La naissance expliquée de A à Z


L'accouchement, la naissance, c'est à la fois banal et mystérieux. Certaines en ont peur, d'autres, plus souvent les garçons, se disent qu'ils ont bien le temps d'y penser. Une sage-femme explique ce qui se passe de A à Z et répond à toutes les questions.




La naissance expliquée de A à Z
C’est sans doute parmi les plus forts instants de la vie d’une femme, et c’est pour cette raison que nombre d’entre elles ont si peur… Quand on est jeune cela semble encore tellement loin, on ne se sent pas forcément concernée, et ne parlons pas des garçons, c’est bien le cadet de leurs soucis : "On verra, j’ai bien le temps de m’intéresser à tout ça plus tard". Pourtant les circonstances familiales font courir déjà pas mal de bruits sur l’accouchement : souvent on sait comment et dans quelles circonstances notre mère nous a mis au monde… "Moi, je suis né les fesses en premier", "Ma mère a accouché par les fers", "Et moi, ma mère a accouché par les reins", "On m’a dit que d’accoucher ça fait très mal"… "A l’heure actuelle, on ne souffre plus, il y a la péridurale ?"….

J'ai dû aider 2000 enfants à naître...

La naissance expliquée de A à Z
Ce sujet-là, je le connais un peu (!) car pendant trente ans, j’ai exercé le magnifique métier de sage-femme et j’ai dû aider près de 2000 enfants à naître… Aucun accouchement ne m’a laissée indifférente, je n’ai jamais souffert de "ras-le-bol", même si à certaines heures de la nuit il était difficile de rester en forme, la passion finissait quand même par reprendre le dessus. Parce que chaque naissance est unique, j’ai toujours ressenti de l’émerveillement devant cette beauté intense de la mise au monde d’un nouvel être humain. Bien sûr, il y avait quelquefois des difficultés et il fallait mettre en œuvre notre professionnalisme, notre compétence en équipe…
Lorsque je recevais "une entrée" pour la salle d’accouchement, au premier contact, le secret : un grand sourire ! Cette femme, ou ce couple, se sentait rassuré, car quelques minutes plus tôt, l’un et l’autre se posaient la question : "Sur qui on va tomber ? Va-t-elle être sympa ?" Et d’emblée, je prenais au moins vingt minutes d’accueil avec elle ou avec eux, pour connaître moi aussi à qui j’avais à faire. L’accueil est un moment clé qu’il faut soigner : tout sera gravé dans la mémoire des gens. Être bien reçue, c’est essentiel pour la femme qui a commencé ce qu’on appelle le "travail", car alors elle peut se détendre, faire confiance. Ces attitudes de l’esprit favorisent le bon déroulement naturel du travail et de l’accouchement.

Les deux temps de l'accouchement

Nous allons donc suivre un schéma forcément général pour expliquer l’accouchement.
Dans le jargon médical, on appelle "primipare" une femme qui va mettre au monde son premier enfant. Après, pour les accouchements suivants, on parle de "multiparité". On accouche généralement plus vite pour le deuxième enfant, la dilatation se faisant plus facilement sur un col qui a déjà travaillé. Mais ce n’est pas une règle absolue.

L’accouchement comprend deux temps complètement différents, suivis d’un troisième après la naissance :
1)- L'accouchement acte I : la dilatation du col de l’utérus
2)- L'accouchement acte II : la mise au monde de l’enfant
3) - L'accouchement dernier acte : la délivrance

Lundi 24 Décembre 2007
Marie-Pierre Blache

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions




Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite


Découvrir le cycle féminin : un guide pratique de 20 pages pour apprendre à observer chaque jour vos signes de fertilité (glaire, température). Un complément à nos articles (cliquez sur l'image pour accéder au fichier).