Fiançailles : il n'y a pas que la bague !


Tags : amour, couple, mariage

Fini le temps désuet des fiançailles où la belle s'avançait timidement vers son promis pour recevoir sa bague. Pourtant, les fiançailles redeviennent à la mode ! De nombreux couples choisissent de se fiancer pour penser sérieusement au mariage et pour s'y préparer. Un temps encore plus précieux que la bague.



Fiançailles : il n'y a pas que la bague !

Qui n'a jamais regardé une série américaine à la Gossip Girl où après six mois de vie commune, le "boyfriend" demande sa belle en mariage en lui passant au doigt une magnifique bague de fiançailles ? Et sitôt la réponse donnée, la belle invite toutes ses copines à venir contempler son bijou.

A côté de la fiction, les fiançailles sont de plus en plus prisées par les people qui les officialisent à grand bruit.
Mais si elles reviennent à la mode, ce n'est pas seulement pour la bague, contrairement à ce que les tabloïds voudraient nous faire croire. 

C'est un fait : aujourd'hui, les couples se marient plus tard. Alors, quand à 28 ans vous êtes encore présenté comme le "copain ou la copine de" comme si vous n'étiez pas sorti de l'âge des boums, il est naturel d'avoir envie d'être mieux considéré ! "Je préférais largement présenter ma fiancée plutôt que ma copine", se souvient Etienne, fiancé pendant deux ans avant son mariage. De fait, l'homme, comme la femme, a besoin d'acquérir une sorte de statut au sein du couple. Et passer de celui de "copain" à "fiancé" est plutôt plaisant. 

Pourtant les fiançailles ne se résument pas non plus à une question de mots. "On s'est fiancé pour construire quelque chose de sérieux ensemble", témoigne Sarah, 26 ans. Un temps pour s'interroger, pour voir si l'on est prêts à s'engager pour la vie et pour se préparer au mariage, voilà le programme  ! "Vu le nombre de divorces, c'est capital de prendre ce temps pour bien bâtir son couple", explique Sarah.

Un temps pour se connaître et partager sur nos valeurs communes

Découvrir l'autre en profondeur
Découvrir l'autre en profondeur
En tout premier lieu, les fiançailles sont un temps donné aux deux membres du couple pour apprendre à se connaître plus en profondeur. Un temps pour savoir si l'on fait le bon choix, si c'est la bonne personne... 

"Dans un premier temps, les fiancés doivent se questionner et réfléchir, seuls et avec d'autres : oui ou non pouvons-nous bâtir un projet de couple et voulons-nous fonder une famille? C'est le moment de poser ensemble les questions qui fâchent et de s'assurer que l'on est bien d'accord sur l'essentiel", explique Michèle Longour, dans son guide Dix clés pour réussir son couple.

N'ayez donc pas peur d'évoquer sans tabou ces points essentiels dans une vie à deux : valeurs, priorités, sexualité, futurs-enfants, belles-familles, argent, travail... Cela vous permet de mieux connaître l'autre et aussi de vérifier que vous avez suffisamment de points communs pour fonder un couple et une famille ensemble. "Etre fiancé ne signifie pas être passif ! Chacun fait un effort pour soulever les questions de fond. A la fin du temps des fiançailles, on ne peut pas prétendre avoir une emprise sur tout, mais on sait suffisamment à quoi l'on s'engage pour dire oui à la vie de couple qui s'ouvre", explique Louis, marié, qui a été fiancé pendant deux ans. 

Noémie, fiancée depuis plus d'un an, a vu une nette différence dans sa vie de couple une fois fiancée. "Les questions se posent plus fortement et plus concrètement. C'est un temps où l'on choisit librement l'autre pour ce qu'il est. Et cette liberté de choix devient effective dans ce premier pas posé vers le mariage".

"Avec ma femme, nous nous sommes mis d'accord sur le fond pendant nos fiançailles. Maintenant, les divergences qui naissent entre nous ne sont plus sur le fond, mais sur la forme, sur la tenue de la maison par exemple", retient Louis.

Ne pas hésiter à se faire accompagner

Il n'est cependant pas toujours facile de prendre du recul par rapport à son couple et de dialoguer sur ces sujets de fond.

N'hésitez pas à vous faire aider en vous ouvrant à d'autres personnes : vous pouvez discuter avec des couples mariés de votre entourage (en évitant vos parents dont l'objectivité laissera sûrement à désirer !), aller voir un(e) conseilère conjugale (non, ce n'est pas seulement pour les gens qui divorcent), ou une association spécialisée.

"Les conjoints ont souvent du mal à parler spontanément entre eux de sexualité, de leurs attentes affectives respectives", souligne un responsable de l'association Cap Mariage, qui propose une préparation au mariage civil. "Ils sont déjà installés dans une sorte de routine. Fonder une union durable mérite une pause pour réfléchir, sinon le risque est grand de les retrouver cinq ans et deux enfants plus tard en pleine crise."

Si vous envisagez un mariage religieux, les paroisses chrétiennes proposent d'intéressants cycles de préparation au mariage à travers des rencontres avec d'autres couples, une formation et des entretiens avec un prêtre ou un pasteur. Un parcours qui peut s'étendre sur plusieurs mois et ne pourra bien sûr être entamé à la veille du mariage.

Un mariage à la clé ?

Pour la vie ?
Pour la vie ?
Car au bout du compte, c'est bien sur le mariage que cherchent à déboucher les fiançailles. Elles ne sont donc pas une fin en soi, on ne reste pas fiancé toute sa vie. Normalement, les fiançailles sont toujours temporaires.

A côté de cela, chacun des membres du couple reste libre de choisir de continuer ce chemin ou non car les fiançailles sont bien un temps de discernement. Et bien que le mot soit traduit en anglais par "engagement", ce n'est pas un engagement civil qui donne lieu à contrat juridique. A la différence du mariage, il n'y a pas de légitimité des fiançailles vis-à-vis de l'Etat (Code Civil de 1804) et de la société. Certes, c'est une première étape importante pour un couple de se fiancer mais il s'agit là d'une promesse amoureuse purement privée, contrairement au mariage qui est un acte public

De plus, contrairement aux idées reçues, ce n'est pas parce que l'on se fiance que l'on se sent moins libre. Et Louis de continuer : "pour être libre dans la vie, il faut faire des choix. Représentez-vous une route avec une patte d'oie. Vous avez le choix entre la voie de gauche ou celle de droite pour continuer à avancer. Dans le cas des fiançailles, arrivé(e) à la patte d'oie, l'homme ou la femme décide de choisir entre la droite ou la gauche pour prendre la direction du mariage avec son/sa fiancé(e). Et il continue sa route. Alors que dans l'autre cas, la personne qui préfère se laisser le maximum d'options et qui ne choisit pas ne peut plus avancer : elle tourne en rond et donc finit par perdre sa liberté."

Fiancés oui, mais pour combien de temps ?

Il n'y a pas de durée prédéfinie pour le temps de fiançailles. Néanmoins, elles durent généralement de un à deux ans. Au-delà de ce temps, il peut arriver que les fiancés attendent de se marier pour des raisons pratiques (conjoint à l'étranger, études à terminer...) ou bien que l'un des membres du couple ne veuille pas s'engager...

"Il est cependant bon d'avoir des fiançailles suffisamment longues pour que le couple ait le temps de se poser les bonnes questions, sans se laisser happer par les préparatifs du mariage", conseille Noémie.  Et même si un mois avant le mariage, l'effervescence matérielle est à son comble, gardons à l'esprit que les fiancés peuvent continuer à s'interroger sur leur vie de couple et ce, jusqu'au jour J !

Le jour J : feux sur le couple

Pour beaucoup, la journée des fiançailles permet aux deux familles de se rencontrer, dans un cadre restreint. Et c'est vrai que c'est une bonne occasion ! 
Mais cette rencontre ne doit pas se transformer en une banale fête de famille : s'il y a bien un jour où le couple se retrouve sous les feux de la rampe, c'est le jour des fiançailles. 

Les fiancés officialisent leur relation certes, mais il s'agit surtout pour eux de poser une nouvelle pierre dans l'édification de leur couple. La poursuite de leur chemin à deux ne regarde qu'eux. 
Les familles auront ensuite d'autres occasions de se retrouver pour parler des préoccupations matérielles du mariage.

Sur le plan pratique, il est de tradition de se retrouver chez la fiancée. De plus, le fiancé offrant la bague, il arrive souvent que la fiancée prenne en charge le jour J (déjeuner...).

Si vous voulez vous marier à l'Eglise

L'Eglise catholique propose aux fiancés qui le veulent une bénédiction des fiancés. Celle-ci se fait au cours d'une célébration, qui est préparée avec un prêtre, et non d'une messe. En effet, pour éviter que les fiançailles ne soient un pré-mariage (elles ne sont pas un sacrement), l'Eglise demande à ce que la bénédiction soit séparée de la liturgie. On peut toutefois se marier religieusement sans avoir reçu la bénédiction des fiancés pour peu que l'on se soit préparé sérieusement.

Enfin, l'Eglise recommande de ne pas habiter ensemble pendant le temps des fiançailles car vivre en couple 24h/24 peut empêcher le discernement. "Lorsque l'on habite ensemble, on prend des habitudes de vie commune. Et parfois, la routine s'installe sans que l'on s'en rende compte. On se réveille un matin en ne sachant plus pourquoi on est en couple avec cette personne. La vie commune implique nécessairement des préoccupations matérielles qui peuvent prendre le dessus sur le questionnement de fond propre aux fiançailles", explique un prêtre responsable du suivi des fiancés. 

"Il nous apparaissait que si nous voulions garder notre liberté et réfléchir ensemble à un projet à deux pour toute la vie, il fallait faire ce sacrifice (car cela est un) d'attendre pour vivre ensemble", raconte un couple sur le site Fiançailles.org

La bague de fiançailles

Fiançailles : il n'y a pas que la bague !
Malgré l'image superficielle des fiançailles que peut donner une bague offerte à la Gossip Girl, celle-ci peut représenter un symbole fort pour le couple. 

L'anneau, par exemple, est une marque traditionnelle d'engagement et de fidélité. C'est pour cela que l'homme et la femme portent une alliance une fois mariés. 

Ensuite, offrir une bague permet "d'illustrer cette promesse sérieuse par un don symbolique, intemporel", explique Etienne. Par ce cadeau précieux, les fiancés se souviennent à vie de la promesse qu'ils se sont faite.

Rupture des fiançailles

Vous l'aurez compris, les fiançailles, temps de réflexion sur l'avenir du couple, ne constituent pas (encore) un engagement à vie. Il peut donc arriver qu'elles soient rompues si les fiancés ne parviennent pas à s'accorder sur les points essentiels de leur vie future. 

Rompre ses fiançailles n'est pas un acte facile à poser. Quelles qu'en soient les raisons, une rupture amoureuse est toujours douloureuse. Et au-delà de ça, le ou la fiancé peut se sentir gêné(e) par rapport aux deux familles, surtout si les préparatifs du mariage étaient entamés !
Néanmoins, le mariage n'est pas un engagement anodin, il implique de vivre à deux pendant tout le reste de sa vie. L'engagement doit donc se faire de manière libre et délibérée. C'est pourquoi, il est préférable de rompre ses fiançailles tant qu'il est encore temps plutôt que d'être malheureux et de rendre l'autre malheureux toute sa vie....

Remarque : en cas de rupture de fiançailles, la fiancée restitue généralement sa bague au fiancé.

Jeudi 25 Juillet 2013

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions




Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite