Le Prix Goncourt des lycéens 2011 au roman de Carole Martinez "Du domaine des murmures"



Les lycéens ont décerné le 7 novembre 2011 leur 24ème Prix Goncourt à un roman intitulé "Du domaine des murmures", publié chez Gallimard. Carole Martinez y conte l'histoire d'une héroïne médiévale qui dit "non" à son père le jour de son mariage.





"Je suis l'ombre qui cause.
 Je suis celle qui s'est volontairement clôturée pour tenter d'exister.
 Je suis la vierge des Murmures.
 À toi qui peux entendre, je veux parler la première, dire mon siècle, dire mes rêves, dire l'espoir des emmurées. […]"

Ainsi parle la jeune Esclarmonde, jeune fille rebelle qui en 1187 dit "non" le jour de son mariage parce qu'elle veut se consacrer à Dieu. "C'est l'écriture poétique du roman qui offre une autre vision du monde" qui a séduit le jury des lycéens, a expliqué Benjamin, leur représentant.

Le roman de Carole Martinez publié aux éditions Gallimard se retrouvait en finale avec cinq autres romains sélectionnés comme chaque année par les jurys de lycéens des diverses régions : le Retour à Killybegs (Grasset) de Sorj Chalandon, Les Souvenirs (Gallimard) de David Foenkinos, Monsieur le commandant (Nil) de Romain Slocombe, Tout, tout de suite (Fayard) de Morgan Sportès et Rien ne s'oppose à la nuit (JC Lattès) de Delphine de Vigan.

Carole Martinez raconte la genèse ''Du domaine des murmures''

Après leur marathon de lecture, c'est donc l'écriture envoûtante, le mélange de spiritualité et de sensualité, et aussi le voyage qui a séduit les lycéens.

Ancienne comédienne devenue enseignante, Carole Martinez raconte comment elle en est venue à faire vivre le personnage d'Esclarmonde, jeune femme condamnée à vivre murée dans la cellule d'un sombre château.


Prix Goncourt des lycéens : comment ça marche ?

Au départ, la très sérieuse Académie Goncourt choisit une dizaine d'ouvrages que 2 000 lycens de seconde, première, terminale ou BIS vont devoir lire. Ce sont les profs qui choisissent de proposer cette activité à leur classe. La Fnac remet alors les livres à leurs élèves.

Puis les lycéens ont deux mois pour étudier les romans, avec l'aide des enseignants. Plus de dix bouquins à lire en deux mois ? Eh oui, c'est ça le Goncourt des lycéens : un vrai marathon de lecture ! Sauf qu'au lieu de s'épuiser, pas mal d'entre eux découvrent le plaisir de lire et en redemandent. Pour leur donner du coeur à l'ouvrage, des rencontres régionales sont organisées entre auteurs et lycéens. C'est l'autre intérêt de l'opération : "Je me suis rendu compte que derrière les bouquins y'a de vraies personnes, qui cherchent à nous raconter des histoires et à transmettre des émotions", témoigne une lycéenne de Lille.

C'est à  l'issue des deux mois d'étude des livres, que les classes élisent un délégué pour présenter leur tiercé de livres gagnants et défendre leurs choix lors de délibérations régionales  dans six villes de France.
Puis chaque région choisit ses deux représentants et son tiercé de livres gagnants et c'est la finale qui se tient toujours à Rennes, berceau du prix. À l’issue des délibérations, le prix Goncourt des lycéens est proclamé et rendu public.

Lire aussi :
 
Le Prix Goncourt des lycéens : vos romans préférés


Mardi 15 Novembre 2011

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !