Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?



"Je déteste faire le ménage", "je suis allergique au rangement"... Oui mais, selon les psys, rangement et nettoyage agissent aussi en nous. Car faire le ménage chez soi, c'est le faire en soi. Range ta chambre, et tu retrouveras la paix de l'esprit, le repos, l'entrain, l'enthousiasme... Mieux que les cris de sa mère ou les reproches de ses colocs, non ?




Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
Fabian vit en coloc. Le vendredi soir et le samedi, ses copains viennent faire la fête, mais la vaisselle s'accumule et personne ne veut s'y mettre. "Il faut bien que je m'y colle, dit-il, sinon les autres me font la gueule en rentrant le dimanche soir. J'ai fini par demander à mes potes de m'aider avant de partir mais il y en a très peu qui le font et ce sont toujours les mêmes!"

Pour beaucoup d'entre nous, le ménage est en effet une corvée, obligatoire... mais à éviter à tout prix  !

Pourtant les psys assurent qu'un minimum de "règles" de vie sont nécessaires à notre épanouissement. "Dans une société, une vie où il n'y a plus de règles, l'individu souffre d'anxiété", dit Mihaly dans son livre sur la Psychologie du bonheur.  Dominique Loreau, elle, a carrément consacré un livre au ménage et son titre en dit long : "Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi" (éd. Marabout). Rangement et nettoyage vaudraient donc une séance chez le psy et une après-midi au hammam ! OK, mais comment transformer la corvée en cette bienfaisante activité ?

Arrête de subir, accepte le balai !

Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
"Accepter une chose 'inévitable', ce n'est plus la subir, c'est devenir libre", explique Corinne Sombrun. Ainsi, accepter mon environnement quotidien, sans lequel je ne peux fonctionner normalement, l'accepter tel qu'il est, dépend entièrement de moi seul(e). Ranger mes affaires, nettoyer, faire la vaisselle, travailler, font partie de mes "obligations" quotidiennes au même titre que me lever, me laver, me nourrir convenablement... "Donc, si je gère, je ne subis plus, me dit Flo, si je domine la situation, je deviens acteur de ma propre vie.... Vu comme ça, c'est bon, m'assure-t-elle, puisque ça devient 'mon' truc!"

Autre constatation : s'il est important d'être propre et présentable aux yeux des autres, mon lieu de vie est aussi un miroir de ma personnalité. "Si je rencontre un ami avec qui je veux créer des relations privilégiées, je désire connaître l'endroit où il vit : ça m'aide à me faire une image plus complète de lui et à mieux le connaître...", explique Véro. Alors pourquoi se laver et oublier de laver le sol de l'endroit où je vis ?

Ce que je choisis de faire de mon environnement dépend entièrement de moi et il deviendra vite le reflet de ce que je suis, de ce que désire être dans ma vie.

Ranger sa chambre pour ranger dans sa tête

Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
Notre vie habituelle est  faite de ces petits riens qui la comblent ou la pourrissent, de ces tout petits gestes qui remplissent notre vie ou nous insufflent un vague sentiment de mal-être quand ils sont esquivés. Or, outre le sentiment non négligeable d'avoir mené une tâche à bien, l'effet du ménage sur le psychisme est étonnant : une chambre, un appartement, un bureau "net, rangé et propre est la voie vers la paix de l'esprit, le repos, l'entrain, l'enthousiasme", dit Dominique Loreau.

Manu explique que, depuis qu'il est en prépa, il vit la tête dans les bouquins : "parfois j'explose, j'ai besoin d'un break... pas long, mais totalement autre pour me permettre de redémarrer. Alors je me mets à ranger ma chambre comme un fou pendant 1/4 d'heure. Au fur à mesure que mes affaires reprennent leur place et se classent, j'ai l'impression que tout se remet aussi en place dans ma tête et que la clarté reprend le dessus... C'est vraiment radical pour moi !"

Se concentrer sur quelque chose de manuel aide à libérer les tensions intérieures et à trouver le calme, c'est bien connu ! Et puis, "pendant que le corps fait le ménage, l'esprit se repose", ajoute encore D. Loreau. J'agis, tout simplement, sans me poser de questions mais en me concentrant sur la réalité de ce qui va sortir de mes mains : un environnement où il fera bon vivre.

Donner du sens à son cadre de vie, penser aux autres

Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
Un espace rangé, débarrassé de son fouillis, nourrit notre devenir : "Celui que l'on est a moins d'importance que celui que l'on devient", dit le philosophe Bernard-Henri Lévy. "Pour me lancer dans le ménage, j'ai besoin de représenter le plaisir que j'aurai quand ce sera fait, avoue Caro. Je m'imagine dans un endroit propre et beau, en pensant à ce qu'il va m'apporter à moi et aux autres".

Caro a raison : il n'est rien de ce que nous pouvons faire pour nous qui ne serve en même temps aux autres, et inversement.

Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
Des sondages sur les différents niveaux de bonheur révèlent que les personnes qui ont 'décidé' de faire ce qu'elles font, même si c'est difficile, sont trois fois plus heureuses que les autres.

Tout geste peut être considéré comme pénible ou agréable selon la valeur ou le but qu'on lui donne. Rien n'est difficile quand les activités ont un sens.

Donnons donc du sens à notre quotidien en étant sensible à ce qui nous entoure, en respectant la vie des choses comme celles des autres. Si j'apprends à me sentir 'enveloppé', cocooné, intégré dans mon lieu de vie, je saurai alors prendre soin de chaque parcelle de mon univers... et il me le rendra bien en détente, bonheur et calme que je saurai vite y trouver.

Petits trucs pour "apprivoiser" le ménage

Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
 - 1/ Range 'immédiatement' l'objet que tu viens d'utiliser. C'est la première petite habitude à mettre au point, même si toutes les sirènes intérieures disent 'plus tard'.  Le poser devant soi ou dans le tiroir où il loge ne prend pas plus de temps ; cela demande simplement un choix et une volonté personnelle sur l'instant.
"Je suis paresseux pour le rangement, dit Pierre. j'ai horreur de passer du temps à remettre en place ; alors je range après chaque activité, ce qui me gagne du temp ensuite." Logique implacable à mettre en place, c'est le cas de le dire!  "Il y en a qui croient qu'on peut résoudre la question du désordre en la remettant à 'plus tard', qui ignorent que ce moment-là, qu'elles appellent 'plus tard' n'existe pas, il n'existera jamais." (Marguerite Duras)

 - 2/ Ne quitte jamais un endroit, une pièce sans y jeter un coup d'oeil. Surtout si c'est ton propre 'home' (mais même ton bureau!) : il doit être agréable à regarder, rester 'zen' pour t'accueillir à nouveau. C'est primordial dans notre monde stressé d'avoir ces havres de paix, d'équilibre et de beauté qui nous ressemblent et nous 'rassemblent' intérieurement. Et puis, imagine que tu reviennes, sans l'avoir prévu, avec la personne qui te tient le plus à coeur.... Tu aimerais certainement qu'elle apprécie l'endroit où tu vis!

 - 3/ Laisse un minimum de choses à portée de vue. C'est beaucoup plus reposant au regard... et tellement plus facile pour enlever la poussière ! Chaque objet doit avoir son emplacement désigné où tu vas le déposer quoi qu'il arrive : les clefs dans le tiroir du meuble d'entrée ou dans la boîte prévue, le courrier en attente dans le classeur spécial, le linge sale dans la corbeille... Dis-toi qu'il est important de ranger tes affaires, d'en prendre soin, de ne pas les abandonner n'importe où et n'importe comment : elles composent ta vie quotidienne et prennent part à ton bien-être journalier. Imagine qu'elles disparaissent d'un seul coup de ta vie, quelle sensation de vide ! Alors prends bien soin d'elles, elles le valent bien!

 - 4/ fais des séparations dans tes tiroirs ou mets des boîtes (sans couvercle) pour trier tes objets ; étiquette la tranche de tes dossiers et range-les par ordre alphabétique sur leur rayon ; classe tes vêtements sur les cintres et sur tes étagères pour les choisir ensuite plus facilement ; n'hésite pas à te séparer d'objets inutiles pour faire de la place à ceux qui habitent ta vie... Ces petites astuces de logique vont te faciliter la vie, et chacun peut  trouver les siennes.

Tous ces petits réflexes nous aident à dompter paisiblement notre environnement récalcitrant. Ils vont nous permettre de nous sentir bien, de nous épanouir dans la vie quotidienne... Car le bonheur ne vient pas uniquement de l'extérieur mais, le plus souvent, de l'intérieur de nous !

Faire de son intérieur un petit paradis

Faire le ménage : un remède anti-stress pour se sentir zen ?
"L'ordre est la première règle du paradis", affirme George Gissing ; du moins, il contribue à nous y introduire ! Je peux ainsi être acteur de mon propre paradis. Nous détestons tous entrer dans un lieu sale, c'est déprimant : les métros, plages, gares sont parfois si répugnants que nous avons hâte d'en sortir... ou d'ajouter nos propres détritus à ceux des autres. Car la saleté provoque la saleté, le désordre entraîne au désordre mais la propreté attire vers la propreté...

Aime ton intérieur, c'est ton lieu personnel ; aime t'y reposer et t'y sentir bien. Ce qui se dégage de ton environnement est déterminé par ce qui t'entoure : la musique que tu écoutes, les amis que tu fréquentes, les livres que tu lis, et... l'ordre ou le fouillis, la saleté ou la netteté. Garder son lieu de vie aussi agréable que possible aide à notre bien-être et permet d'accueillir bien ceux qu'on aime.  N'est-ce pas sympa quand on nous dit "on se sent bien chez toi" !

"Le ménage, parce qu'il réhausse la qualité de notre bien-être, devrait être considéré comme une tâche noble car il peut, discrètement mais efficacement, participer à la construction d'une vie équilibrée et sereine", affirme Dominique Loreau. La société change, les moeurs et les modes de pensée aussi mais, ce qui ne change pas, c'est notre être intérieur, celui qui nous habite en profondeur et qui nous ouvre au beau, au bien, au vrai, à la paix, au bonheur... Alors, vivons mieux, vivons plumeaux !


Vendredi 7 Juin 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions






S'abonner à la newsletter gratuite