Erasmus+ : le nouveau programme pour bouger en Europe approuvé



Le Parlement européen a approuvé le 19 novembre 2013 le nouveau programme pour la mobilité des jeunes en Europe. Dès janvier 2014, Erasmus+ remplacera le célèbre programme étudiant Erasmus mais aussi tous les autres programmes d'échanges. Plus de 4 millions de personnes pourront bénéficier de ses aides.





Erasmus+ : le nouveau programme pour bouger en Europe approuvé
L'Union européenne a beau avoir des difficultés budgétaires, elle a tout de même donné son feu vert à Erasmus+, le nouveau programme de l'UE "pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport", qui devrait débuter en janvier 2014.

Le Parlement a en effet approuvé le 19 novembre ce méga projet qui sera doté d'un budget de 14,7 milliards d'euros pour la période 2014-2020, soit 40% de plus que les budgets actuels.

L'Union européenne fait une analyse pertinente : elle compte près de six millions de jeunes chômeurs - plus de 50% des jeunes sont sans emploi en Espagne et en Grèce. "Dans le même temps, explique la Commission européenne, plus de deux millions de postes restent vacants et un tiers des employeurs affirment éprouver des difficultés à recruter du personnel possédant les qualifications dont ils ont besoin, ce qui témoigne d'un important déficit de compétences en Europe".

Face à ce diagnostic, "Erasmus+ tentera d'offrir des possibilités d'étudier, de se former ou d'acquérir de l'expérience à l'étranger". La mobilité et la formation, voilà les deux réponses que doit apporter Erasmus+.

Erasmus+, un seul programme pour tous ceux qui veulent bouger en Europe

Concrètement, le programme Erasmus+ va rassembler tous les programmes d'échanges qui existaient déjà pour les jeunes et les étudiants de l'Union européenne : le célèbre programme d'échanges universitaires Erasmus, mais aussi Leonardo da Vinci (pour les filières professionnelles), Comenius, Grundtvig, également le programme «Jeunesse en action» et cinq programmes de coopération internationale (Erasmus Mundus, Tempus, Alfa, Edulink et le programme de coopération avec les pays industrialisés. Reconnaissons qu'il y était difficile de s'y retrouver  !

Le regroupement de tous ces programmes sous une seule bannière (Erasmus+) vise donc à simplifier les choses. Que vous vouliez bouger en Europe pour étudier, poursuivre une formation professionnelle, faire un stage, du bénévolat ou de l'humanitaire, il suffira de se connecter sur Erasmus+ pour voir de quelles aides vous pourrez bénéficier.

Qui pourra être aidé à partir ?

Grâce au large budget voté, plus de quatre millions de personnes pourront bénéficier d'une aide et parmi elles :

- deux millions d'étudiants de l'enseignement supérieur pourront étudier ou se former à l'étranger dont 450 000 stagiaires;
- 650 000 apprentis et étudiants de l’enseignement professionnel recevront une bourse pour étudier, se former ou travailler à l'étranger;
- Plus de 500 000 jeunes pourront faire du bénévolat à l'étranger ou participer à des échanges.

De nouvelles aides sont aussi créées

Erasmus+ va aussi financer de nouvelles situations :

- Les étudiants envisageant d'effectuer un master complet à l'étranger, qui peuvent rarement prétendre à des bourses ou à des prêts nationaux, bénéficieront d'un nouveau mécanisme de caution de prêts géré par le Fonds européen d'investissement.
  • 200 000 étudiants de master effectuant un cycle complet d'études dans un autre pays bénéficieront de garanties de prêts;
  • Plus de 25 000 étudiants recevront des bourses pour suivre des programmes de master communs, ce qui implique d'étudier dans au moins deux établissements d'enseignement supérieur à l'étranger;
- Erasmus+ accordera également un appui financier aux enseignants, aux formateurs et aux animateurs de jeunesse. 800 000 enseignants, assistants, formateurs, membres du personnel éducatif et animateurs de jeunesse pourront ainsi enseigner ou se former à l'étranger.

- Les partenariats entre universités, écoles, entreprises et associations bénéficieront aussi de financements.
  • 125 000 écoles, établissements d'enseignement et de formation professionnelle, organisations de jeunesse et entreprises recevront des fonds pour établir 25 000 «partenariats stratégiques» destinés à promouvoir les échanges d'expérience et la création de liens avec le monde du travail;
  • 3 500 établissements d'enseignement et entreprises bénéficieront d'une aide pour créer plus de 300 «alliances de la connaissance» et «alliances sectorielles pour les compétences» afin d'améliorer l'employabilité et de stimuler l'innovation et l'esprit d'entreprise;

- Enfin, Erasmus+ va désormais financer des projets sportifs : 600 partenariats, notamment des événements européens à but non lucratif, seront aidés. Les 265 millions d'euros alloué au sport sur sept ans veulent développer la dimension européenne du sport en soutenant la lutte contre les menaces transfrontalières que sont, notamment, les matchs truqués et le dopage. Il soutiendront des organisations actives dans le domaine du sport de masse et favorisant, par exemple les doubles carrières et l'activité physique pour tous.

Après le vote du Parlement européen, Erasmus+ sera adopté par le Conseil (États membres) dans le courant du mois de décembre pour démarrer en janvier 2014.

Voir aussi notre rubrique Partir à l'étranger


Mardi 19 Novembre 2013
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !