La chicha aussi dangereuse que le tabac ?


A l'occasion de la Journée sans tabac le 31 mai, un spécialiste a tiré la sonnette d'alarme : de plus de plus de jeunes fument la chicha qui serait aussi nocive que la cigarette.





Narguilé ou chicha : comment ça marche ?

Le narguilé est d'abord un bel objet qu'on aime souvent rapporter de voyage.
Le narguilé est d'abord un bel objet qu'on aime souvent rapporter de voyage.
Si la cigarette a de plus en plus mauvaise image, - c'est moche et ça pue - il faut reconnaître que le narguilé, qui nous vient d'Orient, est plutôt sympa. Il se compose de plusieurs parties : la cheminée, le bol supérieur, le corps (ou réservoir), la pipe immergée et le tuyau souvent sculptés dans de beaux matériaux décorés. C'est le bol qu'on pose au sommet de la cheminée qui contient le tabac (en partie humidifié) et le charbon, qui est posé par-dessus. Le corps du narguilé est rempli d'eau à moitié de sa hauteur, et aussi d'eau de rose ou d'autres additifs destinés à donner du goût. La pipe immergée est ensuite placée dans le réservoir, et reliée à la cheminée et au tuyau. En aspirant, le fumeur active les braises. Elles font brûler le tabac dans le bol et la fumée produite passe par l'eau avant d'atteindre la bouche du fumeur qui l'aspire par le tuyau. On doit changer régulièrement l'eau pour en retirer les résidus de tabac. Le tabac utilisé est un mélange spécialement conçu pour le narguilé : c'est une pâte humide, composée d'environ 30 % de tabac, qui est fermenté avec environ 70 % de mélasse, de miel et de la pulpe de différents fruits destinés à donner une saveur et un arôme fruité au tabac fumé dans le narguilé.

Une chicha entre amis = deux paquets de clopes

La plupart des fumeurs ignorent que la fumée de la chicha est novice.
La plupart des fumeurs ignorent que la fumée de la chicha est novice.
Le narguilé peut être fumé à plusieurs, c'est son grand "atout" si l'on peut dire par rapport aux clopes. On se repasse le tuyau, confortablement installés sur les coussins d'une chambre entre copains ou dans un de ces "bars à chicha" qui ont ouvert un peu partout dans nos villes. Selon une enquête menée à Paris, par l'Académie de Paris et la caisse primaire d'assurance maladie, 76% des jeunes de 19 ans ont déjà fumé la chicha. Et alors ? C'est sympa et ça sent bon, non ? Le problème, c'est que fumer la chicha, c'est quand même fumer du tabac, et bien sûr inhaler les substances nocives de sa fumée : goudron, monoxyde de carbone, et nicotine. Si la nicotine semble moins concentrée que dans une cigarette, le problème vient de la quantité des substances inhalées. Comme fumer la chicha est une activité lente, on passe facilement 20 à 50 minutes à se repasser le tuyau entre potes. Bilan moyen pour chacun : 30 à 50 bouffées ce qui correspondrait environ à... 40 cigarettes standard d'après le Professeur Dautzenberg, président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT). Quant à un non-fumeur exposé pendant une heure à une atmosphère où l'on a fumé la chicha, ce serait comme s'il avait fumé 6 à 8 cigarettes. Autant le savoir si vous avez fait l'effort d'arrêter de fumer ou de ne pas commencer. Les jolis bars à chicha seront d'ailleurs obligés de fermer leurs portes le 1er janvier 2008. Quant aux chichas que nous avons rapportées de voyage, mieux vaut peut-être ne pas les utiliser trop souvent.

Mercredi 6 Janvier 2010

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions



S'abonner à la newsletter gratuite

Vos articles préférés !