A compter du 1er janvier 2014, il laissera la place à Erasmus Plus, Erasmus for All en anglais (que le gouvernement français n'a pas souhaité traduire par "Erasmus pour tous" !).

La nouveauté est que Erasmus Plus ne sera pas seulement réservé aux étudiants mais il rassemblera tous les programmes européens de mobilité des jeunes qu existaient déjà :
- les programmes liés à la formation et à l'enseignement (Erasmus, Leonardo da Vinci, Comenius and Grundtvig),
- le programme de coopération culturelle et d'initiatives "Jeunesse en action" (Youth in Action),
- les cinq programmes internationaux (Erasmus Mundus, Tempus, Alfa, Edulink and le programme de coopération avec les pays industrialisés).

Reconnaissons qu'il y avait de quoi s'emmêler les pinceaux et décourager beaucoup de jeunes de partir !

A partir du 1er janvier 2014, il n'y aura donc qu'un seul programme et une seule porte où frapper quand on veut partir en Europe : Erasmus Plus. Espérons que la simplification annoncée sera au rendez-vous.

Pour les bénéficiaires, leur nombre devrait doubler et les budgets devraient donner priorité aux jeunes moins favorisés, notamment des voies professionnelles, technologiques, aux jeunes chercheurs d'emplois.
Tous les jeunes pourront cependant en bénéficier qu'ils soient lycéens, étudiants, apprentis, stagiaires, volontaires ou jeunes professionnels. En 25 ans d'existence, Erasmus a concerné plus de 2,2 millions de jeunes, issus de 33 pays, dont 450 000 Français.

 
Vidéo : l'adoption du programme Erasmus Plus en Irlande en juin 2013


Deux nouveautés

Erasmus Plus va poursuivre l'action des programmes existants, cependant il devrait comporter deux nouveautés :

- Une garantie de prêt étudiant devrait être créée pour aider les étudiants à financer leurs études à l'étranger : cela concernerait les étudiants en master. "Il existe déjà des dispositifs de prêts étudiants dans divers Etats, mais ils sont souvent limitées aux études dans les établissements d'enseignement nationaux", explique la Commission européenne.

- 400 "alliances de connaissances" ou "alliances de compétences sectorielles" devraient être créées : il s'agit de partenariats qui seront conclus entre des organismes d'enseignements et des grandes entreprises ou des secteurs professionnels, de façon à encourager le développement de compétences dont ces secteurs ont besoin.

Erasmus Plus se donne en effet comme objectif de contribuer à élever le niveau de compétences des jeunes et de lutter contre le chômage. Il  ne sera cependant lancé qu'en 2014 et est encore en chantier.

Allemagne, Québec : pensez à l'Ofaj et à l'OFQJ

En France,  le gouvernement veut aussi booster la mobilité en renforçant des organismes de coopération bilatérale déjà existants, notamment l'OFAJ et l'OFQJ.

- L'Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ) qui a fêté ses cinquante ans en 2013, est une mine d'opportunités pour les jeunes Français qui veulent aller en Allemagne, que ce soit en stage, en voyage, en échange ou pour travailler. 

- L'Office franco-québécois de la jeunesse (OFQJ) est aussi un lieu incontournable pour qui veut partir dans la "Belle province" canadienne et de nouvelles opportunités de jobs et de stages au Québec ont été ouvertes aux jeunes Français en 2013.

Enfin, les ministres ont proposé de mettre en place des plates-formes régionales pour faciliter l'accès à l'offre de mobilité : il y aurait une seule adresse par région pour se renseigner sur toutes ces possibilités, on en rêve !

Faire sa licence professionnelle en VIE

Le gouvernement compte aussi ouvrir le volontariat international en entreprise (VIE) à la licence professionnelle, un projet qui traîne toutefois dans les cartons depuis quelques années. Dans le cadre d'un VIE, les entreprises françaises confient à un employé de moins de 28 ans une mission professionnelle à l'étranger pour une durée de 6 à 24 mois.

L'étudiant en licence professionnelle pourrait donc effectuer sa formation théorique dans un établissement, puis effectuer la pratique dans le cadre d'un VIE à l'étranger. La licence professionnelle est un diplôme que l'on préparer en un an à partir d'un bac+2 pour acquérir rapidement une spécialisation professionnelle. On la prépare souvent en alternance et la possibilité de l'obtenir via un VIE permettrait à l'étudiant de faire un coup "triple" : acquérir à la fois un diplôme, une expérience en entreprise, et à l'international... Espérons que cette fois il y aura du concret.

De plus, les moyens destinés à la mobilité des ultra-marins (les jeunes originaires des dom-tom) seront doublés et ce grâce au Fonds d'échanges à but éducatif culturel et sportif (FEBECS).

Pour en savoir plus :
Notre rubrique Partir à l'étranger


Vendredi 26 Juillet 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !