Le rallye auto JMJ : le road trip de la foi


Tags : religion, voyage

L'association Rallye Auto JMJ propose aux jeunes qui le souhaitent de vivre les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) autrement : en 2016, après Madrid et Rio, ils partent à Cracovie, en Pologne, à l’invitation du pape François. Mais en voiture et à moto.





Aux JMJ de Rio, au Brésil, en 2013.
Aux JMJ de Rio, au Brésil, en 2013.
La plupart du temps, on part aux JMJ en autocar. Parfois des groupes rallient à  pied ou à vélo les derniers kilomètres. En août 2010, quatre étudiants ont eu une autre envie : celle de prendre le volant ou d'enfourcher une moto pour rallier le plus grand rassemblement de jeunes catholiques au monde autour du pape, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Une façon d'allier spiritualité et voyage, rallye et pèlerinage.

"Cela permet aux jeunes de venir dans une démarche de retraite et en même temps dans un esprit de voyage et de mécanique", explique Paul, président de l'association.

Après Madrid, Rio, cap sur Cracovie en Pologne

C'est ainsi qu'en juillet 2011, 63 équipages, soit 273 jeunes, ont rallié Madrid depuis Paris pour la première édition du Rallye Auto JMJ. Une vraie réussite pour l’équipe qui relance son projet en 2013 et embarque cette fois 45 autres jeunes à bord de 6 VW combis qui vont sillonner le Brésil avant de se rendre à Rio de Janeiro.

Et en 2016, le rallye va traverser l'Europe pour rejoindre Cracovie, en Pologne, le pays du pape Jean-Paul II, le créateur des premières JMJ en 1985.


Profiter de ses amis, contempler des paysages

Manon, aujourd'hui membre du staff, est partie à Madrid en 2011 avec ses amis. Elle en garde un excellent souvenir : "Tout en étant rattaché à un même projet, on est aussi très libre tout au long du pèlerinage puisque chaque équipage organise lui-même son étape au gré de ses envies. Il faut juste rejoindre le lieu de bivouac le soir".

Avantage : "Cela permet de profiter pleinement de ses amis", explique Manon. Et aussi de contempler des paysages parfois hors du commun.

Des temps de prière et des kilomètres au compteur

Et l'aspect religieux de la démarche ? L'association ne l'oublie pas. Dans certaines voitures, des prêtres accompagnent les jeunes. "Le matin et le soir, au bivouac, nous avons la messe et des temps de prière", explique Paul.

Mais comme pour chaque JMJ, chacun arrive avec ses convictions, une foi solide pour les uns, des questions pour d'autres. "Les accompagnateurs nous aident à rentrer dans le thème des JMJ", explique Paul. Et les kilomètres de route laissent le temps de discuter à l'infini.

Les journées s’articulent ainsi entre navigation (environ 200 kilomètres à parcourir chaque jour), temps spirituels et activités en bivouac. Ce dont Manon se souvient surtout, c'est du concert du groupe de rock Glorious à Biarritz et de la nuit passée sur une base militaire. Souvenirs inoubliables que ces veillées où des milliers de jeunes prient, échangent, chantent ensemble.

Qu'est-ce que les JMJ ?

Tous les trois ans, le pape invite les jeunes catholiques du monde à se retrouver dans une ville des cinq continents (Cologne en 2005, Sydney en 2008, Madrid en 2011, Rio de Janeiro en 2013). Durant une semaine, les jeunes participent à des rencontres, des veillées et des fêtes. Le rassemblement culmine dans la dernière veillée et une messe autour du pape.

Chaque JMJ a son thème, tiré de l'Evangile. En 2016, c'est "Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde".

"La miséricorde de Dieu est très concrète et nous sommes tous appelés à en faire personnellement l’expérience, explique le pape François dans son message d'invitation. Lorsque j’avais 17 ans, un jour où je devais sortir avec mes amis, j'ai décidé de me recueillir d'abord dans une église. Une fois à l'intérieur, j'ai trouvé un prêtre qui m'a inspiré une confiance particulière, et j'ai senti le désir d'ouvrir mon coeur dans la confession. Cette rencontre a changé ma vie ! J'ai découvert que lorsque nous ouvrons nos coeurs avec humilité et transparence, nous pouvons contempler d'une façon très concrète la miséricorde de Dieu. (...) Nous le cherchons, mais il nous précède toujours. Il nous cherche depuis toujours et il nous trouve en premier. Peut-être quelqu'un parmi vous a-t-il un poids sur le coeur et pense : j'ai fait ceci, j'ai fait cela…. N’ayez pas peur ! Il vous attend ! Il est père : Il nous attend toujours !"

Trois routes au choix

Sur la route vers les JMJ de Madrid, en 2011.
Sur la route vers les JMJ de Madrid, en 2011.
Cet été, le Rallye Auto JMJ répond une nouvelle fois "présent" à l’appel du pape et propose trois routes à ceux et celles qui veulent vivre l’aventure avec lui :

- la route classique (une nouveauté) qui propose aux participants d'embarquer à bord de voitures vintage (les 4L sont acceptées !). Départ de Paris le 16 juillet 2016
- la route auto, ouverte à toutes les voitures. Départ de Paris le 17 juillet 2016.
- La route moto quant à elle partira de Toulon le 17 juillet

Les trois routes se rejoignent à NovyDvur en République tchèque, étape centrale du road trip. Là, enfin réunies, les trois routes rejoindront Cracovie le 25 juillet pour y vivre les JMJ ensemble.
 
Les préinscriptions sont d’ores et déjà lancées et accessibles via le site de l’association. Les places sont limitées et le staff s’engage donc à prévenir toutes les personnes qui se seront préinscrites dès l’ouverture officielle des inscriptions.


Plus d’infos sur : www.rallyejmj.com/rallye-jmj/cracovie2016/
 

CONTACT :
 
@ : contact@rallyejmj.com
FB : https://www.facebook.com/RallyeAutoJmj
 
 

15 Juillet 2016
Charlotte Jacques

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité



Vos articles préférés !



S'abonner à la newsletter gratuite