Contraception-IST : Semaine des relations affectives pour les étudiants



Les étudiants prennent trop de risques dans leur vie amoureuse, au détriment de leur "santé sexuelle". Avant la St-Valentin 2011, leurs mutuelles lancent donc l'opération d'information "Semaine des relations affectives".





Visuel de la Semaine des relations affectives
Visuel de la Semaine des relations affectives
Pour lancer sa Semaine nationale des relations affectives, l'USEM, mutuelle étudiante, a présenté les résultat de son enquête 2009 sur la santé des étudiants. Car faute de moyens ou de temps, ils font souvent une croix sur leur santé : 13% des étudiants et 23% des étudiantes déclarent avoir renoncé à des soins dans les six derniers mois.

Point noir de l'enquête, la "santé sexuelle". Ainsi, concernant la contraception, 90% des étudiants s’estiment bien informés, en théorie, mais en réalité, seul 35,2% des étudiants garçons osent parler de contraception avec un médecin. Et 1 sur 2 se contentent finalement de s'informer sur Internet. Pudeur ? Manque de prise de conscience ?

Contraception d'urgence et IVG

En regard, l'enquête de l'USEM chiffre les "échecs contraceptifs" : 30,5% des étudiantes ont déjà eu recours à une contraception d’urgence à cause :
-1 fois sur 2 d’un accident de préservatif (déchirure).
- 37,3% d’un oubli de pilule.
-30,8% d’une absence de contraceptif lors d’un rapport.
Selon une enquête de l’INPES1, 28% des femmes de 15 à 30 ans utilisatrices de la pilule l’oublient au moins une fois par mois.

Résultat : 3,3% des étudiantes ont déclaré avoir déjà eu recours à une interruption volontaire de grossesse.
Si le nombre de femmes ayant eu recours à l’IVG est en moyenne de 14,7 pour 1 000 en France, pour les 20 à 24 ans, ce taux est de 27 pour 1 000 femmes en moyenne en 2007. Ce sont celles qui ont le plus recours à l'avortement  !

Un concours sur Facebook

Pas évident de démarrer sa vie adulte et affective avec le traumatisme d'une IVG. De même, les risques d'être contaminé ou de transmettre une infection sexuellement transmissible (IST) semblent largement sous-évalués : 62% des étudiants ne se sont jamais fait dépistés contre une ou plusieurs infections sexuellement transmissibles (32% ont été dépistés contre le VIH/Sida). Or les IST, en augmentation depuis quelques années, restent la première cause d'infertilité !

Que faire pour aider les étudiants à mieux s'informer et à grandir en responsabilité ? Du 7 au 12 février 2011, les mutuelles étudiantes veulent leur donner la parole via un concours "Je t’aime ! Protégeons-nous. Et vous, comment le diriez-vous ? Des messages à déposer dans les agences participantes ou sur la page Fan Facebook de sa mutuelle étudiante et que l'on pourra diffuser auprès de ses amis. Des brochures de prévention seront aussi téléchargeable sur Internet.

Poser les vraies questions

Une approche sanitaire sans doute nécessaire, mais qui a déjà montré toutes ses limites si elle n'intégrait pas aussi la dimension affective et sociale de la vie amoureuse. "Ce qui intéresse en premier les jeunes, c'est l'amour !, affirme la jeune sexologue Thérèse Jacob-Hargot. Quand est-on amoureux ? Avec qui construire sa vie ? Comment respecter quelqu'un ? Là sont pour eux les vraies questions, savoir comment on met un préservatif n'en est pas une."

Comment ne pas mettre en effet en relation le retard à mettre en place une contraception durable avec les difficultés des étudiants à bâtir un couple stable ou à réfléchir à leur projet de vie ? "L'information technique est là, mais c'est souvent la réflexion qui manque", confirme Marie-Sophie Ligot, conseillère conjugale longtemps responsable d'accueillir des jeunes femmes en détresse dans un hôpital francilien. Avoir une sexualité responsable, c'est pouvoir être acteur de sa vie, explique-t-elle, ne pas subir. C'est se demander : "suis-je prêt(e)? Et l’autre ? Qu’est-ce que j'engage dans cette relation ?", et réfléchir aux enjeux tant sur le plan affectif que physique".

Sur ce sujet, lire :
Questions sur les infections sexuellement transmissibles
Avoir une sexualité responsable, c'est quoi ?
Santé et sexualité : une consultation pour étudiants
Comment savoir si je l'aime vraiment ?
Notre rubrique Sexualité
Notre rubrique Amour
Notre rubrique Bébé





Jeudi 17 Février 2011

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !