Ecoles de commerce : France Business School rompt avec les concours d'entrée aux grandes écoles



La nouvelle grande école de commerce France Business School issue de la fusion de SupdeCo Amiens, ESC Bretagne Brest, ESC Clermont et l'ESCEM, lance un mode sélection innovant. Fini les sacro-saints concours et place à la diversité des profils.





Patrick Molle, directeur de FBS
Patrick Molle, directeur de FBS
Comment la nouvelle France Business School sélectionnera-t-elle ses premiers étudiants pour la rentrée 2013 ? La question intriguait depuis l'annonce de la sortie du concours Passerelle de 3 des 4 ESC qui se sont regroupées pour lui donner naissance.

On attendait donc la présentation d'un nouveau concours pour les admissions parallèles d'étudiants dotés d'un bac+2/3 et l'ont pensait que les étudiants issus de classes prépas seraient classiquement recrutés via les banques de concours Ecricome et BCE...

Mais France Business School a manifestement choisi de sortir des clous du sacro-saint système des concours, cela pour "diversifier les profils et favoriser l'ouverture sociale", a-t-elle annoncé le 17 septembre 2012.

Casser les codes d'un système vieux de 30 ans

"Nous avons pris l’initiative de sortir des modes de sélection traditionnels des élites économiques, annonce Patrick Molle, le directeur général de la nouvelle France Business School. Nous allons casser les codes d’un système de sélection qui n’a pas vraiment bougé depuis 30 ans et qui doit trouver un nouveau souffle".

Rappelons que Patrick Molle a été pendant 16 ans directeur général de l'EMLYON, qui fait partie du "groupe des cinq" plus grandes écoles de management francaises avec HEC, ESCP-Europe, l'Essec et l'Edhec. il connaît donc fort bien le système français, mais veut faire aujourd'hui de France Business School "un nouveau modèle d’école".

"Il est essentiel de diversifier les profils et de favoriser l'ouverture sociale, en changeant profondément nos méthodes de sélection", précise Patrick Molle.

De l'admissibilité à l’éligibilité des candidats

En vue de la rentrée 2013, l'école continuera bien à recruter des étudiants issus de classes préparatoires. "Mais nous ne voulons plus uniquement sélectionner, mais choisir les étudiants ayant un potentiel réel et une forte motivation pour devenir les leaders entrepreneuriaux, innovants et responsables dont le monde a tant besoin."

Fini donc les concours Ecricome et BCE. France Business School définira des critères qui permettront d'être "éligibles", puis l'école opérera parmi eux sa propre sélection.
"La volonté de France Business School est de promouvoir des aptitudes qui ne sont pas évaluées dans les concours actuels post classes préparatoires, explique le communiqué de l'école.

On saura plus précisément en octobre 212 quels seront ces critères mais l'école a déjà indiqué qu'elle choisira ses étudiants en fonction de leurs compétences, leur esprit créatif, leur capacité à oser, à prendre des risques, à animer des équipes.

D'autre part, des étudiants pourront venir d'autres filières, "littéraires, artistiques, scientifiques...". Objectif : diversifier les profils trop souvent similaires des élites françaises.
Avec ces annonces décoiffantes, on attend avec impatience la présentation du programme grande école, lui aussi en octobre, qui promet un enseignement moins académique fondé sur une pédagogie de projets.

Lire aussi :
Concours Passerelle ESC : trois écoles de commerce radiées
Ecoles de commerce : un nouveau rapprochement crée France Business School


Lundi 17 Septembre 2012
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !