Les Jeux paralympiques à Pékin


La Chine n'en a pas terminé avec son année olympique. Après les JO, les Jeux paralympiques voient s'affronter du 6 au 17 septembre 4000 sportifs handicapés.





Le réveil du dragon

Le samedi 6 septembre 2008, le nid d'oiseau de Pékin a retrouvé la chaleur d'une flamme olympique. Ou plus précisément, d'une flamme paralympique. La Cité interdite a renoué donc, et ce jusqu'au 17 septembre avec la joie d'accueillir une grande compétition sportive internationale. La deuxième manifestation au monde par son ampleur après... les Jeux olympiques. Cette treizième édition des Jeux Paralympiques marque, comme les JO du mois d'août, un nouveau pas dans le gigantisme de ces compétitions. En effet près de 4 000 athlètes, provenant de 150 pays, défendent les couleurs de leur pays, contre ''seulement'' 2 500 à Athènes il y a quatre ans.

Une longue histoire

Les Jeux paralympiques à Pékin
L'origine de cette compétition remonte à 1948. Sir Ludwig Guttmann, blessé durant la Seconde Guerre mondiale, met sur pied une compétition sportive pour les vétérans paraplégiques de ce conflit. Le rendez-vous devient régulier. Au point qu'en 1960, la compétition est organisée à Rome, comme les ''vrais'' Jeux olympiques. A cette date sont officiellement créés les Jeux paralympiques. Depuis, leurs objectifs n'ont pas varié. Il s'agit toujours de permettre à des athlètes victime d’un handicap physique de se dépasser, de se réaliser par le biais d'une grande compétition sportive. Il s'agit aussi de défendre une certaine vision de l'Homme, où le sportif, bien qu'handicapé n'en est pas moins un être humain complet, en rien diminué dans son humanité. Cette vision se retrouve dans la devise de ces Jeux Paralympiques, ''L'esprit, le corps et l'âme'' qui sont les trois composantes de l'être humain.

Le handisport se développe

Lors de ces Jeux, les athlètes sont réunis selon leur handicap afin de garantir l'équité de l'épreuve. En athlétisme par exemple, il y a des épreuves de courses pour les aveugles, les malvoyants, les amputés d’une ou deux jambes, ou ceux qui sont en fauteuil roulant. Ce sont de véritables épreuves, et qui sont préparées comme telles par les athlètes et les fédérations nationales. Les sportifs handicapés préparent de plus en plus leurs compétitions comme les autres sportifs, au point qu'en France et dans quelques autres pays, les préparations pour les jeux Olympiques et Paralympiques sont de plus en plus liées. Avec une conséquence : des performances en constante progression.

Lire le portrait d'Oscar Pistorius, athlète handisport
Sabrina Poignet, la cadette de l'escrime paralympique


Mercredi 10 Septembre 2008
Charles Baldini

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !