Ecoles d'ingénieur : des classes prépa d'un nouveau style



Les cycles préparatoires communs (CPC) proposent une voie médiane entre la prépa intégrée et les CPGE. Ce cursus de deux ans permet d'accéder sans concours à un groupe d'écoles d'ingénieurs. L'admission se fait sur dossier juste après le bac et reste sélective. Une option intéressante pour les bons lycéens scientifiques qui veulent échapper au stress des concours.




Ecoles d'ingénieur : des classes prépa d'un nouveau style
Vous voudriez faire une école d'ingénieurs et vous hésitez entre une classe préparatoire scientifique "classique" ou une école à prépa intégrée qu'il faut intégrer via un concours postbac.

Mais savez-vous qu'il existe une troisième option, celle des sept "cycles préparatoires communs" ou CPC qui ouvrent désormais sur une centaine d'écoles ?
Chaque CPC ouvre sur un groupe d'écoles (de 6 à 30). On entre dans le cycle juste après le bac, via une sélection assez sévère en général faite sur dossier. Le cursus dure deux ans et à la fin, chaque étudiant intègre une des écoles proposées, en fonction de son choix et de son classement basé sur le contrôle continu.

Avantages : vous n'avez pas à passer de concours post-prépa, vous êtes sûr(e) dès le début d'intégrer une école, vous avez deux ans pour choisir une école parmi celles proposées et affiner votre projet. Les choix des étudiants se répartissant bien, environ 9 sur 10 obtiennent leur premier choix d'école. Ceux qui n'entrent pas en école d'ingénieurs peuvent poursuivre en L3 dans l'université dont dépend le CPP.

Inconvénient : vous avez tout de même un choix d'école moins large que si vous faites une CPGE, la sélection à l'entrée reste très sélective (de l'ordre de 1 sur 10 pour le CPP).

Une exception pour deux CPC

Toute règle a ses exceptions. Ainsi deux cycles préparatoires communs, le CPI de Pau et le CPBx de Bordeaux recrutent dès le bac pour une école précise, comme pour une prépa intégrée. Cependant le cursus n'a pas lieu dans l'école qui a été choisie mais dans les locaux de l'université (de Pau et de Bordeaux) où sont regroupés les étudiants du CPC qui iront dans les diverses écoles.

CPC : le programme, le cadre, l'ambiance

Dans un cycle préparatoire commun, vous n'avez pas à affronter le stress des concours dont l'ombre plane en permanence sur les élèves des classes prépas classiques. Mais le rythme des cours et le programme est tout de même très dense : beaucoup de mathématiques, de physique, et selon les écoles, de chimie, à quoi s'ajoutent les cours d'informatique, de langues, de communication... Les cours magistraux alternent avec les travaux dirigés et les travaux pratiques en labo.

L'évaluation se fait par des devoirs surveillés, des partiels et des "colles" (interrogations orales). C'est la moyenne de toutes ces notes qui aboutit au classement de fin de cycle.

Les + des CPC : Un stage en entreprise ou en laboratoire de recherche de six semaines est souvent prévu en fin de 2ème année.

Le cadre : les cours ont lieu à l'université ou dans une école d'ingénieur du cycle. C'est là une différence notable avec les CPGE qui restent dans les lycées. D'autre part des enseignants de diverses écoles d'ingénieurs partenaires peuvent venir donner des cours ou accueillir les étudiants pour des TP dans leurs murs. Ces échanges rendent ces deux années moins scolaires.

Les étudiants, surtout, sont aidés à bâtir leur choix et leur projet professionnel par des présentations des diverses spécialités du métier d'ingénieur.
"La formation vise à préparer à une école d’ingénieur et pas seulement à un concours", explique Victor, qui a fait l'un de ces cycles (le CPP) et intégré l'Enit de Toulouse. Clémentine a aussi beaucoup apprécié l'information reçue des écoles tout au long de la scolarité : "je sais pourquoi j'ai choisi l'école de génie industriel à Grenoble", explique-t-elle.

Voyons maintenant les sept cycles préparatoires qui existent.

Le cycle préparatoire polytechnique (CPP) : la prépa des INP

Ecoles d'ingénieur : des classes prépa d'un nouveau style
Cette filière a été créée en 1993 par des écoles d'ingénieurs publiques rassemblées dans les INP (Instituts nationaux polytechniques). Elle vient compléter le recrutement classique par concours des CPGE. Elle s'adresse aux élèves de terminale S, STI ou STL et ouvre désormais sur 33 écoles dont 32 sont publiques. Le cycle est proposé dans six villes : Bordeaux, Grenoble, Nancy, Saint-Denis de la Réunion, Toulouse et Valence.

- Sélection sur dossier (bulletins de 1ère et terminale) et entretien (si le dossier passe). L'inscription pour une candidature est à faire dès le 20 janvier sur le site admission-postbac.fr. Ensuite, vous n'êtes pris que si vous avez le bac sans le rattrapage.

-  vous suivez une formation modulaire en quatre semestres, à la fois scientifique et technique. Au quatrième semestre, vous choisissez un thème d'approfondissement. Vous êtes encadré par des tuteurs et une équipe d'enseignants. Vous effectuez un stage de 5 à 6 semaines, en France ou à l'étranger, pour découvrir le métier d'ingénieur. Des ingénieurs viennent également vous parler de leur métier et des écoles des INP pour vous aider à bâtir votre projet professionnel.

- L'évaluation se fait par contrôle continu. Vous ne pouvez pas redoubler. Une commission décide de votre passage de première en deuxième année. A la fin de la deuxième année, vous ne passez pas de concours, mais vous indiquez vos voeux. En fonction de vos résultats et de votre classement, mais aussi des places disponibles dans chaque école, une proposition d'intégration vous est faite.

Renseignements : www.la-prepa-des-inp.fr

Le parcours des écoles d'ingénieurs Polytech (PeiP)

C'est un parcours qui permet d'intégrer l'une des 13 écoles d'ingénieurs publiques du réseau Polytech. Toutes ces écoles sont rattachées à une université et sont reconnues par la Commission des titres d'ingénieurs. Le PeiP est original à bien des égards car il juxtapose les points forts d'un enseignement en fac et d'une préparation sélective spécifique.

Pour qui ?
Le PeiP est ouvert aux bacheliers S, STI2D et STL (spécialité Sciences physique et chimiques en laboratoire). En 2015, il a réservé 1704 places aux bacheliers S, 242 places aux bacheliers STI2E et STL. La sélection d'entrée se fait par le concours postbac GEIPI-Polytech. Les élèves de terminale s'y inscrivent via APB.

Les étudiants ayant suivi une Première année d'études de santé (Paces) peuvent aussi rejoindre le PeiP en deuxième année.

Le cursus :
- Si vous êtes pris, vous suivez la première et deuxième année (L1 et L2) de licence en université : 70% des enseignements sont communs à tous les autres étudiants de licence.
- Vous avez des enseignements spécifiques, dans des TD, des TP, des conférences, sur le monde de l'entreprise et les sciences industrielles, les techniques de l'ingénieur... Vous découvrez la douzaine de spécialités offertes par les écoles Polytech. Vous bénéficiez d'un accompagnement individuel (tutorat).
- Si vous validez vos deux années (sans redoubler), vous accédez de droit à l'une des 13 écoles Polytech. Vous indiquez vos voeux, et l'on vous affecte en fonction de vos résultats et des places disponibles.

Si à l'issue de vos deux années de préparation vous ne souhaitez plus intégrer une école Polytech, vous pouvez poursuivre votre cursus universitaire en L3, ou passer les concours réservés aux bac + 2 universitaires par les autres écoles d'ingénieur.
Renseignements : www.polytech-reseau.org

Le CPI Chimie Gay-Lussac

Ecoles d'ingénieur : des classes prépa d'un nouveau style
C'est une filière proposée par 19 écoles d'ingénieurs chimistes membres de la Fédération Gay-Lussac qui recrutent par ailleurs sur concours après des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).
Les CPI s'adressent uniquement aux bacheliers S.

Le cycle est proposé sur Clermont-Ferrand, Lille, Pau, Rennes et Strasbourg (choix à indiquer sur APB).

Le programme de formation est nettement orienté vers la chimie puisque toutes les écoles proposent de devenir ingénieur chimiste ou ingénieur en génie chimique.

- Admission sur dossier et entretien, inscription sur le site APB
- contrôle continu durant les deux années, et admission dans l'une des écoles de chimie en fonction des résultats, du classements et des places disponibles.
- possibilité d'intégrer le cycle en deuxième année pour les étudiants ayant fait une année en CPGE et admissible en 2ème année.

Renseignement : www.19ecolesdechimie.com

Un cycle international, le CHEM. I. ST

Les mêmes écoles proposent également un CPI international baptisé CHEM.I.ST (Chemistry International Studies) qui accueille à part égales étudiants francais et étrangers.
www.19ecolesdechimie.com/-CHEM-I-ST
 

Le cycle préparatoire de Bordeaux (CPBx)

Ecoles d'ingénieur : des classes prépa d'un nouveau style
C'est une filière originale de l’Université Bordeaux 1 qui offre aux bacheliers deux cursus spécifiques. Seul le premier correspond à un cycle préparatoire commun (CPC) comme ceux décrits plus haut :

- Cursus 1 : une prépa intégrée en 2 ans permet d'intégrer sans concours une des 8 écoles d'ingénieurs d'Aquitaine :
 
  • 5 écoles de l'Institut Polytechnique de Bordeaux - IPB (ENSCPB, ENSEIRB-MATMECA, ENSTBB, ENSC, ENSEGID)
  • 3 autres écoles en Aquitaine : ENSGTI (Pau), ESTIA (Bayonne) et Bordeaux Sciences Agro
La formation offre 80 places aux bacheliers S. L'admission se fait sur dossier (inscription sur APB).

Attention : contrairement aux autres CPC, vous devez choisir votre école à l'inscription, ce qui rapproche effectivement ce cycle préparatoire d'une prépa intégrée en école d'ingénieur, hormis le fait que vous étudiez durant deux ans à l'université.

Au cours des 4 semestres, l'enseignement se diversifie progressivement selon l'école que l'on doit intégrer. Certains font davantage de biologie (ESTBB, ENITAB, ISTAB), d'autres de maths-physique (MATMECA-ENSEIRB), et d'autres de physique-chimie (ENSCPB, ENSGTI, ENSEIRB, ESTIA).

- Cursus 2 : une préparation est proposée aux étudiants de la fac de Bordeaux 1 pour passer des concours d'entrée en écoles d'ingénieurs.
Il ne s'agit donc plus de la formule "CPC" où l'on n'a pas de concours à passer, mais d'un genre de prépa calquée sur une CPGE mais organisée à l'intérieur de l'université.

L'admission est sélective et se fait sur dossier soit directement après le bac via APB , soit au bout du premier semestre de L1. Cela peut concerner les étudiants en L1 Sciences de la vie et de la terre qui veulent passer les concours B (écoles d'agro et véto), ou ceux qui sont en L1 mathématiques, informatique, sciences de la matière et ingénierie (MISMI) pour  le concours national DEUG (voie maths, ou voie physique, ou voie chimie).

Les étudiants bénéficient d'un enseignement renforcé pour préparer les concours : 28 heures de cours par semaine et des évaluations supplémentaires en 2ème année (devoirs surveillés, concours blancs).

Renseignements : www.u-bordeaux1.fr/formation

Parcours renforcé de la licence sciences et technologies de Poitiers

Ce CPC est ouvert aux bacheliers S et STI2D. L'inscription se fait via APB (dans les licences), l'entrée est sélective, sur dossier et entretien.

Durant deux ans, les étudiants suivent un cursus Sciences et techniques à l'université, en partie avec les autres étudiants de L1 et L2. Mais ils ont aussi des cours supplémentaires assurés en lien avec les écoles partenaires, notamment dans des disciplines liées aux sciences de l'ingénieur et en mathématiques.

Le cursus donne accès à l'une de ces 9 écoles : l'ENSC de Limoges, l'ENSEIRB-MATMECA, l'ENSIAME de Valenciennes, l'INSA Centre Val de Loire, l'ENSTA BRETAGNE (ex ENSIETA), l'ISAE-ENSMA de Poitiers, l'ENSMM de Besançon, l'ENSIP de Poitiers, SUPMECA,(Saint-Ouen et Toulon).

Le choix de l'école se fait en fonction des voeux de l'étudiant et de ses résultats.

http://sfa.univ-poitiers.fr

Parcours d'intégration en licence renforcée Polyméca

Ce CPC propose d'intégrer une des 6 écoles du réseau Polyméca : l'ENSCI Limoges, l'Ensiame Valenciennes, l'ISAE-Ensma de Poitiers, l'ENSMM de Besançon, l'ENSTA Bretagne à Brest, Supméca Paris et Toulon.

Les deux années de préparation sont proposées à Valenciennes, à Poitiers et à Epinay.

Le cycle préparatoire intégré (CPI) de Pau

C'est un cycle préparatoire de deux ans proposé par l'université de Pau. Il donne l'accès à l'une des six écoles partenaires qui sont toutes des écoles d'ingénieurs du Sud-Ouest : l'ENSC Bordeaux, l'ENSCBP (Bordeaux), l'ENSGTI (Pau), l'Ensiacet (Toulouse), l'EStia (Bidart), l'ISA BTP (Anglet).

Le CPI est réservé aux bacheliers S. L'admission se fait sur dossier via APB.

Le cursus a lieu à l'université de Pau, il est spécifique au CPI. L'intégration dans l'une des six écoles se fait par les résultats obtenus via le contrôle continu. Le redoublement n'est pas admis. Un stage de 4 semaines est proposé en fin de deuxième année.

Article remis à jour le 3 mars 2015. Des commentaires antérieurs ont été conservés.

 

Dimanche 15 Mars 2015

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Marc le 05/03/2012 18:23
Il existe aussi un peu partout en France plusieurs formations universitaires recrutant après le bac et préparant aux concours (d'entree en ecole d'ingenieur) réservés aux universitaires, à bac+2 ou bac+3. Ces formations se font en parallèles à certaines licences, soit avec certains cours communs à la licence et d'autres en plus ou différents, soit avec uniquement des cours spécifiques. On les trouve dans admissionpostbac sous le type de formation : cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles (CUPGE). Allez voir !
Il y en a pour toutes les spécialités, pour tous les niveaux (meme centrale-mines-X), les taux de réussite sont bons.
A la fin, on a en plus un vrai diplome, qui permet de continuer meme si on ne va pas en ecole d'ingenieur. Le style de travail est également different de celui de la prépa.
En plus ces formations se font souvent dans des classes à effectifs réduits (groupes de 20-30), donc moins qu'en prépa où on commence souvent l'année à 50.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

Métiers du paysage : de beaux horizons pour les recrutements

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :