Faire une école de commerce sans se ruiner



Les frais de scolarité des écoles de commerce ont tendance à s'envoler et le budget global pour une école postbac en cinq ans peut atteindre jusqu'à 40 000 euros selon l'enquête Onisep 2012 ! Heureusement, on peut réduire les coûts ou trouver des financement, notamment grâce à l'apprentissage.




Faire une école de commerce sans se ruiner
En 2012-2013, environ 70% des business-schools proposaient des cursus en alternance, notamment en contrat d'apprentissage. De plus en plus d'écoles proposent cette formule que ce soit pour un, deux ou trois ans de scolarité. Outre l'intérêt de vous donner très vite une expérience, l'avantage financier est considérable : non seulement vous touchez un salaire (qui peut aller de 584 euros à plus de 1000 euros selon votre âge et votre année d'études), mais c'est votre employeur qui paye votre scolarité !
Enfin, vous pouvez voir votre contrat d'apprentissage se transformer en CDI à la fin de vos études. Ainsi Aurélie, de l'ESC Tours, a pu faire faire son apprentissage au service financier d'AREVA où elle a ensuite été embauchée.

L'apprentissage peut être proposé dans tout type d'école :
- écoles de commerce postbac en trois ans comme dans beaucoup d'EGC ou à Rouen Business School, l'ESC Brest, Euromed Management, l'Idrac, l'ESC Dijon... 
- écoles postbac en quatre ans comme le BBA Essec (ex Epsci), l'Espeme
- écoles de commerce postbac en cinq ans comme EM Normandie, EMLV, ESCE, l'ESG, ICD Paris, Idrac Lyon, l'Ieseg, l'Ipag, l'Istec...
- et même dans les écoles en trois ans post prépa les plus prestigieuses comme l'Essec (27% d'élèves apprentis), l'EM Lyon (4%), ESCP Europe (16%), Audencia Nantes, EM Strasbourg, l'INSEEC (possible dès la 1ère année), l'EDHEC Lille Nice, l'ICN Nancy... Seule HEC fait toujours de la résistance à l'apprentissage.

Conseils :
- vérifiez si l'apprentissage est proposé pour un, deux, ou trois ans, car cela abaisse d'autant le budget de votre scolarité. Renseignez-vous aussi pour savoir si toutes les spécialités de l'école offrent ce cursus ou seulement certaines.
- ne confondez pas les vrais cursus en apprentissage avec des "alternances sous statut étudiant" qui désignent en fait une succession de périodes de cours et de stages : vous percevez seulement des indemnités de stage et vos frais de scolarité ne sont alors pas pris en charge.

Des écoles de commerce moins gourmandes en frais de scolarité

Faire une école de commerce sans se ruiner
Deuxième solution : trouver une école moins chère.

C'est le cas de Telecom Ecole de Management à Evry, seule école de commerce publique, qui dit avoir les frais de scolarité "les moins élevés du marché" : 5 080 euros par an soit 15 000 euros sur trois ans pour le programme Grande école (en trois ans après une prépa) ce qui la place effectivement dans le bas de la fourchette pour ce type d'école où le coût moyen des trois ans est de 28 000 euros et le plus élevé 37 000 euros.
Notons toutefois que la compétition entre écoles les a toutes conduits à augmenter leurs frais de scolarité ces dernières années notamment pour pouvoir recruter des "enseignants-chercheurs". (Telecom Management en était à 2 500 euros annuels "seulement" en 2008-2009 !).

EM Strasbourg, autre école en trois ans après une prépa, dépend de l'université de Strasbourg. Son coût total de scolarité atteint tout de même 22 500 euros sur les trois ans.

Globalement, le coût varie selon le type d'école, les moins chères étant les écoles en trois ans après le bac dont le coût total de scolarité peut aller de 4 800 à 21 900 euros avec un prix moyen à 16 000 euros sur les trois ans. Ainsi certaines Ecoles de commerce et de gestion (ECG), des écoles de commerce en trois ans avec débouchés en régions, ont un coût très raisonnable de 1 600-2 000 euros par an. Mais il faut se renseigner car pour d'autres EGC, cela peut s'envoler au-delà de 7 000 euros. Notez aussi que ces écoles vous délivrent un bachelor (niveau bac+3) et non un diplôme Grande école de niveau bac+5...

Enfin vous pouvez explorer le réseau des Instituts d'administration des entreprises (IAE), business-schools dépendant des universités, beaucoup moins chères que les écoles de commerce privées ou consulaires (dépendant des chambres de commerce).

Des bourses maison accordées par l'école

Faire une école de commerce sans se ruiner
Pas mal d'écoles accordent des bourses ou des avantages financiers :

- aux étudiants boursiers qui répondent aux critères du CROUS : ainsi l'ESC Amiens dispense totalement de droits de scolarité les boursiers issus des classes prépas. Idem pour HEC. A l'Essec, 30% seulement des étudiants payent le prix maximal. L'ESC Pau prend à sa charge le loyer des boursiers de première année.

- aux étudiants qui ne répondent pas aux critères du CROUS mais ont des difficultés pour payer leurs études. Les critères sociaux sont beaucoup plus souples que pour les "bourses" universitaires auxquelles peu d'étudiants ont droit. En effet, certaines écoles ont des fonds de solidarité ou s'appuient sur les entreprises comme Reims Management School.

- aux étudiants qui ont de bons résultats. On parle alors de "bourse au mérite" ou "bourse d'excellence". Une mention très bien au bac et un bon classement au concours peuvent vous y donner droit.

Tout ceci varie totalement d'une école à l'autre : n'hésitez pas à vous renseigner !

Trouver un job dans l'école de commerce ou souscrire un prêt bancaire

Faire une école de commerce sans se ruiner
Certaines écoles peuvent vous proposer quelques heures par semaine de travail contre rémunération : en bibliothèque, dans l'administration, à l'accueil. C'est le cas de l'ESC Clermont, l'ESC Rennes, et l'EM Normandie.

Plus courant, la possibilité d'intégrer la Junior-entreprise de l'école, association étudiante habilitée à effectuer des missions confiées par des entreprises : vous pouvez en tirer des revenus tout en acquérant une expérience utile. Attention : les étudiants de 1ère année sont rarement autorisés à postuler à la Junior.

Enfin, si rien de tout cela ne marche, il vous reste toujours la possibilité de souscrire un prêt bancaire étudiant. Les écoles de commerce offrant en général de bons débouchés sur des postes de cadres, les banques vous financent volontiers vos études que vous devrez rembourser avec vos premiers salaires. Certaines écoles ont conclu des accords avec des banques à taux minime, sans caution parentale exigée. La formule est jouable, attention toutefois à choisir un prêt remboursable seulement après que vous ayez décroché votre diplôme.

Retour à notre dossier :
Les critères pour choisir son école de commerce

Mardi 11 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Cléa le 15/04/2015 09:53
Bonjour,
Effectivement, rendre les écoles de commerce accessibles à tous est primordial selon moi !

Grâce aux différents coups de pouce de mon école de commerce actuelle, j'ai pu faire les études que je souhaitais sans craindre de ne pas pouvoir les financer !

Cette école c'est Euridis Business School Paris. Elle est exclusivement en alternance, donc les étudiants ne payent rien, ce sont les entreprises d'accueil qui prennent en charge les frais. En plus de ça, l'école nous aide à trouver notre entreprise, ça facilite les choses !

Je suis sur le point d'obtenir mon diplôme et si c'était à refaire, je le referais sans hésiter !

LANCEZ-VOUS !

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

Métiers du paysage : de beaux horizons pour les recrutements

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :