Dix diplômes anti-chômage à bac + 2


Tags : BTS, débouchés, DUT

Vous cherchez une formation courte après bac qui conduise directement à un emploi ? Dix exemples de diplômes qui vous ouvrent un vrai métier et pour lesquels l'emploi est assuré à la sortie. Ce qui n'empêche pas les poursuites d'études.





Le DUT génie civil

La plupart des grandes régions ont un IUT de génie civil.
La plupart des grandes régions ont un IUT de génie civil.
Le génie civil, ce sont toutes les techniques utilisées dans le bâtiment et les travaux publics : résistance des matériaux, dessin industriel, génie climatique, construction générale, ...
Le BTP recrute en masse et apprécie énormément les bac + 2, en particulier les titulaires du DUT génie civil que les entreprises s'arrachent car elles en manquent cruellement.
Avec quel bac faire ce DUT ? un bac S en priorité, ou STI, option génie civil de préférence. Evidemment, les bons dossiers ont la préférence (et les S sont les plus nombreux).
Comme dans tous les IUT, les études durent deux ans : elles alternent cours théoriques en salles, en labos (labo de béton !) et les stages (stage ouvrier d'un mois sur un chantier en première année, de trois mois comme conducteur de travaux en deuxième année).
Dès la fin de deuxième année, vous avez un métier : conducteur de travaux principalement. Vous êtes l'homme orchestre sur les chantiers, vous coordonnez les corps de métiers, les plannings, métier d'action et de relations. Vous pouvez aussi travailler comme dessinateur métreur en bureau d'études, ou comme commercial dans une entreprise de BTP.
Ce DUT est proposé dans de très nombreux IUT en France qui ont tous un site Internet. Accès sur dossier. Les possibilités de poursuite d'études sont vastes : écoles d'ingénieurs, licences pro,... et beaucoup poursuivent en effet après le DUT d'où la pénurie de bac + 2 pour les entreprises. Le DUT est donc un bon plan pour assurer l'emploi sans se fermer aucune porte.
Notre conseil : Si vous n'êtes pas pris dans ce DUT (dossier insuffisant en venant de STI ou de bac pro) vous pouvez tenter l'un des BTS bâtiment, également très recherchés par les entreprises du secteur.

Le BTS d'opticien lunetier

La formation au lycée Morez de Lyon.
La formation au lycée Morez de Lyon.
C'est l'un des BTS les plus recherchés par les employeurs à l'heure actuelle. Regardez dans votre ville : les magasins d'optique se sont multipliés et ils manquent de personnel qualifié.
C'est typiquement le genre de diplôme qui vous donne un vrai métier : en deux ans, vous apprenez le métier d'opticien et vous détenez le diplôme suffisant pour vous installer éventuellement plus tard à votre compte. Le diplôme se prépare en deux ans dans une cinquantaine de lycée (Parmi les plus réputés : Fresnel à Paris, Victor-Bérard à Morez (Jura), l'ESCOO à Angers (www.acuite.fr). Par ailleurs, de grandes enseignes de luneterie proposent leur formation en alternance ou en formation continue, en trois ans parfois pour permettre une remise à niveau. Les propositions de postes vous sont directement faites à la sortie.
Pour quels bacs ? les S sont toujours en tête, mais les STI, STL et certains ES ont aussi toutes leurs chances.
Le contenu de la formation ? Beaucoup d'optique évidemment, des cours assez techniques, un peu d'économie aussi. Le métier a la particularité d'être à la fois technique et commercial : mieux vaut aimer le contact avec la clientèle. Si vous ne portez pas de lunettes, allez faire un tour dans une boutique d'optique pour sentir l'ambiance (et pourquoi pas interroger les vendeurs ou demander à les rencontrer).

Le BTS hôtellerie restauration

Dix diplômes anti-chômage à bac + 2
C'est le diplôme qui vous permet d'accéder à des responsabilités dans un restaurant ou un hôtel : adjoint de direction dans un petit établissement, gérant en restauration collective chez Sodexho, ou bien sûr, patron de son propre établissement. En tant que première destination touristique mondiale, la France a un potentiel d'emplois énorme dans les CHRD (cafés, hôtels, restaurants, discothèques). Et le secteur manque structurellement de main d'oeuvre du fait de la spécificité du travail (longs temps de travail incluant le week end et le soir). Une centaine de lycées prépare ce BTS (parmi les plus cotés : Alexandre-Dumas à Illkirch dans le Bas-Rhin et Savoie-Léman à Thonon-les-Bains) Rens. sur toutes les formations du secteur : www.umih.fr)
Pour quel bac ? Le bac pro hôtelier, qui exige d'avoir suivi un cursus spécialisé (en école hôtelière) dès la seconde. Et si vous avez un autre bac mais que la vocation vous est venue ensuite ? Pas de problème, simplement vous devez suivre une année préalable de mise à niveau avec un stage de quatre mois sur le terrain pour tester vos compétences. Au final, vous pouvez avoir votre BTS en trois ans (mais la formation sera très pratique et avec beaucoup d'alternance).
Les atouts de ce diplôme : il est suffisant pour accéder à des responsabilités car le secteur privilégie la qualité de l'expérience sur les diplômes. Toutefois, vous pouvez tout à fait poursuivre des études pour vous diriger vers des postes de cadre dans l'hôtellerie internationale ou les grands établissements. Les poursuites d'études peuvent se faire à la fac en MST (il existe trois maîtrises de sciences et techniques), ou en IUP (instituts universitaires professionnalisés). On peut aussi frapper à l'école d'une prestigieuse école privée : L'Institut Paul Bocuse à Lyon, l'Ecole de Savignac près de Périgueux, ou Vatel, école de management hôtelier en cinq ans.

Vendredi 7 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par lacrenue le 19/02/2009 16:01
Vous ne proposez quasiment rien pour les bacs L et tendez d'ailleurs à le dévaloriser. Merci pour ceux qui en ont fait un et cherche des infos comme tout le monde. Il doit bien être possible de faire quelque chose après un bac L non? Nous ne sommes pas des tares non plus!

2.Posté par Michèle Longour le 27/02/2009 11:05
Désolé lacrenue, il n'y a aucun mépris des bacs L, mais c'est vrai qu'objectivement, les débouchés sont plus nombreux pour les bacheliers scientifiques, technologiques et commerciaux. Dans les diplômes que je cite là, certains sont toutefois accessibles aux L s'ils sont motivés :
- l'hôtellerie-restauration, secteur qui recrute toujours malgré la crise, on peut faire une mise à niveau après le bac si on est tenté
- les BTS immobiliers, mais là, c'est la vraie crise (il faut d'ailleurs corriger l'article) notamment pour le travail en agence
- le BTS banque (et aussi assurance) doit pouvoir accepter des bacheliers littéraires motivés (par exemple si tu as fait un stage dans la banque et fais une bonne lettre de motiv)

Et en dehors de ça, il y a plein d'autres bons bac + 2 ou autres diplômes que je n'ai pas cité dans cet article mais qui peuvent accepter des bacs L :
- les BTS commerciaux (lire l'article dans cette rubrique), débouchés assurés
Les formations santé et sociales (qui recrutent bien) :
- le DUT Carrières sociales (lire notre article sur les métiers du social)
- les écoles d'infirmier(e)s (IFSI) qui recrutent sur concours à niveau bac : tous les bacs ont leur chance !
- A tout hasard, lis aussi notre article sur les DUT industriels, car il y a bcp de débouchés dans l'industrie et 1 ou 2 DUT sont + généralistes - scientifiques comme le DUT QLIO (passionnant et débouchés) ou emballage.


Par contre je te déconseillerai les formations artistiques, purement littéraires (lettre à la fac), ou en sciences humaines (psycho, histoire, socio) à la fac : pas de débouchés du tout, surtout en temps de crise. Sauf si tu veux être prof et que tu as un très bon niveau.

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger





S'abonner à la newsletter gratuite























Un blog sur l'actu des débouchés

La SNCF recrute massivement sur les métiers de l'infrastructure

Le groupe SNCF devrait rester l'un des trois premiers recruteurs en France en 2014, avec une grosse...



Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :