Franck, le pro du CV vidéo




Passionné de cinéma et de com, Franck a créé son entreprise de réalisation vidéo en avril 2009. Il propose notamment aux étudiants et aux jeunes pros de leur faire un CV vidéo. Un parcours plein d'enseignements.



Franck, le pro du CV vidéo
Sûr de lui, sourire lumineux aux lèvres, Franck vous tend fièrement sa carte : Franck Lahoui Communications. Une caméra et un projecteur en guise de logo, c'est la petite entreprise  de réalisation vidéo qu'il a lancée en avril 2009.
Un projet longuement mûri. De contact facile et plutôt à l'aise à l'oral, il avait toujours pensé "faire quelque chose dans la communication". D'où ses deux ans d'études à la fac en sciences sociales et politiques. "Je voulais acquérir des notions en sociologie et psychologie", explique-t-il.

En même temps, Franck a voulu apprendre à filmer non à l'école mais dans les milieux du cinéma.  "J'ai eu de la chance. J'ai débuté par une vidéo pour la RATP : j'ai passé un entretien et ça a marché". Ensuite, il a travaillé dans le milieu du court-métrage comme assistant. "J'ai appris le cadrage, le jeu des lumières, j'ai rencontré des gens qui travaillaient à l'ancienne, sans artifice".  Parallèlement, il s'investit dans l'associatif dans sa ville (Asnières-sur-seine). Nouvelle occasion de faire des films dont un est projeté dans le cabinet du maire qui en avait financé une partie.
Avant d'aider les autres à faire leur CV, on peut dire que Franck a su valoriser le sien pour atteindre le cap qu'il s'était fixé.


Les jeunes lui envoient leur CV papier et il étudie leur personnalité

Franck, le pro du CV vidéo
Pour se lancer, il a été frapper à la porte de l'Adie, l'Association pour le droit à l'initiative économique, et a bénéficié du programme CréaJeunes : une formation, un accompagnement et un coup de pouce financier pour les jeunes créateurs d'entreprises des quartiers défavorisés. Ainsi coaché, il sait convaincre de la pertinence de son projet et décroche une bourse Défi Jeunes et  "Coup de coeur du Crédit Agricole 2009". Grâce à ces soutiens et tous ces contacts, l'activité a démarré plutôt fort.

Première offre de Franck : le CV vidéo. Si vous êtes timide, ne croyez pas vraiment en vous, vous sentez peu à l'aise pour vous vendre, ou au contraire que vous êtes un jeune loup qui part à l'assaut du marché du travail, vous pourriez recourir à ses services. "Les jeunes m'envoient leur CV papier, et je l'analyse à fond, explique le jeune pro. Je fais surtout attention aux hobbies, à la personnalité". Pour tourner, les clients viennent jusqu'à lui à Asnières, à moins qu'il ne se déplace dans une école ou un bde pour un "tir groupé".


Franck donne à chacun ses petits trucs de communicant : tournez !

Franck, le pro du CV vidéo
La rencontre lui permet mieux encore de cerner une personnalité, de capter ce "petit plus" qui va distinguer chacun. "Les jeunes d'écoles de commerce ont tous le même CV !", remarque Franck, qui les conseille sur leur façon de s'habiller, de se tenir et de se présenter.

Et si l'on est coincé face à la caméra ? "On fait et on refait les prises, on prend du temps". Franck donne ses petits trucs de communicant pour vous aider si vous tremblez,  bafouillez, avez un tic... "Je me souviens d'une personne qui avait l'habitude de se retrousser les manches, cela lui donnait une allure agressive. Je lui ai conseillé de manier plutôt un stylo..."

Le CV vidéo, c'est le pari inverse du CV anonyme : ne vous cachez pas, présentez-vous !

Au fait, un CV vidéo, est-ce un gadget ou un vrai plus ? "Il faut bien sûr toujours envoyer aux recruteurs un CV et une lettre de motivation classiques. Mais en mettant un lien vers une vidéo dans le CV, on anticipe ce que le recruteur fera de toute façon en allant chercher votre image sur Internet via les réseaux comme Facebook." Puisque l'on va rechercher votre image, autant la maîtriser, pour se démarquer des autres candidats. "Et pour les jeunes issus des quartiers défavorisés qui ont une 'mauvaise adresse', dit Franck, c'est même une façon de prouver sa valeur, de se donner les moyens de convaincre." Le pari inverse de celui du CV anonyme en somme, mais à en croire Franck, ça marche !

"Je me souviens d'une jeune Chinoise, qui avait très peur de ne pas parler assez bien français. Je l'ai rassurée et lui ai conseillée de parler lentement et distinctement. Elle parlait couramment chinois et anglais. En quelques semaines, elle a trouvé son emploi".
Coût de la prestation : 50 euros. Cela dit, ce n'est pas là-dessus que Franck fait "le plus de marge". Il réalise aussi des vidéos pour des entreprises ou des écoles, comme l'INSEEC, une école de commerce qui lui a commandé plusieurs clips sur la recherche d'emploi pour son intranet.... Ou encore le très chic Rotary Club. Ou même, des étudiants d'HEC que Franck a pu contacter grâce à l'ADIE.

La preuve, c'est ce super CV d'Adrien Lopez, l'étudiant d'HEC coaché et filmé par l'étudiant de banlieue. Et voilà le travail....


Le CV vidéo d'un étudiant d'HEC réalisé par Franck Lahoui

Le site de Franck Lahoui Communications :
http://www.flcommunications.fr


Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite