Costa Concordia : une marche pour le jeune couple toujours disparu


Les recherches de naufragés ont été définitivement interrompues, le 31 janvier 2012, dans l'épave du Costa Concordia sans que Mylène, 23 ans et Michaël, 25 ans aient été retrouvés. Une marche silencieuse en leur souvenir a eu lieu le 30 janvier dans leur ville de Sarcelles.





Image :  Wikimedia / Roberto Vongher
Image : Wikimedia / Roberto Vongher
Leur dernier SMS date du vendredi 13 janvier à 23h15, le soir du naufrage du Costa Concordia. Mylène Litzler prévient sa mère qu'elle et son compagnon Michaël mettent des gilets de sauvetage et montent dans des canots. "Mais que s'est-il passé ensuite ? ressasse Brigitte Litzler. Depuis, nous n'avons eu aucune nouvelle".

Un silence d'autant plus angoissant que l'accident si improbable a fait 17 morts dont les corps ont été retrouvés... et 15 disparus. Après s'être rendus à Giglio, en Italie, pour suivre les recherches, les parents des deux jeunes gens sont rentrés chez eux dans le Val d'Oise. Leur appel à témoins sur toutes les télés françaises et étrangères pour recueilir des témoignages auprès des rescapés est resté sans grand résultat.

Lundi 30 janvier, une marche silencieuse pour Mylène et Michaël a donc eu lieu à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Environ 500 personnes, amis, famille et même quelques rescapés du naufrage, sont parties du village où Mylène a grandi, et ont défilé jusqu'au quartier des Rosiers-Chantepie où Michaël a passé son enfance.  Devant eux, une banderole : "Que l'espoir ne s'éteigne jamais".

Fin des recherches dans l'épave immergée

L'espoir de retrouver le jeune couple vivant est pourtant bien mince, plus de 15 jours après la catastrophe. La recherche des corps des dis­pa­rus dans la par­tie immer­gée du navire a dû être défi­ni­ti­ve­ment stop­pée le 31 janvier, pour la sécu­rité des plon­geurs. Selon la pro­tec­tion civile en effet , "les condi­tions de sécu­rité ne sont plus réunies pour opé­rer" dans cette par­tie de l'épave où des défor­ma­tions de la coque ont été observées autour des brèches pratiquées.
Les pompiers craignent que les plon­geurs ne puissent pas res­sor­tir des ouver­tures pra­ti­quées pour accé­der à des ponts immer­gés à sou­vent 20 mètres de profondeur.

En revanche, l'exploration de cer­taines zones émer­gées de la coque et toute la zone entou­rant l'épave va être poursuivie.

Le Concordia a heurté un rocher à une trentaine de mètres de l'île ita­lienne du Giglio et fait nau­frage, le 13 jan­vier 2012, avec plus de 3200 tou­ristes de 60 pays dif­fé­rents à son bord et un mil­lier de membres d'équipage de 40 natio­na­li­tés.

Pour tout renseignement sur Mylène et Michael, appeler le 06.03.71.45.84 ou envoyer un mail à sos.concordia@hotmail.fr


Mardi 31 Janvier 2012
Jonathan Burgès

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !