Les Héritiers : un film sur une classe de seconde sauvée par l'Histoire



Le film "Les Héritiers" porte à l'écran l'histoire vraie d'une classe de seconde de banlieue transformée par sa participation au concours national de la Résistance sous la houlette de sa prof. Encourageant pour les profs, les élèves et ceux qui cherchent à donner du sens à la transmission de l'Histoire.





Les Héritiers : un film sur une classe de seconde sauvée par l'Histoire
Quel sens peuvent bien avoir toutes ces heures passées en cours à écouter des profs évoquer des histoires passées et qui paraissent parfois bien lointaines ?

C'est une des questions auxquelles répond à sa façon le film "Les Héritiers", de la réalisatrice Marie-Castille Mention-Schar. D'autant que l'histoire (celle du film) n'a pas été inventée par des idéalistes mais bel et bien vécue par une vraie prof et de vrais élèves, en 2008-2009 au lycée Léon Blum de Créteil.

C'est d'ailleurs l'un de ces anciens élèves, Ahmed Drame, qui a attiré l'attention de la réalisatrice sur cette histoire et a co-écrit le scénario avec elle. "J'ai eu une idée, dit un jour la prof d'histoire à ses élèves "ingérables". Nous allons participer ensemble au concours national de la Résistance et de la déportation".

Le film a été tourné au lycée Léon Blum, et Ahmed y joue son propre rôle.

La bande-annonce

 


Pourquoi le film est intéressant

Les enseignants, bien sûr, y voient le témoignage encourageant qu'il est toujours possible de faire avancer des élèves, de leur transmettre quelque chose. Pour peu qu'on cesse de les cataloguer et qu'on leur propose un projet exigeant et motivant, moins scolaire aussi que l'objectif de décrocher une moyenne au bac.

Quant aux élèves dépeints dans le film, ils acceptent aussi de sortir de la case dans laquelle ils se sont enfermés eux-mêmes. "Elèves difficiles". On croit en eux ? Cette soudaine confiance les aide à accepter les heures de travail supplémentaires nécessaire pour participer au concours. "On avait peur de ne pas être à la hauteur", raconte Ahmed, "mais on a senti qu'on"devait" le concours à la prof. Il fallait qu'elle soit fière de nous. On s'est mis à bosser". Beau déclic puisque tous les élèves sont passés en première et ont eu le bac.
 
"Quand Léon nous a raconté sa vie dans les camps, ça été le déclic"

On pourra aussi apprécier dans le film la place donnée à la Mémoire et à l'Histoire, en l'occurrence celle de la Shoah que les élèves apprennent à découvrir non comme un chapitre dans un livre, mais une réalité de chair et de sang. Il faut dire que la prof ne fait pas les choses au rabais. Elle fait venir dans la classe Léon Zyguel, déporté à Buchenwal à 16 ans, survivant des camps de la mort :  "Quand Léon Zyguel, quand il nous a raconté sa vie dans les camps, et son arrestation quand il avait notre âge, ça été le déclic. Il y a vraiment eu un avant et un après Léon.", raconte Ahmed Drame.

Au départ pourtant, il y a des réactions épidermiques : parler des juifs ? Encore ? Et nous qui sommes musulmans ? disent des élèves. "29 nationalités vivent en harmonie dans ce lycée, rappelle le proviseur à la prof d'histoire, je tiens à ce que ça continue". Or le projet qui pouvait diviser va devenir justement celui qui rassemble : la classe de seconde remporte le premier prix du concours de la Résistance et de la déportation dans la catégorie "Réalisation d'un projet collectif".

Ahmed Drame : le début d'une carrière au cinéma

Ahmed Drame dans "Les Héritiers" / Photo : Guy Ferrandis
Ahmed Drame dans "Les Héritiers" / Photo : Guy Ferrandis
Pour Ahmed, cette année de seconde a aussi été un déclic personnel. Dès cette époque, il espère travailler dans le cinéma. Mais le fait de participer au concours de la Résistance et de remporter le prix avec sa classe est non seulement pour lui "une belle revanche" mais aussi un encouragement à aller de l'avant.

En 2012, à 17 ans, il écrit un scénario racontant l'expérience d'une classe de seconde qui participe à un concours de lettres. Il envoie son ébauche à Marie-Castille Mention-Schar dont il a aimé le film "Ma Première fois". Elle est touchée et veut en savoir plus...  Elle découvre la véritable histoire qui a inspiré Ahmed, et lui propose de co-écrire avec lui le scénario des "Héritiers".

En parallèle, Ahmed a continué participer à des castings et a tourné en 2013 dans "Les Petits Princes". A 19 ans, le voilà acteur et co-scénariste. Beau démarrage.

 


Mercredi 3 Décembre 2014
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !