Echec au bac : tous les redoublants devraient pouvoir conserver leurs notes supérieures à 10



Le gouvernement est sur le point de promulguer un décret permettant à tous les élèves de terminale ayant raté leur bac de conserver leurs notes supérieures à 10 l'année suivante. Une mesure anti-décrochage scolaire.





Echec au bac : tous les redoublants devraient pouvoir conserver leurs notes supérieures à 10
Alors que des milliers de candidats découvrent, le 7 juillet, les résultats du bac, voilà qui devrait redonner courage à certains.
Le Conseil supérieur de l'éducation a donné son feu vert, le 2 juillet 2015, à un projet de décret que le gouvernement souhaite mettre en œuvre rapidement.

Il s'agit d'autoriser les élèves de terminale qui ratent leur bac, quelle que soit la série, à conserver leurs notes supérieures à 10 pour se représenter l'année suivante et cela durant 5 ans.

Cet avantage était déjà accordé aux bacheliers professionnels et également aux candidats "atypiques" comme les candidats libres, les stagiaires de la formation professionnelle, les salariés, les sportifs de haut niveau, etc.

Pourquoi l'échec au bac peut conduire au décrochage

A travers cette mesure, qui devrait être mise en oeuvre dès 2015-2016 par la publication du décret, le gouvernement veut encore une fois prévenir le décrochage d'un assez grand nombre de jeunes qui arrêtent leurs études après un échec au bac.

Certes, plus de 80% des candidats au bac décrochent désormais le diplôme qui leur ouvre les portes de l'enseignement supérieur. Mais que deviennent les 20% (chiffre moyen sur toutes les séries) qui échouent tout de même ? 

Paradoxalement, leur situation est de plus en plus délicate car plus il y a de bacheliers en France, plus le fait de ne pas avoir le bac devient pénalisant.

Des centaines de jeunes chaque année sans place en terminale

En théorie, après un premier échec au bac, tout candidat a normalement le droit de se voir attribuer une place dans une classe de terminale de son académie (dans son lycée ou un autre).

Dans les faits, un certain nombre de lycéens restent chaque année "sur le carreau" par manque de places dans les établissements. Beaucoup se découragent alors et décident ou sont contraints d'arrêter leurs études.

Comme l'indiquent les divers témoignages postés sur notre forum "Echec au bac", ils se retrouvent souvent découragés, sans emploi et sans formation. Ainsi, 7 500 élèves de la filière technologique et 11 000 de la filière générale quittent chaque année le système scolaire après avoir raté leur bac général ou technique.


Les enseignants du Snes hostiles à la mesure

Les lycéens ne seront toutefois pas obligés de conserver leurs notes supérieures à 10 : ils pourront, s'ils veulent les améliorer, choisir de repasser certaines épreuves, et ils auront jusqu'à Noël pour donner leur décision.

Un syndicat enseignant, le Snes, a dit son opposition à la mesure en soulignant que les lycéens risquaient de ne plus fréquenter les cours des matières où ils n'avaient plus besoin de préparer le bac.

Des jeunes à accompagner vers un projet d'avenir

La question de l'obligation ou pas d'aller à ces cours sera sans doute à préciser, mais la vraie question n'est-elle pas celle de l'accompagnement du parcours de ces redoublants ?

S'ils sont accompagnés dans leurs difficultés spécifiques et aidés à bâtir un projet professionnel, ne peut-on imaginer une possibilité pour ces élèves de vivre une deuxième terminale "différente", justement moins scolaire mais plus adaptée à leur profil et émaillée de stages par exemple ?

L'un des grands motifs d'abandon des études, après un échec au bac est en effet souvent, outre le fait de ne pas trouver de place, le refus de refaire une année à l'identique et le ras-le-bol du système scolaire. "J'aurais l'impression de faire du sur-place, de ne pas avancer, je ne me vois pas redoubler", disent les élèves.

Dans ce contexte, permettre aux redoublants de se centrer sur leurs lacunes tout en vivant déjà d'autres expériences n'est-il pas la meilleure façon de les conduire non uniquement au bac, mais bien au-delà, vers un projet personnel d'avenir aptes à les motiver ?
 


Vendredi 10 Juillet 2015

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !