Festivals : la chasse aux déchets est ouverte !



Les bénévoles de l'association Les Connexions s'attaquent aux kilos de déchets laissés par les festivaliers. Tris, récupération, prévention et éducation. Du développement durable concret... et toujours festif.




Distribution de sacs au festival Couvre Feu 2006
Distribution de sacs au festival Couvre Feu 2006
C'est fou ce qu'un concert, à plus forte raison un festival de plusieurs jours, peut produire comme déchets : du côté des organisateurs, ce sont des cartons, des affiches et des tracts en tout genre, du mobilier de stands, des plastiques, des palettes... et côté festivaliers, des canettes et des bouteilles en verre ou en platique, des montagnes d'ordures, des papiers, sans parler des objets perdus.
Pour que ces terrains mis à disposition par les municipalités ne soient pas saccagés et que ces tonnes de déchets puissent être récupérées, Les Connexions associatives vont de festival en festival.

20 tonnes de déchets triés en trois jours

Festivals : la chasse aux déchets est ouverte !
Ces apôtres du tri sélectif et de la récup ont créé leur association en janvier 2004 en Ardèche. Ils sont une cinquantaine de bénévoles, de 16 à 55 ans, à faire du tri sélectif dans les festivals, les salons, les foires, les concerts et les rencontres sportives. En 2006, lors du festival Couvre Feu de Corsept (Pays-de-la-Loire) rassemblant 19 000 personnes, 20 tonnes de déchets ont été triés en trois jours, et 60% ont été redirigés vers la collecte sélective.
Il faut dire que les membres des Connexions sont des spécialistes. "Nous sommes fréquemment témoins d'essais de tri sélectif partant de bonnes volontés mais aboutissant à des non-sens car les déchets triés sont souvent re-mélangés faute de filières ou de moyens", expliquent-ils.

Un matériel simple et éducatif : totems, centre de tri mobile, futs

Tout en s'adaptant aux compétences locales en matière de tri, les "Connexions" arrivent donc avec leurs méthodes et leur matériel. Par exemple, pour des manifestations de 50 à 5 000 personnes, les bénévoles utilisent des totem’s à tri sélectif où sont disposés deux poubelles avec, au dessus des panneaux indiquant les types de déchets à jeter (recyclables et non recyclables). Régulièrement, un centre de tri mobile (genre de petit train) fait la tournée de ces totem’s, permettant ainsi de vider les poubelles et de vérifier le bon respect du tri. Pour les plus gros événements, des futs métalliques de 200 litres (photo) sont utilisés. Les membres de l’association conditionnent ensuite les déchets avant de les redistribuer aux communes. Enfin, un bilan écrit de la production et de la gestion des déchets de l’événement est établi. Du travail de pro en somme même s'il est bénévole.

Sensibiliser et discuter avec les festivaliers

L'association profite de l'événement pour sensibiliser les festivaliers eux-mêmes. Premier axe : les inviter à réduire à la source le gachis et la surproduction de déchets. Deuxième axe, expliquer comment il faut trier, et enfin, comment on pourra recycler. "Nous utilisons des outils adaptés : des panneaux ludiques, des démonstrations, des guides... Nous mettons en place des stands d'information sur le devenir des emballages, la réduction des déchets à la source, le compostage individuel, les solutions pour habitats réduits... Les discussions sont toujours animées car c'est un sujet qui questionne souvent les gens", racontent-ils. Des stands de vente de produits du commerce équitable sont aussi proposés.

De la prévention sanitaire aussi

Enfin, selon les événements, Les Connexions interviennent aussi pour faire de la prévention sanitaire : distribuer de l'eau potable (ou influer auprès des organisateurs pour qu'il y en ait), donner des conseils d'hygiène, prévenir la consommation d'alcool et de drogue. En somme, éviter aussi le dégât humain malheureusement trop fréquent sur les grands rassemblements.
En cet été 2008, les commandos des Connexions doivent intervenir sur les festivals de La Pleine Lune, des Arts dines à l'huile (Bretagne), Pont de rock, Reggae Sun ska, Rock Movies, Les Méditerranéennes, Crest Jazz Vocal... (voir leur calendrier sur le site www.lesconnexions.org). Une action de développement durable à la fois concrète et festive si l'on en juge par la mine réjouie de ces rats de festivals !


Samedi 14 Juin 2008
Avec l'agence Reporters d'Espoir

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité





Vos articles préférés !




S'abonner à la newsletter gratuite