Le Prix Goncourt des lycéens 2010 décerné à Mathias Enard


Tags : culture

Un jury de lycéens venus des quatre coins de France a décerné le 9 novembre à Rennes son prix Goncourt 2010 à Mathias Enard pour son roman "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" aux éditions Actes Sud.





Le Prix Goncourt des lycéens 2010 décerné à Mathias Enard
D'année en année, le prix Goncourt des lycéens gagne en popularité. Quelques heures après la remise du premier prix littéraire français par l'académie Goncourt, événement littéraire et commercial, à Michel Houellebecq, les lycéens ont décerné, eux aussi, leur Goncourt 2010.

Pour ce 23ème prix, les lycéens ont élu un roman savoureux de Mathias Enard, 38 ans, qui met en scène le célèbre Michel Ange au tout début du 16ème siècle. Invité par le sultan de Constantinople, le terrible Bajazet, il est chargé de construire un pont entre Europe et Asie, entre islam et terre chrétienne. Les lycéens n'ont donc boudé ni l'histoire ni la culture, et n'ont pas couronné, comme leurs ainés, une "vedette" littéraire. Mais ils ont apprécié l'écriture et la poésie de Mathias Enard et son récit court, captivant et riche en rebondissements dignes d'un bon polar.

Bref, encore une fois, comme le faisait remarquer Bernard Pivot, membre de l'académie Goncourt, les lycéens ont surpris par leur choix. Sans doute est-ce parce qu'ils ne le fondent que sur leur plaisir et leurs goûts littéraires.

14 romans à lire !

Rappelons qu'ils avaient à lire les 14 romans sélectionnés par l'Académie Goncourt, ceux-là même qui concouraient pour le prix principal. L'élection du lauréat intervient chaque année à la fin de plusieurs étapes de sélection progressive des livres et des lycéens participant au jury.

Au départ, 55 classes de lycéens de seconde, première, terminale ou BTS lisent et étudient en deux mois, avec l’aide de leurs profs, les romans de la sélection. Un vrai marathon de lecture avec fiches à rédiger et débats, au cours duquel beaucoup découvrent le plaisir de lire des romans contemporains. Puis s’amorce la première phase du vote lors de rencontres régionales auxquelles sont souvent invités les romanciers qui ont écrit les livres. Encore un choc de découvrir que les auteurs sont des hommes et femmes bien vivants, qui ont voulu dans leur livre transmettre des émotions ou des messages.

Finalement, chaque région choisit ses représentants et son tiercé de livres gagnants, comme le montre la vidéo ci-dessous à Nîmes.


Le jury final à Rennes

Le Prix Goncourt des lycéens 2010 décerné à Mathias Enard
Enfin, c'est la finale à Rennes, là où a été créé le prix en 1988, que les 13 lycéens délégués défendent bec et ongles leur favori. Puis on passe au vote. Le 9 novembre 2010, c'est Chedlia Neffati, élève au lycée Matisse à Vence dans l'académie de Nice et présidente du jury, qui a ensuite proclamé le résultat.


Sept romans avaient été retenus par les lycéens pour cette sélection ultime : "Le cœur régulier" d'Olivier Adam, "Apocalypse bébé"de Virginie Despentes, "L’insomnie des étoiles" de Marc Dugain, "Naissance d’un pont" de Maylis de Kerangal, "Une année chez les Français" de Foaud Laraoui", "Six mois, six jours" de Karine Tuil (Grasset), et "Parle-leur de batailles,  de rois et d'éléphants" de Mathias Enard qui a obtenu le prix.

Et ce n'est pas tout à fait fini puisque des classes échangeront avec les écrivains et les éditeurs lors des 20e rencontres nationales Goncourt des lycéens au Triangle à Rennes les jeudi 2 et vendredi 3 décembre 2010.

Lire aussi :
Le Prix Goncourt lycéens 2009 à un roman sur l'adolescence
Prix Goncourt des lycéens : vos romans préférés


Mercredi 10 Novembre 2010

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !