Comment donner le meilleur de soi-même ?



Chaque personne est unique et porte des qualités humaines et des talents qui ne demandent qu'à se déployer. Encore faut-il y croire et faire grandir ce "meilleur" de soi... pour son propre bonheur et celui des autres.




Comment donner le meilleur de soi-même ?

"Je me trouve ordinaire, sans personnalité, je n'ai rien pour attirer les autres", se désole Alicia, 17 ans. "Moi j'ai le sentiment d'être moins brillant que mon frère, je veux bien développer mes talents mais il faudrait d'abord que je les connaisse !", dit Ludo, 22 ans, en recherche d'orientation professionnelle.

C'est en effet en cherchant à mieux se connaître que l'on peut découvrir les "pépites" qui sommeillent en nous : qualités humaines, talents créatifs, traditions familiales, expériences toutes simples qui ont forgé en nous des réflexes positifs, des aptitudes et des comportements que les autres, parfois, peuvent apprécier en nous. Joie et bonne humeur "naturelles", capacité à aller vers les autres, douceur et intériorité, goût de la nature, amour de la famille, intérêt pour la science, curiosité pour les autres cultures, dons pour les langues, plaisir de travailler de ses mains, passion pour la lecture...

Partez donc en quête de ces petits trésors qui germent déjà en vous, repensez à votre passé, aux compliments qui vous ont été faits, aux expériences et aux situations qui vous ont rendu heureux(se).

Le meilleur, ce n'est pas forcément être le ou la meilleure

Dessin : illustrations.fr
Dessin : illustrations.fr
Attention à ne pas chercher en vous de trop grandes choses comme des talents créatifs exceptionnels ou des performances éclatantes...  Ce qui est exceptionnel, par définition, est rare. Et puis, ce que vous portez de "meilleur" ne fait pas forcément de vous "le meilleur" ou "la meilleure" dans les situations ou vous vous confrontez aux autres comme le sport ou les études par exemple.  "En général, nous n’avons pas une idée très claire de ce que signifie «le meilleur de soi». Nous avons tendance à l’associer aux notions de performance, de compétition, comme dans l’expression «vouloir être le meilleur», estime le psychologue Guy Corneau, auteur de l'ouvrage "Le Meilleur de soi".

Il se peut en effet que vous ayez des qualités humaines, comme la capacité d'écouter et d'être médiateur, qui ne sont pas prises en compte dans le système scolaire ou n'ont pas pu encore se révéler. "Ce sont pourtant des qualités qui sont très appréciées en entreprise, explique Pascal, directeur des ressouces humaines".

Ne vous laissez donc pas décourager par vos échecs, vos mauvais résultats ou les jugements négatifs que l'on a pu porter sur vous. Ne vous enfermez pas non plus dans les comparaisons stériles (je suis moins belle que ma soeur, moins intelligent que mon père, moins sportif que mon voisin...), mais revenez à l'idée centrale que vous avez d'excellentes choses en vous, et qu'il n'y a que vous qui pouvez les donner !

Repensez aux activités qui vous ont donné du plaisir

Une bonne méthode pour découvrir vos qualités peut être d'interroger tout simplement vos proches : amis de confiance, membres de votre famille qui vous aiment, prof de sport... Comment vous voient-ils ? Selon eux, quelles sont vos qualités ? Ces regards extérieurs et bienveillants complètent celui que vous portez sur vous-même. La méthode, dite du "360°", est employée en entreprise et par des coachs d'orientation pour aider les gens à mieux se connaître.

Autre méthode, encore plus simple, repensez aux moments de votre enfance ou de votre passé où vous avez été vraiment heureux, et surtout aux situations ou aux activités où vous avez ressenti un grand plaisir. "J'ai adoré organiser la fête de mariage de ma soeur", se souvient Caroline, qui avait pris en main toute l'organisation. "Je suis heureux quand je suis dehors et que je peux me dépenser en plein air dans la nature", reconnait Johann. Demandez-vous quelles qualités, quels talents vous déployiez alors... Sens de l'organisation, esprit pratique, amour de la nature, goût pour l'endurance... Vous trouvez ainsi les jeunes pousses de vos qualités ; il n'y a plus qu'à les faire grandir.

Le ''meilleur'' grandit en nous jour après jour

Comment donner le meilleur de soi-même ?
Comme dit le proverbe, "Paris ne s'est pas fait en un jour"... Quels que soient les talents et les qualités que vous avez déjà, il vous reste à les cultiver et à les faire grandir pas à pas, à les déployer par le travail, l'entrainement ou l'apprentissage. Vous avez un goût prononcé pour la musique ? C'est pourtant l'apprentissage du solfège et la pratique assidue de votre instrument qui vous permettront de le déployer et d'en faire un talent. Même les plus grands artistes ne cachent pas que leurs oeuvres leur ont souvent demandé des mois de travail.

Faire éclore "le meilleur" de nos vies est ainsi un travail patient et progressif... Pas de découragement si vous n'êtes pas d'emblée "au top" ou si vos qualités vous paraissent fluctuantes. "Le code de la route de ma propre réussite, c'est de faire ce que je peux, mais de mon mieux, explique dans son livre (Faut-il réussir à tout prix?) la psychothérapeute Bernadette Lemoine. Quelles que soient les circonstances, je ne suis pas là pour réussir à tout prix, avec la peur paralysante au ventre de tout rater, mais je suis là pour "faire de mon mieux", avec mes propres qualités, ma valeur personnelle, mes atouts particuliers et ma personnalité unique. Je fais ce que je peux, de tout mon cœur et je vais très bien réussir dans ce qui m'est adapté".

Tirer le meilleur du pire, c'est possible

Cette modestie doit pourtant éviter la paresse, qui me fait gâcher mes talents et mes chances, ou le zapping d'une activité à l'autre qui m'empêche de creuser le "meilleur" en moi. Enfin gare au trop-plein d'activités : je remplis ma vie de fêtes, "d'amis" et d'heures passées sur les réseaux sociaux, je comble les vides et l'angoisse d'être seu(e) dans un tourbillon d'activités ou de consommation en oubliant de me poser la seule question importante : "qu'est-ce qui va me rendre le plus heureux(se)", qu'est-ce qui me motive dans la vie ?

Autre écueil : s'enfermer dans la "plainte", le regret ou la récrimination négative contre les "malchances" de ma vie. Et si vous cherchiez là encore à tirer parti des circonstances particulières de votre vie ? A 7 ans, Tim s'est vu diagnostiqué une scoliose sévère qui l'a contraint à porter un corset 20 heures sur 24. "Le seul moment où je pouvais retirer le corset, c'était à la piscine", raconte-t-il. Dix ans plus tard, à 17 ans, il est l'un des meilleurs éléments de son club de natation. "Je me suis donné à fond dans la natation et j'ai adoré, ça m'a permis de m'épanouir".

On peut toujours "naviguer dans les torrents", et rebondir après un échec ou un traumatisme, assure le célèbre Boris Cyrulnik, qui a lui-même perdu toute sa famille dans les persécutions nazies de la Seconde Guerre mondiale et échappé aux rafles d'enfants juifs. Devenu neurologue et psychiatre, il n'a cessé d'étudier la "résilience", cette formidable capacité à rebondir malgré la souffrance.

Donner le meilleur pour moi et pour les autres

Comment donner le meilleur de soi-même ?
Mes talents, mon expérience et les qualités que je porte ne servent en effet pas seulement à mon épanouissement personnel. Ce "meilleur" que je tire de moi-même, je peux le donner aux autres. Comment ? Tout simplement en faisant profiter mes proches de mes qualités humaines, de mes talents, en bâtissant des projets que d'autres n'auraient pu faire, en mettant mes capacités au service d'une entreprise, d'une société, d'une association, d'une famille.

"Se sentir inutile est une des plus grandes souffrances de l'homme, expliquent les philosophes personnalistes, car la personne humaine  n'est pas faite pour vivre seule mais elle tire une partie de son bonheur de ce don aux autres". 

"Ce qui n'est pas donné est perdu", exprime d'une autre façon un proverbe indien.
Non seulement faire grandir ce qui est bon en moi va donc me rendre plus heureux, mais cela peut aussi servir le bonheur des autres. Alors, j'aurais vraiment donné le "meilleur" de moi-même.


Dimanche 9 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par KONE le 01/11/2016 23:34
Cette analyse m'a fortifiée

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions






S'abonner à la newsletter gratuite