Comment réviser la philo pour le bac ?



L'épreuve de philo au bac fait souvent peur, et l'on ne sait pas très bien comment s'y préparer. Faut-il relire son cours, travailler les annales, apprendre des citations par coeur ou ne rien faire, sous prétexte que "tout dépend du sujet". Conseils d'enseignants en philosophie, dont certains corrigent l'épreuve du bac depuis des années.




Comment réviser la philo pour le bac ?
"Pour se préparer, il y a principalement trois choses à faire à partir des notions du programme, conseille Bernard de Castéra, prof de philo et collaborateur de reussirmavie.net. Définir chacune d’elles, travailler des problématiques et chercher les liens entre les notions."

Evidemment, rien de cela n’est vraiment facile, reconnaît-il : c’est de la philo ! Mais il faut se souvenir que l’examinateur évaluera, dans la copie, la clarté des idées (définitions), l’art du débat (problématiser) et l’ouverture d’esprit (liens entre les notions)."

Des définitions précises et des idées claires

Commençons donc par la clarté des idées. L'épreuve du bac étant écrite (ce qui ne vous empêche pas de prendre à la philo à l'oral de rattrapage), vérifiez que vous êtes capable de mettre des mots sur les grandes notions du programme. Le bonheur, le désir, la société, la passion, la culture, la science, le langage... Eliminez les définitions trop longues ou les formulations compliquées pour retenir quelques mots justes qui cernent précisément le concept. N'apprenez que des définitions que vous comprenez et qui évoquent pour vous quelque chose !

Face à votre énoncé en effet, vous aurez souvent à rapprocher ces termes l'un de l'autre. Par exemple le sujet "Est-il raisonnable de désirer l'impossible ?" renvoie à la fois au désir et la raison. Bien savoir définir les concepts vous évitera de partir d'emblée sur des idées fausses du type "la science cherche des vérités absolues" ou "le bonheur est le but de la vie", des clichés à éviter au bac philo dont Laurence Hansen-Love fait la liste sur son blog.
Remarquons aussi que si vous avez bien compris les notions dont vous parlez, il vous sera bien plus facile de les approfondir et de les confronter pour bâtir votre raisonnement et trouver votre problématique.

Faire des fiches, mais comment et pour quoi ?

Vous pouvez donc faire des fiches avec les définitions des concepts du programme (on les trouve généralement dans les premières pages des manuels). Vos fiches peuvent aussi résumer des théories philosophiques mais là encore, dans votre copie de bac, "il serait hors de propos de réciter un cours, et encore moins de débiter les opinions des divers philosophes sur un même sujet, comme cela se voit hélas encore trop souvent dans les annales !", précise Bernard de Castéra.

"Certes, on ne réfléchit pas dans vide, reconnaît Françoise Manon, auteur de l'excellent "philolog.fr". Il est vain de croire que l'on peut faire la lumière sur une question sans connaissances, d'où la nécessité des cours. (..) Mais si elle nourrit la réflexion, la culture ne saurait se substituer à elle".
"Il vaut mieux savoir peu et bien que beaucoup et mal, répond par ailleurs l'enseignante à un élève anxieux.. Vous êtes à l'époque des révisions et non des acquisitions. N''encombrez donc pas votre esprit de choses que vous ne comprenez pas et tout ira bien".

Autre question : faut-il apprendre par coeur des citations ? Pourquoi pas répond Ory Lipkowicz dans la vidéo ci-dessous. Attention toutefois à la façon dont vous utiliserez vos citations. Si c'est sans lien avec le raisonnement ou de façon anachronique ou imprécise (avec erreur sur l'auteur, l'époque), alors cela plombe votre copie. "La multiplication de citations est souvent un leurre qui masque la fragilité des raisonnements et qui lasse les correcteurs", estime Bernard de Castéra, qui corrige lui-même des centaines de copies chaque année.


S'exercer à une réflexion personnelle

Comment réviser la philo pour le bac ?
"Ce que le correcteur attend dans une copie, c’est une pensée personnelle construite à partir d’une pensée claire (définitions), structurée (plan), argumentée et nourrie de culture (exemples)", confirme Bernard de Castéra.
C'est bien là toute la difficulté de cette épreuve de philosophie du bac : on n'acquiert pas une pensée personnelle en bachotant les belles dissertations écrites par d'autres par exemple dans les annales.

A partir des notions précises de l'énoncé, il vous faut en effet établir entre elle des liens, de similitude, d'opposition, de relation de cause à effet. L'excellent "Guide de survie au bac philo" édité en juin 2011 par le magazine Philosophie Magazine décrit de façon imagée ce travail intellectuel à faire au brouillon devant son énoncé. Il compare l'élève à un petit bonhomme qui défricherait un chemin dans une forêt d'idées et saisirait des lianes, nouerait des branches, tracerait des raccourcis et des sentiers de traverse. Ce remue-méninges intense est celui qui vous permet de dégager une problématique et de bâtir ensuite un plan.

Seul moyen d'y arriver, s'exercer, comme lorsqu'on apprend à nager. Prenez des sujets dans les annales, et plutôt que de lire le corrigé, donnez-vous un quart d'heure pour laisser jaillir tout ce qui vient à votre esprit en le notant au brouillon. Quand une idée vient, ne restez pas en surface mais approfondissez-la, avec toutes ses nuances et ses contradictions. Des liens vont apparaitre ainsi entre vos idées : c'est votre problématique.

Exemple de problèmatiques (France Culture) :
-Faut-il oublier le passé pour se construire un avenir ?"

bac_philo_2011___idees___france_culture.mp3 Bac Philo 2011 - Idées - France Culture.mp3  (2.93 Mo)



Revoir la méthodo pour bien construire son devoir

Même si l'on vous demande une réflexion personnelle, encore faut-il savoir la mettre en forme sur la copie en respectant les contraintes propres à chaque sujet. Votre devoir devra comporter une introduction (si possible à écrire entièrement au brouillon) qui pose le problème que vous avez dégagé, puis présenter vos idées selon un plan cohérent.

Il peut être utile de replonger dans les conseils de méthodologie donnés par votre enseignant, ou par un ouvrage, pour aborder la dissertation philosophique ou le commentaire de texte.
Pour réviser efficace, concentrez-vous sur un point à la fois : l'introduction par exemple. Lisez les conseils, consultez des exemples et allez relire toutes les introductions de vos devoirs. Ensuite, essayez d'en refaire une.

Si vous manquez de ressources de méthodologie, n'hésitez pas à en chercher sur Internet sur les sites perso d'enseignants en philosophie. Nous avons sélectionné pour vous quelques pépites :

Sur le blog de Simone Manon (philolog.fr), l'un des meilleurs sur Internet :
- Méthodologie de la dissertation philosophique
- Méthodologie de l'explication de texte

Sur le web pédadogique :
Ce que les correcteurs attendent d'une bonne copie (vidéos)

Sur France-Culture :
- Cinq problématiques et cinq mini-dissertations par Raphaël Einthoven


Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Bernard le 05/09/2011 17:44
Bonjour,


Merci pour ces conseils
précieux qui recadrent
bien "les choses" dans
le champ de la philosophie
au Bac

et qui, je l'espère, aideront
efficacement les candidats
au Bac.


Bonne chance à vous candidats !!

2.Posté par Issakha yaya libis le 23/11/2015 19:22
Comment problematiser et enoncer une introduction?

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger








S'abonner à la newsletter gratuite