Découvrir la plongée sous-marine



Vous rêvez de plonger dans les eaux bleues et d'explorer de fabuleux fonds sous-marins ? Tout ce qu'il faut savoir pour débuter avec les conseils et les photos de Marguerite, plongeuse passionnée.





Comment apprendre à plonger ?

Cours de plongée en piscine
Cours de plongée en piscine
Pour vous initier, rejoignez un club de plongée de votre région qui propose des entraînements en piscine. Il faut passer une visite médicale pour obtenir un certificat de non contre-indication à la pratique de la "plongée scaphandre", chez un médecin agréé par la FFESSM  
Vous atteignez d'abord le niveau 1 qui vous donne les bases et permet de se sentir à l'aise dans l'eau. Cela vous autorise à plonger encadré par un moniteur jusqu'à 20 mètres de profondeur.

Le matériel indispensable est le masque, le tuba, les palmes, et le maillot de bain ! Pour ce qui concerne la combinaison, elle peut être prêtée ou louée par les clubs de plongée, mais c'est toujours plus confortable d'avoir la sienne pour ne pas avoir de mauvaise surprise.
Pourquoi apprendre en piscine ?  c'est pratique d'accès quand on n'habite pas au bord de la mer,  les conditions sont bonnes toutes l'année, et l'environnement y est pratique pour les exercices. Mais l'intérêt reste tout de même de pouvoir plonger en milieu naturel !

Où plonger en France ou dans l'Ouest ?

Anémones corynactis (Pointe St Mathieu)
Anémones corynactis (Pointe St Mathieu)
Avec un budget relativement raisonnable, que vous soyez en individuel ou en groupe, la Bretagne offre de magnifiques eaux transparentes dans les Côtes-d'Armor : Perros-Guirec, Plouganou, dans le Finistère (la mer d'Iroise) : l'île d'Ouessant, la pointe St Mathieu, la pointe du Raz. Les températures sont néanmoins fraîches, donc il faut penser à bien se couvrir (combinaison intégrale 7mm à prévoir ou à se faire prêter ou louer par les clubs de plongée).

Seiche dans un herbier de zostères (Pointe St Mathieu)
Seiche dans un herbier de zostères (Pointe St Mathieu)
L'eau est de couleur verte, avec une visibilité plutôt bonne, des tombants rocheux bordés de grandes laminaires (algues marrons) ; regardez dans les trous, peut-être un congre vous y attend avec ses crevettes nettoyeuses ! A l'abri des gros courants, vous pourrez observer beaucoup d'éponges et d'anémones. Il y a aussi des étendues de sables sur lesquelles poussent des prairies de zostères (herbiers) qui accueillent les seiches, les araignées, les étoiles de mer, les alvins de labres, et si vous avez beaucoup de chance, peut-être verrez-vous un hippocampe...

Où plonger en Méditerranée ?

Rascasse (Le Lavandou)
Rascasse (Le Lavandou)
La mer Méditerranée offre à proximité de Toulon des sites tels que Le Lavandou, le cap Bénat, les îles Pors-Cros et Porquerolle.
En Corse, on trouve au sud de Calvi le site naturel protégé de Scandola, près duquel on peut plonger ou simplement faire une randonnée palmée. Au sud, les iles Lavezzi constituent un magnifique archipel... La température y est plus clémente que dans l'Atlantique, ce qui vous permet de plonger dès le mois d'avril (avec une combinaison 7mm quand-même !) et de profiter du sud de la France sans l'affluence de l'été. L'eau présente une belle couleur turquoise et la visibilité est très bonne.

Détail de spirographe (Le Lavandou)
Détail de spirographe (Le Lavandou)
La faune et la flore commencent à offrir un compromis entre les mers froides et les mers chaudes : des espèces de poissons un peu moins timides : des poulpes, des rascasses, des mérous, des grandes nacres (sorte de moules géantes enfoncées dans le sable), des gorgones sur les rochers rouges ou blanches.
Sur les étendues de sable, on trouve des herbiers de posidonies (malheureusement menacés par certaines pollutions dues à l'Homme ou aux autres algues). Si vous êtes attentif aux petits animaux, vous pourrez aussi voir des nudibranches (famille des gastéropodes) réputés pour leurs couleurs vives très jolies.

Les spots des mers chaudes

Poissons citrons dans le corail (Safaga)
Poissons citrons dans le corail (Safaga)
Un peu plus au Sud, on trouve les sites de plongée de la mer Rouge, qui bordent les côtes désertiques de l'Egypte et laissent pourtant paraître de magnifiques jardins de coraux et des poissons de formes et couleurs très variées.
L'eau est bleue et la visibilité est excellente. Dès le mois d'avril, vous pouvez mettre un shorty avec une cagoule. Pour les plus frileux, la combinaison intégrale 3 mm suffira.

Demoiselles et poissons clowns sur une anémone et du corail rouge (Safaga)
Demoiselles et poissons clowns sur une anémone et du corail rouge (Safaga)
A peine commencez-vous à descendre que les demoiselles et les anthias vous entourent. Vous agitez un peu l'eau et ils se précipitent tous dans les alvéoles d'un gros corail du récif. Vous avancez et vous apercevez une quantité de poissons colorés, en passant par les anges, les papillons, les citrons, les perroquets, les mérous à points bleus, les raies pastenagues à points bleus, les rascasses volantes et l'inoubliable poisson clown qui vit en couple dans son anémone, défendant bien sa progéniture !

Avec de la chance, vous pourrez observer un napoléon, une tortue, ou encore un requin marteau ! Si vous en avez l'occasion, plongez de nuit : votre lampe attirera les chasseurs et vous ne serrez pas déçu du spectacle. C'est au tour de la murène de sortir de son trou et de chercher à piéger sa proie dans sa redoutable mâchoire...

Sur le même sujet :
Faire de la photo sous-marine  : les conseils de Marguerite pour débuter

Des jeunes plongent pour étudier les fonds de la Grande Bleue
Plongée en mer Rouge : un autre carnet de voyage

Vendredi 7 Juin 2013
Texte et photos : Marguerite Baranger

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Permis de conduire | Logement | Loisirs | Cabine d'essayage | Conso




Vos articles préférés !


S'abonner à la newsletter gratuite