Le Brevet d'initiation aéronautique, pour découvrir l'aviation au lycée


Tags : culture, lycée

Le BIA (brevet d'initiation aéronautique) est une proposition originale faite aux collégiens ou lycéens passionnés d'aviation : elle permet de suivre durant un an des cours de culture aéronautique pour décrocher un diplôme mais surtout, de rencontrer des professionnels et parfois, de vivre un premier vol en cockpit.





Le Brevet d'initiation aéronautique, pour découvrir l'aviation au lycée
Arnaud, 16 ans, veut devenir pilote. Il fréquente déjà l'aéro-club de sa région et vient d'obtenir son PPL, ou brevet de pilote privé. Mais c'est au lycée, en entrant en seconde, qu'il a découvert le B.I.A ou brevet d'initiation aéronautique, une formation optionnelle proposée dans son lycée de Salon-de-Provence.

Le BIA n'est pourtant pas réservé aux jeunes pratiquant l'aviation de loisirs, ou aux élèves des séries générales. Tristan et Lilian, eux, sont élèves au lycée Aristide Briand de Blanc-Mesnil (93) en filière professionnelle. L'un a découvert le BIA à la rentrée de seconde grâce à une affiche au lycée, l'autre dans une réunion de parents.

Il faut dire qu'ils préparent un bac pro aéronautique, option technicien aérostructures, une formation qui les prépare à travailler dans l'industrie aéronautique. "Je me suis dit que ce serait un + pour ma carrière, explique Tristan. Et puis je suis passionné par l'aviation depuis que je suis né !"

Des rencontres avec des passionnés, la découverte de la magie du vol

Chaque mercredi après-midi, durant toute leur année de seconde, ils ont donc suivi deux heures de cours et en fin d'année, ils ont réussi l'examen et décroché leur "BIA".

Mais c'est plus qu'un diplôme scolaire qu'ils ont gagné dans l'aventure :  "Moi, j'ai particulièrement apprécié de pouvoir rencontrer des pilotes et des contrôleurs aériens, raconte Arnaud. C'est un énorme enrichissement".

Lilian, lui, a aimé découvrir l'histoire de l'aviation et le déroulement technique d'un vol. Quant à Tristan, "ce qui m'a le plus plu, dit-il, c'est le vol que nous avons pu faire à la fin sur l'aérodrome de Meaux- Esbly, j'étais seul avec le pilote dans le cockpit durant 10 minutes de vol !"

Un enthousiasme souvent partagé par les quelque 10 000 collégiens ou lycéens qui préparent le BIA chaque année. Et si le BIA faisait partie des réussites du système éducatif français ?

Le BIA, c'est quoi ?

Qui l'organise ?
Le Brevet d'initiation aéronautique ou B.I.A est une formation organisée par l'Education nationale avec divers partenaires : l'Armée de l'air, les fédérations de sports aériens et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Un bel exemple de pont entre le monde scolaire et professionnel, civil et militaire, l'industrie et les loisirs... D'une certaine façon, le BIA est porté par "la grande famille de l'aviation" et tous ses passionnés.

Où ?
Le BIA n'est pas proposé dans tous les établissements mais seulement là où un professeur – qui doit avoir le Certificat d'aptitude à l'enseignement aéronautique ou CAEA – a monté un cursus. Il y en a en tout cas au moins un par académie : les cours peuvent avoir lieu dans un lycée, un collège, ou bien un aéro-club. Parfois les élèves de plusieurs établissements intéressés sont regroupés...

Quand ?
Souvent, les cours ont lieu le mercredi après-midi, mais certains établissements peuvent le programmer dans le temps scolaire. La formation se déroule en tout cas de septembre-octobre à mai et représente une quarantaine d'heures.

Quel est le contenu des cours ?
Il s'agit d'un brevet de "culture aéronautique" à mi-chemin entre loisirs et études. Le programme est défini par le ministère qui l'a rénové en 2015. Il comporte des notions sur l'histoire de l'aviation, la météorologie, les principes du vol, les différents types d'aéronefs, les consignes de sécurité et de navigabilité.

Il ne s'agit que d'une initiation (qui n'exige aucune connaissance préalable), mais ce programme recouvre tout de même 60% des connaissances requises pour décrocher son brevet de base, le premier degré de formation pour devenir pilote privé.

Faut-il être bon en maths-physique ?
Pas forcément, c'est d'abord l'intérêt pour le monde de l'aviation qui compte. Les élèves de toute filière peuvent postuler et il n'y a pas d'âge minimum : toutefois, il est préférable d'avoir déjà suffisamment de notions de maths et de physique pour mieux comprendre certains sujets. C'est pourquoi le BIA est souvent proposé au niveau 3ème ou seconde.

Qui donne les cours ?
Souvent des professeurs de l'Education nationale mais des professionnels peuvent aussi intervenir : des ingénieurs aéro, des mécaniciens, des contrôleurs aériens, des instructeurs, des pilotes, civils ou militaires. Plusieurs bases de l'armée de l'air coopèrent en effet au BIA et elles vont être de plus en plus nombreuses suite à la convention signée en juin 2015 entre l'Armée et l'Education nationale.

Est-ce seulement de la théorie ?
L'essentiel de la formation est théorique, mais au cours de l'année, une ou plusieurs visites peuvent être organisées : dans une entreprise, un aéro-club, une base aérienne.
A Salon-de-provence, les élèves visitent la base aérienne de l'armée de l'air. Au lycée Aristide Briand de Blanc-Mesnil, ils vont voir le Musée de l'air situé sur l'aéroport du Bourget, qui expose des avions "historiques".

Un vol est-il prévu dans le cursus ?
Ce n'est pas systématique mais très souvent, un vol d'initiation au pilotage est proposé aux élèves au cours de l'année car les établissements peuvent nouer un partenariat avec un aéro-club local : ce peut être un vol en avion, mais aussi en ULM... 

Y a-t-il un examen à passer pour avoir son BIA ?
Oui, il a lieu chaque année à la mi-mai. C'est un écrit qui comporte une centaine de questions à choix multiples ou QCM. "Si l'on révise bien ses cours, ce n'est pas difficile", estime Lilian. Environ 75% des candidats ont réussi leur BIA en 2014.

Reportage : le BIA en images


Le BIA, à quoi ça sert ?

C'est la question que pourront se poser des élèves tentés par l'expérience mais encore hésitants. On peut choisir de préparer le BIA pour une quantité de (bonnes) raisons, car l'intérêt est multiple.

La formation peut permettre de découvrir la diversité des métiers de l'air. Les pilotes ont beau avoir la vedette, il existe en réalité bien d'autres métiers tout aussi intéressants dans l'aéronautique, notamment l'industrie, un secteur qui marche fort en France et qui recrute (lire L'industrie aéronautique poursuit les recrutements à pleins gaz).

Passer son BIA alors qu'on est encore au lycée peut donc être une bonne façon de préparer son orientation. "Ensuite, quand on veut vraiment travailler dans l'aéronautique, un BIA sur un CV est un atout, car cela témoigne d'un attrait pour le secteur", indique un enseignant du lycée Aristide Briand de Blanc-Mesnil.
 
"Une occasion de déployer ses ailes"

En même temps, le BIA n'est qu'un diplôme de "culture aéronautique", ce n'est pas en lui-même une formation professionnelle et l'on peut tout à fait le faire par simple curiosité. "C'est d'abord pour le plaisir !", dit Arnaud...

Souvent, la découverte du vol peut donner envie d'entamer la pratique d'un sport aérien. Dans ce cas, certaines académies (par exemple Aix-Marseille) accordent des bourses aux titulaires du BIA qui souhaitent préparer un brevet.

Dans tous les cas, les jeunes sortent de l'expérience avec une motivation nouvelle. "ça m'a donné envie de m'investir dans mes études pour devenir pilote", dit Arnaud.  "On veut donner aux jeunes envie de déployer leurs ailes", explique un officier de l'Armée de l'air à propos du BIA.

Où se renseigner sur le BIA ?

Vous voulez savoir où et comment est organisé le BIA près de chez vous ?

- Vous pouvez vous renseigner dans votre établissement scolaire ;
- Sinon, vous pouvez vous adresser au Ciras (comité d'initiation régional à l'aéronautique et au spatial), organisme chargé de mettre en place le BIA dans chaque académie ; voir la Liste des Ciras par académie
- On peut aussi passer en candidat libre : là encore, il faut se renseigner auprès du Ciras.

Lundi 17 Août 2015

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Charles Perrin de Brichambaut le 21/10/2015 15:20
Cet article est très bien fait, bravo.

Si l'examen intéresse certains d'entre vous je vous propose d'aller visiter notre site internet : http://www.formationbia.com

Teddy et moi même, tous deux instructeurs de vol expérimentés, proposons en effet de dispenser des cours de formation pour se préparer à l'examen du Brevet d'initiation aéronautique 2015/2016.

N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez plus d'informations !

A très vite

Charles

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Permis de conduire | Logement | Loisirs | Cabine d'essayage | Conso




Vos articles préférés !


S'abonner à la newsletter gratuite