La beauté physique, est-ce si important ?



Dans un monde d'image, l'apparence physique est importante. Mais gare aux diktats des magazines qui imposent un seul modèle de beauté ! Il existe en réalité diverses morphologies corporelles et une multitude de personnalités. Mieux s'accepter soi-même, c'est le premier pas pour trouver son style de beauté.




La beauté physique, est-ce si important ?
"Bien sûr que l'image et l'apparence sont importantes"... Maritza Desjonquères-Añazco sait de quoi elle parle puisqu'elle est coach en image et préside la section française de l'Association internationale des consultants en image (AICI).

"Mais le problème, poursuit-elle, c'est que l'univers de la mode, des médias et du luxe nous propose une image de beauté parfaite idéale à atteindre. Or il n'y a pas d'éducation sur ces images, et cela n'aide pas les adolescents qui cherchent des repères à prendre confiance en eux".

Dur en effet d'aimer son propre physique quand on se sent si loin des canons de la beauté "idéale". D'après les enquêtes, 75% des filles se sentent déprimées après avoir regardé un magazine de mode ! Les garçons ne sont pas épargnés non plus. Au mieux, on est mal dans sa peau. Au pire, harcelé par les rires et les remarques des autres. Certains fuient dans l'anorexie, la boulimie, les addictions, le sport à outrance.

Avec son association, Maritza Desjonquères-Añazco a voulu réagir en lançant la campagne "Beauté responsable". Objectif : promouvoir une image saine et responsable de la beauté, et aider chacun à exprimer sa beauté dans la cohérence avec soi-même.

Gare aux photos retouchées par ordinateur

Les coachs en image ne sont pas les seuls à vouloir réagir. Dans l'école de commerce française Neoma Business School, un professeur, Adilson Borges, a été primé en 2014 pour une étude sur "Les effets des modèles retouchés par ordinateur sur l'évaluation du produit et sur l'estime de soi des jeunes filles".

L'étude a présenté à des jeunes filles trois publicités pour un parfum. La première avec la photo d'un mannequin non retouchée, la deuxième avec la même photo mais retouchée sur Photoshop, et la troisième avec un message signalant que la photo avait été retouchée.

La beauté physique, est-ce si important ?
Le résultat est éloquent : la photo retouchée par ordinateur augmente de 30% l'intention d'acheter le produit, mais elle fait immédiatement baisser l'estime de soi des jeunes filles et la présence du message sur la troisième photo n'y change rien.

"Je n'ai pas été étonné par le fait que la retouche de la photo augmente l'intention d'achat, explique le professeur, puisque c'est la raison qui pousse les entreprises à le faire. Mais par contre, je ne pensais pas qu'une seule photo puisse avoir un effet si négatif sur l'estime de soi et cela pose un vrai problème éthique."

Des modèles corporels totalement irréels

Vous ne vous trouvez pas beau, pas belle, ou bien pas assez pas assez mince, pas assez musclé, etc. ? La première façon d'en sortir est de vous distancier de ces images "idéales" car totalement irréelles.

"Les jeunes ne mesurent pas assez l'ampleur de la transformation que peut produire un logiciel de traitement de l'image, explique le chercheur en marketing Adilson Borges. Ils ne se rendent pas compte de la distance entre le modèle réel et le modèle qu'on leur montre".
 
"Les extrêmes, ça fait mal"

Normal alors que vous trouviez votre corps à vous, tout à fait réel, si loin du modèle idéal. "Les mannequins ont déjà des physiques hors normes, et en plus on retouche leur image, souligne Maritza Desjonquères-Añazco. On vous présente des extrêmes mais attention : vouloir atteindre des extrêmes, ça fait mal !"...

Accepter la diversité des morphologies

La beauté physique, est-ce si important ?
Plutôt que de vouloir atteindre un modèle parfait mais irréel, les coachs du projet "Beauté responsable" proposent une autre voie : s'accepter soi-même, avec sa morphologie, son corps, mais aussi sa personnalité unique.

Pour les femmes, une seule morphologie est souvent présentée comme modèle : la morphologie en "sablier", alors qu'il en existerait 4 autres (en pyramide, en V, en rectangle, en ovale). Et pour les hommes, on présente des mannequins  à la fois minces et musclés, en ignorant la morphologie du grand maigre à la Stromae qui reste peu musclé, ou du costaud à la Tsonga qui peut avoir tendance à prendre du poids.

"On a tous une morphologie qui est ce qu'elle est, c'est génétique, on ne peut pas la changer, mais on peut l'identifier pour mettre en valeur sa silhouette", explique Laure Caille, autre coach en image.

Dans son Atelier de l'image, la coach aide chacun à repérer son type et à en tenir compte : "Toutes les morphologies sont belles, dit-elle, mais elles ne peuvent pas s'habiller de la même manière !" Ou de citer Jean-Paul Sartre, le philosophe au physique ingrat qui disait "l'important n'est pas ce que je suis mais ce que je fais avec ce que je suis".

Trouver son style en lien avec sa personnalité

Pour être mieux dans sa peau, le corps n'est pas tout. "La beauté, c'est de partir de soi, c'est être en cohérence avec soi-même", dit Maritza Desjonquères. Autrement dit, être en accord avec sa personnalité profonde.

Vous aimez l'aventure, le sport, la liberté, les grands espaces... Vous êtes relationnel, à l'écoute, attentif aux autres, vous aimez les mettre à l'aise... Vous aimez la lecture, la littérature, le cinéma, les univers imaginaires, l'histoire... Tous ces traits de personnalité sont des trésors, des pépites de beauté à mettre en valeur... "Et plus vous mettrez votre apparence en cohérence avec votre être, plus vous serez vous-même et plus vous prendrez confiance en vous", assure la créatrice du concept de Beauté Responsable.

Dans les ateliers, les coachs du programme aident ainsi chacun à trouver son style extérieur en lien avec son être intérieur. Elles listent ainsi une dizaine de styles : décontracté, classique, sophistiqué, romantique, sensuel, drama, créatif...

Dans la vidéo ci-dessous, Laure Caille présente les trois styles de base


Chercher à être bien avec soi-même

On le voit : les coachs nous conseillent de nous écarter des modèles idéaux, mais sans négliger notre apparence physique.
Car si "l'habit ne fait pas le moine", mieux vaut tout de même choisir un habit dans lequel nous nous sentirons à l'aise, car bien relié à notre personnalité. "Il n'y a pas de beauté plus parfaite et puissante que celle qui émane de l'amour et du respect de soi-même", dit Maritza Desjonquères.
 
Mieux s'aimer soi-même, cela prépare à aimer et à respecter les autres

Sans chercher à ressembler à un top model (objectif qui risque de décourager et d'enfoncer), on peut donc chercher à se mettre en valeur. D'autant que ce respect envers soi-même rejaillit sur le respect des autres. "Prendre soin de son apparence de façon saine, c'est une façon de s'aimer et cela prépare à aimer et à respecter les autres", assure la spécialiste de l'image.

Dans les ateliers qu'elle anime dans les lycées, elle demande à chacun de se présenter en disant : "Je m'appelle untel, je suis unique et différent(e)." Chacun est ainsi valorisé dans la beauté qui rayonne chez lui (ou elle), sans jalouser ou se comparer aux autres.

Une beauté qui ne nous met pas la pression, ne nous juge pas et ne nous hiérarchise pas, mais aide à mieux communiquer et à s'émerveiller de ce que chacun dévoile... c'est peut-être ça la beauté responsable.

Pour aller plus loin

Découvrir le projet Beauté responsable : www.beauteresponsable.org/
Signer la pétition "en faveur d'un changement du concept actuel de beauté" sur change.org

Lire aussi :
Je n'aime pas mon corps
Le langage corporel qui aide à prendre confiance en soi
Coach d'image : un métier de la mode et de la relation

Vendredi 13 Mars 2015


1.Posté par Issa le 22/05/2016 22:18
Merci beaucoup pour tous ces conseils. Quand on pense au nombre de jeunes qui accordent une importance exagérée à leur physique, ces jeunes qui ne supportent pas de se voir dans un mirroir, c'est bien triste !
Je suis moi-même jeune adolescent, à peine 16 ans, j'avais à un moment des mauvaises pensées sur mon apparence, à lors que je n'avais pas lieu de le faire


Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions






S'abonner à la newsletter gratuite