De la musique éthique sur Internet



A l'heure de la loi Hadopi, le constat n’est pas nouveau : avec le téléchargement, l’industrie de la musique agonise. Et si la solution ne se trouvait plus dans les bacs, mais bien également sur la Toile ? Des initiatives voient le jour pour aider les artistes. Parmi elles, Fair Trade Music, une plate-forme de distribution musicale qui leur assure 100% du prix de vente. Ou Fairplaylist, qui produit ses albums écolos.




De la musique éthique sur Internet
C’est donc sur le web qu’a parié l’éditeur musical Jean-François Caly. Mais attention :  Fair Trade Music est une plateforme d’achat de musique en ligne qui a la particularité de reverser 100% du prix de vente aux artistes. De la musique équitable en quelque sorte. 

En 2005 déjà, Jean-François Caly fonde Reshape Music, un label éthique en ligne qui reverse 50% du prix de vente aux artistes, contre 3% dans l’industrie classique. Mais cette petite structure ne pouvait cependant produire qu’une trentaine d’artistes. En 2007, le concept est donc poussé plus loin avec la création de Fair Trade Music, une plate-forme de distribution ouverte à tous les artistes.


Fair Trade Music aide des musiciens à louer un studio

Fair Trade Music; fonctionne selon deux principes. D’un côté, les internautes ou "consom’acteurs", peuvent soutenir le projet d’un "artiste en découverte" en achetant sa playlist, une sélection de ses titres. L’internaute fixe son prix, à partir d'un montant minimum fixé par l’artiste. 100% du prix de vente revient alors directement à ce dernier pour financer un projet, par exemple l’organisation d’un concert. Ainsi, le musicien Hervé Courtois a pu régler la facture d’électricité de son studio d’enregistrement, grâce aux 141 euros gagnés via Fair Trade Music. Autre exemple, le musicien Vincent Chambat a récolté près de 500 euros, soit près d’un tiers du montant nécessaire à l’autoproduction de son album.

D’autre part, l’internaute peut passer par Fair Trade Music pour acheter n’importe quel Cd via Amazon. Pour chaque achat, une commission de 5% est reversée dans une cagnotte, retournée chaque mois aux cinq artistes coup de cœur sélectionnés par le public. Un partenariat précieux pour le site puisqu’il lui assure un trafic essentiel. En effet, la plate-forme est financée uniquement par la publicité équitable et écologique.

Fairplaylist : de l'artiste au public, tout éthique

De la musique éthique sur Internet
Autre initiative, celle de Fairplaylist, une association qui, face à la domination des majors, propose une filière musicale régie par les principes de l’écologie et de l’économie sociale et solidaire.  

Fairplaylist est créée en 2003 par Gilles Mordant, musicien et directeur artistique. De l’artiste au public, en passant par le producteur et le diffuseur, Fairplaylist produit sa propre musique, mais pas n'importe comment. Première étape : les albums sont enregistrés dans des studios alimentés en électricité verte. Les pochettes sont fabriquées en carton recyclé. La distribution est assurée par le réseau des commerces équitables et biologiques (Biocoop, Artisans du monde, Minga, etc.), les scènes alternatives ou encore les disquaires.

Chez Fairplaylist, tous les artistes peuvent être produits, quel que soit leur univers musical. Un système de répartition équitable du produit de la vente d’un disque a été établi. Chacun accepte une prise de risque, le succès n’étant pas assuré. Les points de vente, par exemple, ne sont pas de simples dépôts. Ils achètent un stock de CD, qu’ils parviendront plus ou moins bien à écouler.
La principale différence entre le modèle Fairplaylist et le système classique ? Ici pas de major, donc pas de marge de près de 17% sur chaque album vendu. Les différents acteurs de la filière sont ainsi assurés de percevoir un revenu minimum pour leur travail.

Une dizaine d'albums produits et distribués

Entre 2003 et 2008, près de 150 musiciens se sont rapprochés de Fairplaylist. Le premier album produit par l’association, "Le son de Ménilmontant", est sorti en 2007. le second, de la chanteuse Seheno, en 2008. Une dizaine d’autres opus sont en projet pour 2009. 50 points de vente distribuent actuellement les CD des artistes Fairplaylist, ils pourraient être 200 d’ici fin 2009.
L’association est également présente lors de festivals ou de manifestations mettant à l’honneur musique, écologie et équité.



Mardi 12 Mai 2009
Avec l'agence Reporters d'Espoirs

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par BB le 07/09/2009 12:04
c'est cool ces new sites qui mettent de l'éthique dans la zic!
y en quelques autres assez sympa ... j'ai vu Airtist et là recmment Rollingbox
ca le fait :+)

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité





Vos articles préférés !




S'abonner à la newsletter gratuite