Enseignement des maths : la France lance un plan pour relever le niveau



La ministre de l'Education nationale a dévoilé le 4 décembre un plan intitulé "Stratégie mathématiques". Objectif : inciter les élèves français à aimer les maths, trop souvent perçues comme ardues et rébarbatives. Programmes, formations, méthodes... une stratégie en trois points.





Enseignement des maths : la France lance un plan pour relever le niveau
En France, certains ont la "bosse des maths" : nous avons en effet d'excellents chercheurs, comme Cédric Villani qui en 2010 a reçu la médaille Fields, l'équivalent du "Nobel" chez les mathématiciens.

Mais cette élite est un peu l'arbre qui cache la forêt. L'enquête Pisa 2013 qui classe les performances des élèves de 65 pays témoigne du médiocre niveau des jeunes Français en maths, à la 25ème position sur 65, et en recul par rapport à 2003. On sait aussi combien on manque d'étudiants dans les disciplines scientifiques et notamment de filles, alors que les débouchés sont immenses.

D'où la "Stratégie Mathématiques" du gouvernement, le plan annoncé le 4 décembre lors d'une visite au Palais de la découverte à Paris de Najat Vallaud-Belkacem

1/ Des programmes et méthodes plus ludiques

De l'école au collège, les programmes vont donc être revus. Mais l'effort va aussi porter sur les méthodes. "L'enseignement des mathématiques sera renouvelé grâce à l’apport de l'informatique, indique le ministère. Les liens entre les mathématiques et les disciplines doivent être renforcés : les mathématiques sont un «bien commun» que partagent toutes les disciplines".

Ainsi, des "ressources proposeront notamment des situations en lien avec le quotidien, les métiers et les autres disciplines". Matière abstraite par essence, les maths ont en effet intérêt à utiliser de nouveaux outils pédagogiques pouvant faire découvrir toutes leurs applications et mieux comprendre leurs concepts. On pense aux récentes vidéos, quiz, ou jeux mathématiques mis en ligne sur des sites web.
Pour mettre tout cela en oeuvre, la formation des profs va être dépoussiérée dès le master et dans les écoles de formation. Pas question de n'enseigner les maths qu'au tableau noir : les innovations et les expériences pédagogiques menées en France et à l'étranger vont être introduites.

Dans les petites classes, les maths devront d'abord être ludiques, comme dans cet atelier mené au Palais de la découverte le 4 décembre lors de la visite de Najat Vallaud-Belkacem.
 


2/ La chasse aux profs de maths est ouverte

Les enseignants de mathématiques, la France en manque justement cruellement. Le plan du gouvernement annonce donc qu'il va commencer par augmenter le nombre de postes de 15% en 2015 par rapport à 2014 (il avait baissé de 1% en 2014 par rapport à 2013).

Fort bien. Mais le problème est aussi de trouver des candidats. Les contractuels vont donc être accompagnés et aidés à préparer le concours.

Une option "informatique" va aussi être créée au Capes : l''idée du plan est "d'élargir le vivier des recrutements au‐delà des profils de candidats diplômés en mathématiques", indique le ministère.

Il pourrait ainsi créer des passerelles entre les classes préparatoires scientifiques ou les écoles d'ingénieurs et les formations d'enseignants comme cela se fait par exemple déjà dans l'académie de Toulouse : des campagnes de communication y ont été organisées auprès de l'université des sciences et des écoles d’ingénieurs toulousaines, des communautés autonomes de Catalogne et d’Aragon, ainsi qu’auprès des professeurs de mathématiques nouvellement retraités de l'académie.

3/ Des maths plus attractives pour les hommes... et les femmes

De façon générale, le challenge est carrément de changer l'image des maths dans la société, pour les rendre un peu plus attractives et cela de diverses façons :

- les méthodes plus ludiques mises en oeuvre à l'école devraient permettre de motiver davantage de jeunes (ou de ne pas les bloquer !)

- le gouvernement veut lutter contre les "stéréotypes sexués" en encourageant les filles à croire en leurs capacités de réussir en maths et d'y faire carrière. Les "mathématiciennes" devraient être mises en avant dans les livres scolaires.

-  Un portail national dédié aux mathématiques sera créé. "Il constituera un outil de référence pour les enseignants, les élèves et leurs parents. Il référencera et mettra en valeur les ressources pédagogiques existantes et les partenariats. Il mettra en avant les actions phares, les événements et les publications autour de l’actualité des mathématiques".

La réaction des profs de classes préparatoires scientifiques

L'UPS, Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques s'est félicitée dans un communiqué que le gouvernement déclenche ce plan national, à la fois pour relever le niveau en maths des jeunes Français et attirer davantage de filles : "Dans les classes préparatoires aux grandes écoles, plus la part des mathématiques est grande dans les enseignements, plus la proportion de filles est faible, déplore Sylvie Bonnet, représentante de l'UPS. C'est d'autant plus regrettable que les mathématiques sont actuellement très porteuses et très valorisantes en termes de carrières et de métiers."

A propos du manque d'enseignants et de candidats au concours, l'UPS propose que le gouvernement salarie des étudiants en échange d'un engagement à servir un certain nombre d'années en tant que professeur de mathématiques une fois diplômé.
 
Enfin, "il faut aussi bien réfléchir à l'usage des technologies du numérique en appui aux apprentissages, estime Sylvie Bonnet. L'usage de tablettes, de calculatrices et d'ordinateurs ne dispense pas de la réflexion sur les contenus à enseigner et sur les objectifs de l'enseignement. L'apprentissage du calcul par exemple, nécessite un entraînement au calcul mental, au calcul approché, au calcul algébrique et au calcul instrumenté. Ces différentes phases de l'apprentissage doivent être soigneusement articulées entre elles.
Car ce ne sont pas uniquement les compétences en calcul qui sont touchées. La capacité d'abstraction, les aptitudes au raisonnement et à la résolution de problèmes sont intimement liées à la compréhension et à l'agilité calculatoire".


Samedi 6 Décembre 2014

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Jason Caron-Michaud le 03/11/2015 03:31
Bonjour!

Je vous écris du Québec. Dans le but de stimuler l'apprentissage et la compréhension de cette précieuse «math-ière», mon souhait est d'implanter un nouveau programme d'enseignement des mathématiques dans une de nos écoles primaires (enfants entre 5 et 12 ans). Afin de convaincre la direction de l'établissement à aller de l'avant dans une telle innovation pédagogique, je suis à la recherche d'études probantes concernant des programmes d'enseignement des mathématiques.

Connaissez-vous l'adresse web du «portail national dédié aux mathématiques» dont il est question ci-haut dans votre article?

Merci de m'éclairer!

Jason Caron-Michaud
Longueuil, Québec

2.Posté par Michèle Longour le 04/11/2015 11:11
Cher monsieur,

Le plan évoqué ci-dessus marque un certain retard, mais vous pouvez consulter le site

http://eduscol.education.fr/maths/actualites/enrichissement-dedutheque

qui donne déjà de nombreuses ressources, Bon courage pour votre chantier.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !