Comment il a fumé sa dernière cigarette



Comment arrêter de fumer ? Rien de tel que les témoignages d'anciens fumeurs pour se donner du courage. Jeune professionnel, Axel fait partie de ceux qui ont réussi à sortir du tabac et il a même lancé le site dernierecigarette.com.




Crédit photo : Fotolia / Mariia Nazarova
Crédit photo : Fotolia / Mariia Nazarova

Quelle est votre expérience personnelle par rapport au tabac ?

Axel : "Je suis un ancien fumeur. A l'âge de 13 ans je fumais ma première cigarette. Malheureusement comme de nombreuses personnes, je voulais imiter les copains qui étaient un peu plus vieux que moi et qui fumaient déjà.

C’est donc très jeune que j'ai eu mon premier contact avec la cigarette. Ce fut le début du cercle vicieux. Au fil de mon adolescence, je me suis mis à fumer de plus en plus.

La cigarette faisait littéralement partie de mon quotidien. Dès le matin avant le petit déjeuner, jusqu'à la dernière cigarette au lit avant de dormir. Au plus fort de mon tabagisme, je pouvais fumer jusqu'à deux paquets par jour".

Comment avez-vous arrêté, avec quelle méthode ?

"Au bout de plusieurs années à ce rythme, j'ai senti que ma santé commençait vraiment à se dégrader. J'ai commencé à avoir peur et je me suis dit qu'il était temps pour moi d'arrêter.

J'ai donc testé différentes méthodes. Des plus classiques (patchs, gommes, substituts nicotiniques) aux plus controversées (hypnose, acupuncture, etc) mais le résultat était toujours le même. L'addiction au tabac était vraiment trop forte. Je réussissais à arrêter plusieurs jours, parfois plusieurs semaines, mais je rechutais quelque temps plus tard.
 
J'ai commencé à étudier les mécanismes psychologiques de l'addiction

N'y arrivant toujours pas, j'ai alors décidé de trouver une solution par moi-même et j'ai commencé à étudier les mécanismes psychologiques de l'addiction. Je me suis notamment focalisé sur les méthodes d’auto-motivation, de travail sur l’inconscient et de développement personnel.
Au final, après plusieurs mois j'ai réussi à développer des solutions maison et des astuces quotidiennes qui m’ont enfin permis de faire passer l'envie de fume".

Pourquoi avez-vous fait le site dernierecigarette ?

"Je pense que j’ai été un fumeur tout ce qu'il y a de plus classique. Quand j'ai voulu arrêter de fumer, j'ai connu échec sur échec. Je n'y arrivais pas et je culpabilisais. C'était vraiment horrible à vivre.

Surtout j'avais l’impression qu'à chaque fois que je tentais un arrêt du tabac, c'est comme si j’attendais que quelqu'un ou quelque chose me délivre. Par exemple un médecin, un pharmacien, un patch, un livre, un hypnotiseur, etc. En tous cas un élément extérieur.
 
"Quand j'ai compris que la seule personne qui pouvait me permettre d'arrêter de fumer, c'était moi, tout a été plus facile"

Pourtant cette envie de fumer était intérieure, je la ressentais au plus profond de moi. Je me suis alors décidé à faire un travail de fond sur moi-même. Ç'a été comme un déclic.
A partir du moment où j'ai compris que la seule personne qui pouvait vraiment me permettre d'arrêter de fumer c'était moi, tout a été plus facile. Je ne dis pas que j'ai arrêté de fumer en claquant des doigts, mais j'ai réussi petit à petit à trouver des solutions pour fumer moins puis arrêter complètement.
 
Si j'ai créé dernièrecigarette.com c'est pour aider les fumeurs à avoir le même déclic. Je voudrais qu'ils puissent, à travers mon expérience, mon vécu, mes conseils et mes astuces, arrêter de fumer une bonne fois pour toutes. Je propose via des articles hebdomadaires une voie nouvelle pour ceux qui n’ont pas encore réussi à se libérer de la cigarette avec les solutions traditionnelles".

Quels sont les grands conseils que vous avez envie de donner ?

"Je pourrais donner des dizaines de conseils pour aider une personne à arrêter de fumer, mais si je devais n’en garder qu’un, ce serait celui-ci : arrêtez de fumer, encore, encore, et encore, jusqu'à y arriver !

Pour ma part, j'ai essayé un bon nombre de fois d'arrêter de fumer avant d’y parvenir réellement. Mais j'ai gardé la motivation et un jour j'ai trouvé la bonne méthode. Je suis devenu non-fumeur.

A chaque fois qu'on se rate on est tenté de baisser les bras, on se dit qu'on est nul et qu'on n'y arrivera jamais. Mais c'est complètement faux ! La plupart des personnes parviennent finalement à arrêter après cinq tentatives.

Il faut donc continuer à essayer, encore et encore, jusqu'à réussir à se passer de la cigarette pour de bon".


Vendredi 15 Juillet 2016
la rédaction

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions





S'abonner à la newsletter gratuite

Vos articles préférés !