Bac : des lycéens d'Aubagne doivent repasser la philo, une fuite en SVT à Paris


34 lycéens d'Aubagne ont dû repasser leur épreuve de philo, le jeudi 28 juin 2012. Motif : leur correctrice a perdu leurs copies en se faisant agresser. Une enquête est aussi ouverte à Paris sur des soupçons de fuite sur le sujet de SVT en 1ère L et ES.





Bac : des lycéens d'Aubagne doivent repasser la philo, une fuite en SVT à Paris
Les élèves de la terminale ES du lycée d'Aubagne se souviendront de leur bac. Surtout de la philo. Jeudi 28 juin 2012, plus de huit jours après la fin des épreuves, ils ont en effet dû plancher à nouveau sur l'épreuve de philo.

"Une enseignante correctrice du baccalauréat s’est fait agresser sur la voie publique et dérober son sac contenant un paquet de 34 copies de l’épreuve de philosophie", a expliqué le rectorat dans un communiqué.

Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille a donc pris la décision de convoquer les candidats pour recomposer à partir d'un sujet de secours. "Le recteur déplore cette situation et les conséquences qu'elle engendre pour les élèves et assure que tout sera mis en œuvre pour garantir l'équité de traitement des candidats concernés", at-il faut savoir.

Ce n'est pas la première fois que des copies d'examens sont perdues ou détruites par accident, même si l'événement est rare. Heureusement, chaque correcteur n'a qu'un "petit" paquet de copies à corriger car celles-ci sont réparties entre un grand nombre de correcteurs qui se retrouvent ensuite ensemble pour harmoniser leurs notes.

C'est d'ailleurs en se rendant à une réunion d'harmonisation des notes que l'enseignante d'Aubagne s'est fait dérober sa sacoche ! Pas évident pour une épreuve de philo, matière qui donne souvent du fil à retordre et pas mal d'angoisse aux candidats.


Un nouveau soupçon de fuite pour l'épreuve anticipée de SVT

Mais le bac 2012 n'a pas échappé à un autre couac. Après l'épisode, en 2011, d'une fuite sur Internet sur le sujet d'un exercice de maths en S, on craignait à nouveau des péripéties liées à la fraude, ou à des erreurs techniques sur les sujets. Le ministère de l'Education nationale avait d'ailleurs serré la vis pour les tricheurs et annoncé des mesures de surveillance particulières, tant pour les élèves que pour les enseignants ou les correcteurs intervenant dans la chaîne de l'examen.

Les services du ministère avaient aussi assuré qu'ils feraient une veille plus attentive sur la Toile. Mission accomplie ? Pas sûr, car le journal Le Monde a annoncé qu'une enquête est en cours sur Paris pour "quatre soupçons de fuite" sur des sujets d'histoire-géo et de SVT pour les épreuves anticipées du bac L et ES en  première.

Un lycéen corse, Adrien, a en effet confié au Monde (daté du 26 juin) qu'il avait repéré les sujets en question sur le forum "blabla 15-18" du site jeuxvideo.com (le même que celui où avait eu lieu la fuite en 2011), la veille des épreuves. Pour l'histoire-géo, la fuite n'est pas manifeste, car il s'agirait simplement d'un lycéen qui "prédisait" un sujet sur la guerre d'Algérie et qui avait peut-être eu de l'intuition.

Par contre, Adrien raconte comment le titre de certains messages à propos du sujet de SVT le met sur la piste d'un site de hackers où il trouve finalement les sujets... en anglais. Apparemment bon en anglais (!), le lycéen dit les avoir traduits et postés alors en français sur le site jeuxvideo.com où il indique que l'épreuve de SVT des bacheliers L et ES portera sur "les hormones naturelles contrôlant les fonctions de reproduction avec un QCM et un document sur l'hormone de synthèse et la maîtrise de la procréation. Il faudra argumenter sa réponse autour du document". Bingo, c'est en effet ce qui tombe le lendemain.
On ignore encore quelle suite sera donné à cette affaire et si les lycéens pourraient avoir à repasser les épreuves...

Voilà en tout cas un lycéen, privé de fête de la musique par ses parents pour cause de bac le lendemain, qui a apparemment su faire preuve de davantage de réactivité et de perspicacité sur la Toile que les experts du ministère... ce qui finira immanquablement par remettre en question les modalités de passage d'un examen comme le bac.


Lire aussi :
Bac : des détecteurs de smartphone installés dans les salles d'examens


Dimanche 8 Juillet 2012
la rédaction

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !