Les neuf mois avant la naissance


Voici une histoire étonnante : celle d'un être humain avant sa naissance. Il est né le 27 mars 1987. Mais pour lui - ou pour elle, comme pour chacun de nous - tout a commencé neuf mois plus tôt. Au départ, un jour de début d'été 1986, il n'était qu'une simple cellule.




30 juin 1986 : une cellule unique et minuscule

La première cellule contient déjà tout le matériel génétique du nouvel être humain.
La première cellule contient déjà tout le matériel génétique du nouvel être humain.
C'est son premier jour... Bien enfoui dans l'obscurité du ventre maternel, niché au fond d'une minuscule trompe (voir le schéma de l'appareil génital féminin), l'ovule de sa mère a été fécondé par un des nombreux spermatozoïdes de son père. En quelques heures, les deux cellules sexuelles se sont fondues l'une dans l'autre, pour ne former qu'une seule cellule.
L'histoire du futur bébé commence là : au centre de cette cellule en effet, dans la partie appelée le noyau, il y a déjà toutes les caractéristiques d'un nouvel être humain, unique au monde.

Des chromosomes humains, porteurs du matériel génétique.
Des chromosomes humains, porteurs du matériel génétique.
Son sexe, la couleur de sa peau, le son de sa voix, l'éclat de son regard sont déjà inscrits dans le noyau, sur de minuscules bâtonnets.
Ces bâtonnets s'appellent des chromosomes, et il y en a 46 : 23 viennent de l'ovule de sa mère, et 23 du spermatozoïde de son père. A cause d'eux, il aura un peu le nez de sa mère et le caractère de son grand-père. Mais tout cela, personne ne le sait encore...

1 jour 1/2

Des chromosomes humains, porteurs du matériel génétique.
Des chromosomes humains, porteurs du matériel génétique.
A partir de maintenant, la cellule se divise en deux, puis en quatre, et en huit cellules, toutes identiques à la première. En quelques jours, cela forme une grosse boule qui ressemble à une petite mûre. Pendant que cette boule grossit, elle est entraînée par un courant liquide mis en mouvement par de minuscules cils. Elle glisse ainsi le long de la trompe, pour aller faire son nid dans l'utérus.

7 jours

La nidation : l'embryon s'accroche aux parois internes de l'utérus.
La nidation : l'embryon s'accroche aux parois internes de l'utérus.
Quand le petit embryon arrive dans l'utérus, tout est prêt depuis plusieurs jours : car, comme chaque mois, l'utérus, ce petit muscle creux haut de 7 centimètres, s'est préparé pour accueillir l'enfant : ses parois internes se sont tapissées d'une épaisse membrane (l'endomètre) gorgée de sang, où il vient s'enfouir.
Il va y rester neuf mois, et l'utérus va grossir avec lui, pour mesurer 32 centimètres de haut en fin de grossesse !

Mercredi 11 Avril 2007

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions




Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite


Découvrir le cycle féminin : un guide pratique de 20 pages pour apprendre à observer chaque jour vos signes de fertilité (glaire, température). Un complément à nos articles (cliquez sur l'image pour accéder au fichier).