Les critères pour choisir votre école de commerce



Oui pour une école de commerce, mais laquelle ? Comment s'y retrouver dans la forêt des sigles et des concours et comment comparer des offres de formation souvent très similaires. Quelques critères.

Le niveau d'entrée
Labels et visas : la qualité de l'école et du diplôme
Les débouchés et les liens avec le monde professionnel
La qualité des programmes internationaux





Le niveau d'entrée : après le bac ou à bac + 2 ?

Les critères pour choisir votre école de commerce
Voulez-vous rentrer dans votre école directement après le bac ou après deux ans de travail intensif en classes préparatoires ? Vous pouvez aussi choisir une troisième voie qui consiste à viser une "admission parallèle" après un bac + 2 universitaire. Dans les 3 cas, vous aurez un concours, plus ou moins sélectif, à passer.

- Les écoles accessibles après les classes prépas comprennent les établissements les plus prestigieux parmi lesquels le top 5 de tous les recruteurs (HEC, Essec, ESCP-EAP, Edhec, EM Lyon). Moins "brillantes" mais très bien cotées, les "Ecoles supérieures de commerce" (ESC) font aussi partie de ce groupe. Il faut certes travailler dur pendant deux ans pour réussir les concours d'entrée, mais il y a presque autant de places que de candidats, notamment pour les écoles de milieu et de bas de tableau. Notez que depuis 2009, de nombreuses écoles de commerce de province ont tendance à se regrouper pour constituer des groupes plus attrayants comme France Business School ou Kedge Business School. Les études durent trois ans. Les débouchés sont assurés. 

- Les écoles de commerce accessibles directement après le bac. On y entre également sur concours (Sésame, Team, Accès, Link...) à passer en terminale ou à niveau bac + 1 au printemps (inscription dès décembre-janvier). Chaque concours peut donner accès à plusieurs écoles. Le cursus dure généralement cinq ans, plus rarement quatre ans. Moins connus auprès des employeurs que les écoles accessibles après prépas, certains établissement voient toutefois leur notoriété monter en flèche et commencent à concurrencer les plus grandes.
A noter qu'il existe aussi des écoles de commerce en trois ans, accessibles sur concours après le bac : souvent plus modestes, mais de bon niveau, elles permettent une poursuite d'études. Le concours Atout+3 permet d'accéder aux meilleures.

- Les écoles accessibles à bac + 2 par "admission parallèle". Ce sont les mêmes écoles que celles des groupes précédents mais on peut y accéder sur concours après avoir obtenu un BTS, un DUT ou un diplôme universitaire (L2) en fac. Les concours Tremplin 1 et Passerelle 1 vous donnent accès à la première année d'école. Les concours Tremplin 2 et Passerelle 2 à la deuxième année à partir d'un bac + 3 ou bac + 4 universitaire. Vous pouvez ainsi accéder aux meilleures - et même à HEC qui organise son propre concours parallèle - en choisissant un autre cursus que les classes prépas après le bac. Il faut toutefois un très bon niveau et un excellent dossier. Les projets et expériences extra-scolaires (humanitaires, associatives...) sont un plus car les écoles apprécient les profils "atypiques" pour diversifier leur recrutement.

Labels et visas : la qualité de l'école et du diplôme

Les critères pour choisir votre école de commerce
La plupart des écoles de commerce sont privées (et d'ailleurs payantes). Les labels donnent donc une assurance :
- soit sur la qualité de l'école (son enseignement, ses enseignants...),
- soit sur le diplôme que vous pouvez obtenir (est-il reconnu par l'Etat ? Donne-t-il une équivalence pour poursuivre des études en France, en Europe ? Correspond-il à un niveau d'aptitude professionnelle reconnu par la profession ?)

1/ L'école : La reconnaissance par l'Etat. Pour l'obtenir, une école privée doit se soumettre à une longue expertise de l'Education nationale. Ses formations, son fonctionnement, le recrutement de ses enseignants sont soigneusement examinés. La reconnaissance est donc un gage de sérieux. L'école reconnue peut avoir des enseignants du secteur public et recevoir des subventions. Important pour les étudiants : si vous êtes boursier, vous pouvez bénéficier de votre bourse (ou en demander une) uniquement dans une école reconnue par l'Etat.
Les écoles sous la tutelle des chambres de commerce et d'industrie (comme les ESC) sont automatiquement reconnues par l'Etat. Attention aux écoles non reconnues par l'Etat qui se disent "sous la tutelle de l'Education nationale" ou "du rectorat" ou "ayant l'agrément de...".

Les labels internationaux. Deux labels très prestigieux sont attribués à certaines écoles par des groupements mondiaux d'écoles de management et de gestion : le label EQUIS accordé en France à 18 écoles sur prépas, et le label AACSB (Association to advance Collegiate Schools of Business) accordé à 12 écoles. C'est une garantie concernant la valeur des programmes internationaux, mais aussi la qualité de l'enseignement en général.
D'autres écoles non labellisées peuvent toutefois avoir de bons programmes internationaux : en particulier celles qui accordent des doubles diplômes (français et européens) grâce à des partenariats avec des établissements non français. On peut aussi examiner la durée des stages ou cursus obligatoires à l'étranger.


2/ Le diplôme
A la fin d'un cursus réussi, chaque école vous délivre un diplôme.
- S'il s'agit d'un diplôme d'Etat, pas de problème, vous pouvez poursuivre des études à partir du niveau obtenu. Un BTS (niveau bac + 2 reconnu en France), une licence (bac + 3 reconnue en France et en Europe), un master (bac + 5, France et Europe), un doctorat (bac + 7, France et Europe).
- La plupart des diplômes d'écoles de commerce ne sont pas des diplômes d'Etat mais peuvent avoir certains labels ou équivalences. Du plus élevé au moins élevé :
  • Le grade de master est attribué aux diplômés de 41 écoles de commerce. 31 écoles après prépas et 10 écoles en cinq ans après bac (l'IESEG, l'ESSCA, ESG Paris, ESDES Lyon, l'EM Normandie, EBS, l'EDC, l'IPAG, l'ESCE, Novancia). Cela veut dire que le diplôme de l'école donne aux étudiant un master et donc une équivalence à bac + 5 dans n'importe quelle université européenne.
  • Un diplôme visé par l'Etat. Seules les écoles reconnues par l'Etat (voir ci-dessus) peuvent faire viser leur diplôme. Si le diplôme est visé, l'Education nationale a fait une longue enquête sur la qualité de la formation et elle contrôle les jurys d'admission et de remise de diplôme. C'est une garantie de sérieux qui élimine les "boites à fric" qui délivreraient un diplôme bidon à tout étudiant.
  • La certification professionnelle du diplôme. Le diplôme est inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles qui donne aux employeurs une indication sur le niveau de compétence professionnelle des diplômés. Dans ce repertoire assez connu dans le monde professionnel, il y a 5 niveaux de diplômes : niveau I (correspond en gros à des cadres de niveau bac + 5), niveau II (bac + 3 ou + 4), niveau III (techniciens bac + 2), niveau IV (niveau bac), niveau V (BEP).
- De plus en plus d'écoles de commerce à orientation internationale délivrent des bachelors, des diplômes délivrés à niveau bac + 3 ou bac + 4 dans le monde anglo-saxon en particulier aux Etats-Unis. Il n'y a pour l'instant aucune équivalence entre le bachelor et la licence universitaire européenne. D'autre part, n'importe quelle école peut déliver un bachelor sans aucun contrôle.

Cependant, quelques écoles sous tutelle des chambres de commerce et d'industrie délivrent au bout de trois ans un "bachelor" qui est visé par le ministère de l'Education nationale. Le label de "bachelor professionnel" leur est attribué. Des équivalences avec la licence europénne (L) du système LMD sont aussi assurées dans certains cas. C'est le cas de toutes les écoles du concours Atout+3. Choisissez plutôt ce type d'établissement.

Les débouchés et les liens avec le monde professionnel

Les critères pour choisir votre école de commerce
En plus des visas et des labels, c'est un critère essentiel car vous faites une école pour décrocher un emploi. Plusieurs éléments peuvent faciliter l'insertion à la sortie :

Le réseau des anciens : y a-t-il une association, un annuaire (qui vous permet d'avoir les coordonnées des anciens en poste en entreprise), des événements qui vous permettent de les rencontrer lorsque vous êtes étudiant ? Les relations avec les entreprises : y a-t-il un service qui reçoit des propositions de stages ou d'emplois pour les nouveaux diplômés, une "junior entreprise", des enseignants ou des cadres de l'école en poste en entreprise ? Les liens avec les entreprises sont un des points forts des écoles consulaires (placées sous la tutelle des chambres de commerce et d'industrie).

La durée et l'intérêt des stages : comparez le nombre de mois de stages obligatoires de chaque école année après année. Privilégiez celles qui permettent de faire des stages longs, de 3 à 6 mois, qui constituent une réelle expérience professionnelle et sont un plus sur un CV. Les cursus en apprentissage proposés par de plus en plus d'écoles de commerce (même les plus grandes) sont excellents de ce point de vue. Egalement les "années sandwich" qui vous permettent de travailler durant un an en interrompant la formation.

Le niveau de salaire à la sortie Ce n'est pas un critère déterminant car si votre premier salaire dépend un peu du niveau de votre école et de votre diplôme, il pourra évoluer très vite en fonction de votre secteur d'activité et surtout de vos performances personnelles. A lire : Les métiers après une école de commerce

La qualité des programmes internationaux

Les critères pour choisir votre école de commerce
Ce n'est pas évident de comparer les écoles sur ce plan car toutes proposent maintenant des stages ou une partie de la formation à l'étranger. Voici quelques points concrets à vérifier :
  • Si une partie des études a lieu à l'étranger :
    - Combien d'étudiants partent-ils réellement chaque année sur une promotion ?
    - Faut-il payer les frais d'inscription dans l'université ou l'école étrangère (et quel est le coût) en plus de l'école de commerce française ?
- En cas de partenariat avec un établissement étranger, obtient-on un diplôme du pays en plus de celui de l'école de commerce ?
  • Si des stages à l'étranger sont prévus :
    - Sont-ils obligatoires ou facultatifs ? Quelle est leur durée ?
    - L'école aide-t-elle dans la recherche de ces stages ?
    - Faut-il régler les frais de scolarité de l'école pendant que vous êtes en stage ?
  • Autres critères importants pour votre "formation internationale" :
    - Y a-t-il des cours en anglais durant la formation : certaines écoles choisissent le "tout anglais" à certains niveaux (dernière année par exemple), atout indéniable pour atteindre un anglais courant en restant en France.
    - Est-il possible d'interrompre la formation pour faire une "année sandwich" à l'étranger ?
Notre conseil : Commencez par cerner votre projet professionnel et personnel. Y a-t-il une langue, une région du monde, un secteur professionnel qui vous attire davantage ? Souhaitez-vous travailler plutôt dans une grande entreprise internationale (dans ce cas les expériences longues à l'étranger et les doubles diplômes sont à rechercher) ou plutôt en PME (tâchez d'acquérir un anglais courant) ?
Si vous avez étudié une langue rare (chinois, arabe), recherchez des stages dans ces zones, si vous êtes bilingue français-allemand, jouez l'Europe centrale... Bref, cernez bien votre projet avant de choisir une école.

Mardi 4 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Pierre Louis le 28/09/2009 17:55
Les écoles de commerce sont également accessibles à Bac+3, Bac+4 & Bac+5.

2.Posté par jean le 19/07/2010 16:32
Merci pour ce billet qui est très intéressant,
Je suis tout a fait d'accord du faite qu'il faut précisiez et cerner votre projet avant de choisir?
Je suis jeune diplômé de weller international buisness school, depuis un an, et je ne regrette pas mon choix et suis satisfait de ma première année:
* profs sympas
* excellente formation
* ambiance cool.

3.Posté par Clara le 18/06/2014 16:24
C’est vrai qu’avec toutes ces écoles de commerce qui existent, les gens ne doivent plus savoir laquelle choisir! Malgré le diplôme et la reconnaissance de l'état dont plusieurs disposent, il faut se baser sur d’autres critères pour choisir, le taux d’insertion des lauréats, l’avancée numérique, la recherche … Il est également possible de consulter les grands classements qui sont toujours pertinents!

4.Posté par fille perdue le 01/12/2014 00:54
Bonjour

Quelle école pourrais je intégrer à Paris (je cherche une école de commerce qui aie des débouchés mais ne faisant pas partie des meilleurs j'aimerai savoir laquelle viser?)
Quelle école choisir à paris ?
Merci.

5.Posté par Mél le 06/01/2015 22:48
Bonjour, je souhaiterais savoir si une expérience à l'étranger (stage ou année en université étrangère) sont obligatoire dans toutes les écoles de commerce bac+2 ?

6.Posté par Michèle Longour le 07/01/2015 11:12
@Mel : en fait il y peu d'écoles de commerce à bac+2, il y en a bcp à bac+3 (qui délivrent un bachelor) et à bac+5.
pour un bac+2 tu peux faire :
- un BTS, nombre d'écoles privées en proposent. Il y a un stage obligatoire à faire, pas forcément à l'étranger (il faut se renseigner auprès de chaque école), mais cela dépend de la spécialité de BTS, par exemple pour la spécialité BTS commerce international, le stage à l'étranger est obligatoire je pense.

par contre dans le cursus bachelor proposé actuellement par les écoles de commerce, il y a quasiment toujours une proposition de stage ou de semestre d'études à l'étranger : c'est d'ailleurs un des atouts de ces bachelors par rapport aux licences universitaires.

7.Posté par gibertie le 20/06/2015 18:50
pour compléter les informations
http://pgibertie.com/2015/06/18/classement-des-ecoles-de-commerce-la-grande-cuisine/

8.Posté par Aude le 12/07/2015 12:14
Bonjour !! je suis admise a ISC paris et ISG et je suis sur liste complémentaire à EM Normandie et je ne sais vraiment pas qu'elle école intégrer .. Je suis intéressée par la spécialisation : management des industries créatives et j'hésite entre ces trois écoles ...

9.Posté par Mona le 06/05/2016 17:43
Que pensez-vous des écoles de commerce privées?
Quels sont les critères à prendre en considération pour choisir une école de commerce privée?
Merci de m'aider à choisir

10.Posté par Michèle Longour le 10/05/2016 15:30
@Mona

Les mêmes que ceux qui sont précisés dans l'article :
- la reconnaissance de l'école par l'Etat
- la nature du diplôme

Si l'école est reconnue par l'Etat et vous délivre un diplôme visé ou qui donne grade de master ou un bachelor professionnel visé ou une certification professionnelle inscrite au répertoire national RNCP, alors le fait qu'elle soit privée n'est pas un inconvénient.
Il y a de très bonnes écoles de commerce privées. Après il faut voir les prix de scolarité, mais sur la qualité, les critères énoncés dans l'article vous donne de bon repères.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

Métiers du paysage : de beaux horizons pour les recrutements

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :