Code de la route au lycée : Ségolène Royal fait marche arrière face aux auto-écoles



La région Poitou-Charente voulait faire enseigner le Code de la route dans les lycées mais face aux protestations des auto-écoles, les lycéens recevront simplement des chèques-code. Les auto-écoles sont satisfaites mais les jeunes y ont-ils gagné ?





Code de la route au lycée : Ségolène Royal fait marche arrière face aux auto-écoles
Enseigner le Code de la route au lycée, quelle bonne idée ! Cela permettrait d'accélérer l'accès des jeunes au permis de conduire et de le rendre moins cher. L'idée est d'ailleurs évoquée comme une belle "piste à explorer" à chaque réforme gouvernementale.

C'est sans compter toutefois avec la profession qui vit en France de l'enseignement de la conduite. Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charente l'avait sans doute oublié en faisant voter le 16 octobre 2012 le principe d'une "formation théorique" de la conduite dans  les lycées de sa région. Enseignement du Code ou simple sensibilisation à la sécurité routière ? Après avoir convenu d'une concertation avec les auto-écoles et l'Education nationale, la région a semblé opter pour l'enseignement direct du Code au lycée.

Résultat : quelque 300 voitures représentant des auto-écoles indépendantes bloquaient totalement les rues de Poitiers lundi matin 19 novembre. "Nous avons déjà relevé une baisse d'activité" depuis l'annonce et "nous prévoyons une chute de 20% si le projet est concrétisé", a expliqué Joël Cassegrain, vice-président de l'Union nationale des indépendants de conduite (Unic).

Des chèques-code d'environ 200 euros.

Du coup, le conseil régional a repris le jour même la concertation avec les représentants des auto-écoles et un accord a dû être trouvé : la région a annoncé qu'elle allait plutôt accorder aux lycéens des "chèques-code" d'un montant de 200 euros, mais sous condition de ressources. Ils pourront ainsi choisir d'utiliser leur chèque dans l'auto-école de leur choix. Le système va être mis à l'étude.

La préparation à l'examen du Code de la route ne sera donc pas faite au lycée, mais les auto-écoles animeront des ateliers sur la sécurité routière dans les lycées "en complément du code".

Les auto-écoles ont dit leur soulagement face à cette solution qui s'avère toutefois beaucoup moins alléchante pour les lycéens poitevins : seuls certains auront sans doute droit aux "chèques-code", tous les autres devront continuer à payer leur formation théorique en école de conduite. Beaucoup de bruit pour pas grand chose diront certains.

Rappelons que le coût moyen d'obtention du permis de conduire en France reste en moyenne de 1500 euros. La réforme impulsée en 2009 qui devait rendre le permis moins cher et moins long à obtenir tarde en effet à produire tous ses effets. Nicolas Sarkozy n'avait-il pas annoncé qu'il ferait une nouvelle réforme du permis s'il était réélu en 2012 ? Et Francois Hollande avait embrayé en proposant que chaque jeune en service civique puisse passer son permis.

Lire aussi :
Notre rubrique Permis de conduire
Permis de conduire : de nouvelles questions pour le Code de la route
Conducteurs de scooters et petites motos : 7 h de formation obligatoire


Lundi 19 Novembre 2012
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !