La bibliothèque universitaire pour les nuls



Essentielle pour des recherches universitaires, la bibliothèque est pourtant, bien souvent, sous-utilisée par les étudiants. Avec à la clé de nombreux échecs en première année. Nos conseils pour l'apprivoiser.




La peur de la bibliothèque

La bibliothèque universitaire pour les nuls
Au cœur de l'université trône bien souvent la bibliothèque universitaire (BU pour les intimes). Cet endroit primordial de la fac, entièrement dédié à la connaissance, effraie plus d'un étudiant de première année. La superficie des lieux, le silence qui y règne, les longues rangées de livres scientifiques en font une jungle menaçante. Surtout quand l'étudiant est un récent bachelier habitué à fréquenter les CDI des lycées.
D'autant que trouver un livre n'est pas aisé. La consultation des bases de données n'est pas beaucoup plus rassurante. "Les étudiants ont peur de se perdre dans les méandres du logiciel, constate Jean-François Courtecuisse, enseignant-chercheur à l'université de Lille III. L'affichage d'une page qu'ils ne connaissent pas déclenche des réactions surprenantes : départ précipité, peur panique d'avoir perdu les pages précédemment affichées ou admiration pour celui qui a osé s'aventurer dans ces vastes espaces inexplorés."

La BU : un outil essentiel aux études supérieures

La bibliothèque de la faculté de médecine de Marseille
La bibliothèque de la faculté de médecine de Marseille
A la bibliothèque, l'étudiant comprend très vite qu'il a changé d'univers. La fac n'est pas le lycée. Il doit donc s'adapter à de nouvelles méthodes de travail. Des méthodes qui nécessitent une plus grande autonomie dans l'acquisition des savoirs. L'étudiant ne doit pas se contenter des cours, mais aller construire sa connaissance en allant piocher dans les livres (en commençant par ceux de la bibliographie fournie par le professeur) les informations utiles. A la fac, une heure de cours équivaut souvent à une heure de recherches personnelles...

L'autre grand avantage de la bibliothèque est sa fiabilité. Dans un monde où, par le biais d'internet, l'information est foisonnante mais peu sûre, les ouvrages référencés à la BU le sont par leur pertinence scientifique. Ce qui limite les risques de s'informer avec de "mauvais livres". Vue confirmée par monsieur Courtecuisse : "La bibliothèque est aussi [...] une référence méthodologique et un lieu où le savoir est, d'une certaine manière labellisé".

Pour une première découverte

La bibliothèque universitaire pour les nuls
Au fond, la bibliothèque universitaire n'est pas un lieu aussi hostile qu'il en à l'air. Bien au contraire. L'une des premières étapes est de prendre connaissance des lieux. Localiser les rayons susceptibles de vous intéresser, les zones de lecture, les ordinateurs avec les bases de données, vagabonder dans les allées un peu comme dans les CDI du lycée. En cas de difficultés, n'hésitez pas à demander de l'aide aux bibliothécaires. "Demandez aux personnels aux postes de renseignements, même si vous avez l'impression que l'on est occupé. On est là pour ça !", affirme Nadine Batude, responsable de la formation à la bibliothèque de Nanterre-Paris 10.
Par ailleurs, depuis 1997, des cours de méthodologie sont souvent organisés dans le cadre des TD en particulier en première année. Ils peuvent porter sur la prise de notes, la réalisation d'une bibliographie, ou... le fonctionnement de la bibliothèque. Prenez ces "cours de bibliothèque" au sérieux car, précise Mme Batude, "même si ces formations peuvent paraître rébarbatives, elles faciliteront votre vie universitaire."

La bibliothèque universitaire pour les nuls
Une fois familiarisé avec le lieu et ses ressources, il ne vous reste plus qu'à prendre l'habitude de le fréquenter. Pour travailler vos cours dans une ambiance calme et studieuse et même... commencer à y faire des recherches sur des ouvrages. Vous pouvez donc passer à votre deuxième leçon : faire une recherche en BU.

Charles Baldini

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger








S'abonner à la newsletter gratuite