Le Japon célèbre le premier anniversaire du tsunami de 2011


Le Japon a marqué le premier anniversaire du tsunami du 11 mars 2011 par une minute de silence et diverses manifestations. Un an après, les habitants de la zone touchée sont souvent revenus sur les lieux pour rendre hommage aux disparus.





L'empereur du Japon lors de la minute de silence le 11 mars 2012. / Image: BFMTV
L'empereur du Japon lors de la minute de silence le 11 mars 2012. / Image: BFMTV
Ce dimanche 11 mars 2012, tout le Japon s'est figé, observant une minute de silence à 14h46 (05h46 GMT). A cette heure là, le vendredi 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9 se déclenchait en mer, non loin de la côte nord-est du pays. 33 minutes plus tard, les Japonais ont observé une deuxième minute de silence pour se rappeler de la vague de 23 mètres de haut qui allait submerger cette côte et emporter ses villages de pêcheurs.

On estime aujourd'hui que la catastrophe a tué 16 000 personnes. Parmi elles, 3 300 n'ont jamais été retrouvées.

A ce drame humain s'est ajouté la catastrophe nucléaire provoquée par le tsunami à la centrale de Fukushima qui a irradié cette zone et conduit les autorités à l'évacuer  à 20 km à la ronde. Un an plus tard, 80.000 Japonais évacués des zones voisines de la centrale sont toujours sans maison.

Des images du tsunami du 11 mars 2011


Des fleurs et des prières en souvenir des disparus

Les cérémonies du souvenir ont commencé samedi 10 mars, des Japonais revenant avec des fleurs sur la zone sinistrée, qui pour revoir la ville où il habitait, qui pour rendre hommage à des membres de sa famille disparus. D'autres sont simplement venus pour encourager les rescapés qui n'ont pas encore retrouvé une vie normale, la reconstruction progressant lentement.

A un kilomètre de la centrale de Fukushima, des habitants de la ville évacuée d'Okuma ont été autorisés à revenir sur les lieux pour rendre hommage aux victimes.

Des bénévoles ont voulu distribuer des fleurs aux passantes, des prières ont aussi été dites dans les villes côtières, face à l'océan Pacifique d'où est venue la vague.


Une épreuve qui a renforcé la solidarité

A Tokyo, au Théâtre national, l'empereur a participé à une cérémonie officielle et le Premier ministre a assuré dans un discours que la Nation japonaise allait affronter l'épreuve et reconstruire. Malgré ces déclarations, un grand nombre de Japonais restent déçus et réservés sur la façon dont la crise nucléaire de Fukushima a été gérée et de nombreuses manifestations anti-nucléaires ont d'ailleurs marqué l'anniversaire du tsunami.

Pour beaucoup de Japonais, le séisme et la catastrophe ont aussi été l'occasion de renforcer leur solidarité dans l'épreuve, comme le montrait le témoignage d'une rescapée de Sendai en mars 2011.

En novembre 2011, un reporter nous rapportait un reportage sur les jeunes Japonais qui ont lâché études ou job pour venir aider bénévolement les réfugiés du Nord-Est. "Le tsunami a changé leur vie" raconte-t-il, les rendant plus humains et plus sensibles à la douleur des autres.

Ci-dessous l'album de photos exclusives de Wilfried Maisy :




Mardi 13 Mars 2012

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !