Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire



De 2014 à 2018, la France et le monde vont commémorer le centenaire de la Première guerre mondiale. Déclarée en août 1914 et clôturée le 11 novembre 1918, la "Grande guerre" a fait 9 millions de morts et a marqué l'Histoire. Le centenaire est plus que jamais l'occasion de visiter des lieux passionnants chargés de mémoire et d'émotion.





Images : Wikimedia, Historial de Péronne, et centenaire.org
Images : Wikimedia, Historial de Péronne, et centenaire.org
Quand la France et l'Allemagne signent l'armistice, le 11 novembre 1918 dans l'Oise, l'Europe et le monde sortent du conflit le plus meurtrier jamais connu.

Pas une famille en France et en Allemagne qui n'ait payé son lot. Aux 9 millions de morts s'ajoutent 20 millions de blessés et de mutilés. Dans le Nord et l'Est de la France, ainsi qu'en Allemagne et en Belgique, des dizaines de villages sont détruits et des paysages vont garder les traces des milliers d'obus déversés entre les tranchées.

Cent ans plus tard, on en fait toujours mémoire dans des musées, des "ossuaires", des films, des monuments, des documents d'archives numérisés. Les nouvelles technologies permettent de faire revivre le passé de façon étonnante et le Centenaire (célébré de 2014 à 2018) va multiplier les événements sur les anciens lieux de combat. N'hésitez pas à visiter l'un de ces nombreux lieux : que vous aimiez l'histoire ou pas, vous serez passionné car c'est un vrai voyage dans le passé qui vous est proposé.

Verdun : une bataille de tranchées de plusieux mois

Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire
La ville de Verdun (Meuse) fut le théâtre d'une bataille de tranchées extrêmement meurtrière de plusieurs mois en 1916, un des symboles de la violence et de l'absurdité de la guerre de 14-18. A Verdun, le centenaire sera donc célébré en 2016 mais on peut en permanence y faire plusieurs visites passionnantes, sur le champ de bataille, dans la ville et aux alentours. Comptez au moins un jour de visite.

La Citadelle souterraine de Verdun (photo), construite en 1624 par Vauban, joue un rôle prépondérant durant la bataille de 1916 car près de 10 000 hommes vivent en permanence dans ses entrailles. Un petit train la parcourt et une scénagraphie la fait revivre avec des mannequins et du son.

Le 10 novembre 1920, deux ans après l'Armistice, c'est là qu'est choisi le corps du "soldat inconnu" placé sous l'arc de triomphe à Paris parmi huit cercueils ornés du drapeau tricolore contenant chacun le corps d’un soldat français inconnu trouvé sur l’un des huit grands champs de bataille de la guerre.

Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire
L'ossuaire de Douaumont est un des lieux les plus émouvants. Pour y parvenir, on traverse le champ de bataille, qui n'a jamais été construit ni aplani, kilomètres de terre en friche toujours constellés de creux et de bosses qui témoignent de la quantité d'obus déversés sur cette terre. On arrive ensuite à Douaumont, sorte d'église au clocher en forme d'obus. A ses pieds, les tombes des 16 000 soldats français identifiés, dont des combattants musulmans et israélites.

Ici sont entassés les ossements blanchis de 130 000 soldats inconnus, Français et Allemands mêlés

Mais le plus saisissant est l'ossuaire : dans les murs du monuments aux parois transparentes ont été entassés les restes de 130 000 soldats inconnus Français et Allemands mêlés, montagnes d'ossements blanchis qui évoquent plus efficacement que des mots l'horreur de la mort. Verdun est encore riche d'une dizaine de sites historiques : le fort de Douaumont, de Vaux (où est raconté la résistance de soldats retranchés), des musées...

Rens. : /www.verdun-tourisme.com

Le musée de l'armistice à Compiègne

Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire
Dans la guerre de 14-18, l'Oise est le symbole de la paix. C'est là que la fin de la Première Guerre mondiale est signée le 11 novembre 1918, à 5 heures du matin, dans un wagon transformé en bureau, près de la gare de Rethondes dans l’Oise. Le maréchal Foch, généralissime des armées alliées et le général Weygand reçoivent la capitulation de la délégation allemande.

Dès 1922, la clairière de l’Armistice est aménagée et le wagon où a été signée la paix est installé dans le musée de l'armistice créé en 1927. En 1940, Hitler choisit de signer la capitulation de la France dans le wagon (on voit la force du symbole). Le site est ensuite complètement détruit par les Allemands.

Le Musée de l’Armistice est reconstitué en 1950, le wagon étant remplacé par une voiture similaire. On y voit 4 salles dédiées aux deux grands conflits mondiaux. Une collection unique de 700 photos saisissantes prises dans les tranchées en 14-18. Des mannequins en uniforme, des armes, des objets usuels des tranchées.

Le Chemin des Dames

Hommes dans une tranchée à Craonne
Hommes dans une tranchée à Craonne
Le Chemin des Dames, entre Soissons (Oise) et Reims (Aisne) est un parcours de 35 kilomètres environ. Tout au long de cette route de crête, bénéficiant d'un panorama exceptionnel, on traverse des sites marqués par la Grande Guerre : vestiges de tranchées, monuments symboliques, églises, cimetières, villages détruits et disparus et reconstruits...

De nombreuses randonnées permettent de découvrir les sites d'extérieur. Un grand musée retrace les combats dans cette zone : la "Caverne du dragon", musée souterrain dans une carrière qui fut un lieu de combat.
  • Pour organiser une visite, une randonnée, un voyage, site très bien fait : www.chemindesdames.fr On y trouve aussi un "mémorial virtuel", site interactif qui répertorie tous les poilus tombés au chemin des dames et retrace l'histoire de tous le régiments, l'historique de toutes les batailles dans la région, etc.

L'Historial de la Grande Guerre à Péronne

Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire
La Somme est aussi un département où l'on trouve beaucoup de vestiges de la Première Guerre mondiale : monuments, cimetières, champs de bataille. Là aussi se développe le "tourisme de mémoire".

On peut notamment y visiter L'Historial de la Grande Guerre, un musée situé à Péronne. Il rassemble une collection de plus de 70 000 objets quotidiens, civils et militaires, mais le musée organise aussi des expositions temporaires et des manifestations. Très touchants et bien présentés, ces objets permettent de reconstituer les conditions de vie, les mentalités des soldats comme des civils entre 1914 et 1918.

L'Historial est aussi un bon endroit pour rayonner dans les champs de bataille de la Somme en faisant le "circuit du souvenir", entre Albert et Péronne. Les sites à visiter sont identifiés par des panneaux arborant le coquelicot, fleur de la Somme devenue l'emblème du souvenir britannique.

D'autres lieux à visiter

Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire
Dans le Pas-de-Calais
A Arras, la carrière Wellington
est un vaste réseau de galeries souterraines creusées en 1916 par des soldats britanniques pour permettre d'attaquer les Allemands par surprise. De nombreuses familles britanniques viennent se recueillir sur les tombes de leurs aïeux, une façon de se souvenir que la guerre de 14-18 fut aussi mondiale.

En Belgique
Le musée de Visé
fait mémoire des civils liégeois dans la Grande Guerre. Un film d'une heure, plusieurs centaines de livres ou de photos... Près de 600 maisons sur un peu plus de 800 furent détruites entre le 4 et le 16 août Une quarantaine de civils payèrent de leur vie la fureur des occupants. Il présente la vie des Visétois, les combats, les faits de résistance, les témoignages écrits, les monuments, évoqués par des documents, des photos, des scénographies. 

Pour en savoir plus

- Le site du Centenaire  www.centernaire.org rassemble toutes les informations sur les lieux à visiter et on y trouve aussi nombre d'articles, de vidéos et de diaporamas. Un site à visiter absolument pour préparer un exposé. Egalement des ressources pédogogiques pour les enseignants.

- Sur l'histoire de la Grande Guerre, l'armistice de 1918, la vie des poilus, vous pouvez consulter le site internet Hérodote

Article remis à jour le 28 octobre 2013

Jeudi 5 Décembre 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par jeevanthiran le 09/11/2008 19:02
je travaillle sur l'armistice c trés intérésant

2.Posté par sahna le 30/09/2009 10:12
trop cool votre site

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Permis de conduire | Logement | Loisirs | Cabine d'essayage | Conso




Vos articles préférés !


S'abonner à la newsletter gratuite