Les dix commandements des repas de famille



Les repas de famille, on les aime un peu, beaucoup, ou pas du tout. Tout dépend de l'humeur des participants, mais aussi de notre propre ouverture aux autres ! Vous souhaitez éviter l'ennui ou les conflits et passer un moment chaleureux ? 10 règles en or pour sortir de table heureux.




Les dix commandements des repas de famille

Ton portable, tu couperas

Les dix commandements des repas de famille
C'est parfois dur de lâcher ses amis, ses activités, ses messages. Mais reconnaissez qu'un repas où chacun garde les yeux rivés sur son smartphone (ou pire, répond aux appels en mangeant) n'est pas très agréable. Pour vos voisins de table, le message est clair : j'ai des choses bien plus importantes à faire et à dire que d'être avec vous. Pas très sympa, non ?

Alors prenez les grands moyens : éteignez carrément votre portable... au moins durant tout le repas. Et reportez toute votre attention sur le moment présent. A commencez par votre assiette : quand on mange, on mange. La maîtresse de maison vous en sera reconnaissante…

De ta coquille, tu sortiras

Les dix commandements des repas de famille
Dans un monde tendu, la tribu a du bon et ce repas est occasion de retrouvailles. Mais encore faut-il ne pas rester fermé comme une porte de prison ou aimable comme un hérisson.

Parfois, on connaît mal ses proches, on les croit acquis et figés. Et si l'on décidait de (re)découvrir ceux que l’on croit connaître par cœur ? Tout le monde évolue, non ? Ecouter et parler de soi tout en mangeant, c'est ça aussi le partage.

Les autres, tu écouteras

Les dix commandements des repas de famille
Pour être écouté des autres, il faut savoir écouter attentivement ce qu'ils ont aussi à dire ! Ce peut être intéressant, et vous sortir vos propres problèmes de la tête.

Tendez la perche à votre voisin(e) de table, intéressez-vous à ce qu'il fait, lancez une question : "Qu'as-tu fait le mois dernier que tu as le plus aimé ?" "Es-tu contente dans ta nouvelle ville ?".

Les anciens tu respecteras

Les dix commandements des repas de famille
Les anciens avec leur mentalité et leurs valeurs sont la mémoire vivante de la famille. Ils ont de l'expérience et ça, on ne peut le leur reprocher.

A table, attention à ne pas leur couper la parole ou les apostropher comme des copains. Même si on ne partage pas les mêmes convictions et le même mode de vie, chaque génération doit garder sa place. Car un jour, on deviendra aussi un ancien, la roue tourne comme on dit !

Des petites surprises, tu prépareras

Les dix commandements des repas de famille
Si c'est toujours pareil, les repas sont monotones. Alors que des "petits gestes" peuvent créer la surprise et dégeler ceux qui n'ont pas la forme. On pourra glisser sous la serviette un petit mot sympa à la personne placée à côté de soi à table, ou un petit cadeau pas cher (une clé USB aux couleurs de votre école, un petit pain personnalisé au prénom de l’invité, un mini ballotin de chocolats à café, une photo...).

Le repas s'éternise ? Préparez un diaporama, un sketch, un montage, une chanson.

Les sujets qui fâchent, tu éviteras

Les dix commandements des repas de famille
A table, on ne parlera jamais d'argent, d'amour ni de religion, des sujets qui pourraient réveiller des conflits ou des désaccords profonds. Evitez aussi un sujet qui pourrait gêner quelqu'un : si votre oncle est au chômage, il n'est pas délicat de lui demander devant tout le monde s'il a trouvé un travail. Ou de questionner votre grande cousine célibataire sur ces éventuels projets de mariage. Dites aux autres ce que vous aimez qu'on vous dise à vous-même : complimentez, n'enfoncez pas.

Le repas n'est pas non plus un confessionnal, encore moins un lieu où déballer ses problèmes. Ce qui ne vous empêche pas de discuter en tête-à-tête après le repas avec votre confident habituel, un parent très proche, un oncle, un cousin, qui saura vous écouter sans arrière-pensée.

Les habitudes des hôtes, tu suivras

Les dix commandements des repas de famille
Quand vous êtes invité, pliez-vous aux règles de ceux qui vous reçoivent, le temps d'un repas, ce n'est pas trop demander. Le service vous paraît trop long ? Les enfants sont turbulents ? Gardez vos réflexions pour vous, proposez plutôt votre aide.

Une fois chez vous, en revanche, vous agirez comme bon vous semble !

Ta tenue, tu soigneras

Les dix commandements des repas de famille
L'habit ne fait pas le moine, et chacun son look, mais pensez à marquer la fête en vous démarquant de l'ordinaire. Petite robe noire pour les unes, ou simple accessoire, écharpe, cravate, paillettes, chemise fluo pour d'autres.

L'important, c'est de marquer le coup : le soin porté à votre tenue est une marque de respect pour ceux qui reçoivent et pour tous les convives. Si cela vous permet de vous montrer sous votre meilleur jour et vous vaut quelques compliments, c'est excellent pour le moral.

Le repas, tu honoreras

Les dix commandements des repas de famille
Régalez-vous sans scrupule. Le ou la cuisinière en sera honoré. Evitez les réflexions du type "J'aime pas le poisson", "Je n 'ai absolument pas faim", ou "désolé, je suis au régime".

Et si l'un des plats ne passe pas, ou que vous devez réellement faire un régime, restez discret, ne gâchez pas l'appétit des autres.

L'ambiance, tu ne pourriras pas

Les dix commandements des repas de famille
Même si vous êtes triste, contrarié ou en mauvaise forme, tâchez de faire bonne figure. Evitez les phrases assassines, "avec toi, c'est toujours pareil", ou "quand je pense que je rate le match France/Argentine !"

Si vous en voulez à quelqu'un, rangez votre venin, faites la trêve (de Noël si c'est le cas), laissez le "chacun pour soi" au vestiaire. Car la recette du bon repas de famille, c'est celle où chacun met du sien pour accueillir les autres. Bonnes fêtes !

Et vous, aimez-vous les repas de famille ?

Lundi 22 Décembre 2014
Valérie Cantin

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par kolongo london le 02/01/2012 13:19

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions






S'abonner à la newsletter gratuite