Ai-je le profil pour faire Science Po ?



Et si je tentais le concours d'entrée dans un IEP, si je "faisais Science Po" ? Avant de vous lancer dans la préparation d'un concours difficile, commencez par vérifier que vous avez le profil recherché par ces grandes écoles à l'histoire particulière.




Ai-je le profil pour faire Science Po ?
Environ 20 000 candidats partent chaque année à l'assaut d'un IEP, dont la moitié à Science Po Paris, l'institution la plus prestigieuse.

L'accès au concours postbac pour entrer au "collège universitaire" de Science Po Paris est donc le plus sélectif. Mais comprend-on toujours bien les critères d'évaluation ? En réalité, il y a bien un "profil type" recherché par les évaluateurs du concours mythique.

Bien sûr, il faut être "bon élève". Mais pas uniquement. Il vous faut aussi avoir une bonne culture générale et surtout des capacités d'analyse, beaucoup de curiosité, des engagements - pas forcément en politique - en somme, une personnalité.

Ce que résume un enseignant du jury du concours d'entrée à Science Po Paris :

Reprenons certains points évoqués et élargissons à l'ensemble des IEP, puisque le profil-type décrit pour Science Po Paris est à peu près le même pour les autres instituts.

Une curiosité pour le monde, la société et ses enjeux

Durant les trois premières années d'IEP, vous étudierez essentiellement l'histoire, le droit, la sociologie, les sciences politiques et l'économie.

Le minimum est donc, dès le lycée, de s'intéresser naturellement à ces sujets, déjà à travers les disciplines scolaires qui s'en approchent - histoire-géo, économie, philosophie, civilisations étrangères - d'autre part en étant curieux de mieux comprendre la société française et le monde.

Aimez-vous lire les journaux ? Voyager ? Faire des exposés ? Suivre l'actualité ? Comprendre les mécanismes économiques ? Découvrir l'histoire de la France, de l'Europe, des grands hommes, des courants de pensée ?

De la culture mais surtout un bon esprit d'analyse et de synthèse

A Science Po, vous devrez acquérir beaucoup de connaissances, lire de nombreux ouvrages, rédiger des dossiers, produire des dissertations et des rapports.

Non pour faire de vous des "gratte-papiers" à lunettes ou des technocrates en herbe, mais des professionnels dotés d'un bon esprit d'analyse, qui savent débattre, aller à l'essentiel, poser et hiérarchiser les idées en présence, exercer leur esprit critique, proposer des solutions et agir...

On n'attend donc pas forcément que vous ayez une culture encyclopédique mais suffisamment de références pour situer les problèmes les uns par rapport aux autres, en un mot, pour avoir de la hauteur.

Cliquer sur la couverture pour se procurer le livre
Cliquer sur la couverture pour se procurer le livre
Extrait de l'ouvrage "Je vais vous apprendre à intégrer Science Po"

"Il est important de comprendre que dans le concours qui nous occupe, être généraliste  (par opposition à spécialiste, d’une matière en particulier par exemple) est considéré comme une qualité.
. C’est pourquoi, lorsque vous devez traiter un problème, on ne vous demande pas de rendre un devoir encyclopédique, mais un devoir construit autour d’axes structurants tirés de différents angles d’analyses, le tout illustré d’exemples factuels bien choisis.
. C’est également pour cette raison que vous devez savoir utiliser plusieurs disciplines pour répondre à une question, et relier les sujets à l’actualité.

"Je vais vous apprendre à intégrer Science Po - Méthodes et secrets pour réussir les concours des IEP" par Emilie Lechevalier

Des engagements qui témoignent de votre personnalité et indiquent un projet

Eh oui, les IEP cherchent à recruter des candidats aptes à devenir de futurs cadres de l'économie, de la fonction publique ou des médias.

En 2013, Science Po Paris a donc revu son concours pour donner plus de place à "la personnalité" des candidats. Pour pousser les portes d'un IEP, il faut être prêt(e) à vous dévoiler un peu, à dire ce qui vous motive, mais surtout à le prouver.

Comment ? Si possible par des réalisations concrètes. Si vous êtes passionné par les relations internationales, la participation à des associations multiculturelles, l'organisation de voyages, de rencontres, d'actions humanitaires, la connaissance de plusieurs langues peuvent être de belles "preuves" de votre motivation.

"Sciences-Po veut des étudiants actifs, mûrs, impliqués dans la vie civile, ayant déjà un pied dans des projets. A Sciences-Po, on considère que c’est par l’expérience que l’on se forme : stages, associations, voyages… (...) Bref, il va falloir vous construire un profil d’élève «actif »", conseille Emilie Lechevalier dans son ouvrage.

Bien sûr, être engagé dans une association, un mouvement de jeunesse ou un parti politique paraitra très intéressant mais il faut rester honnête et en phase avec soi-même. Rappelez-vous qu'il faudra vous présenter et exposer votre motivation à l'oral. S'inventer une passion à la dernière minute risque de ne pas convaincre le jury.

Un dossier de motivation et un CV à soigner

La plupart des IEP opèrent une première sélection sur dossier. Ils examinent d'abord votre dossier scolaire et notamment vos notes de bac français, d'histoire et de langues mais aussi les appréciations des enseignants. Si celles-ci mentionnent de la curiosité, de la motivation, une bonne participation, vous êtes bien parti.

Mais c'est dans le CV et la description de vos activités extra-scolaires qu'il faut démontrer que vous êtes cet étudiant(e) actif et engagé(e) qui a sa place à Science Po. Mettez bien en relief vos engagements, vos loisirs, vos résultats et vos réalisations en choisissant ceux qui vous représentent le mieux. Et attendez-vous à être "cuisiné" là-dessus à l'oral !

Projet d'avenir : une direction plus qu'un métier

Pour votre projet, pas de panique. Les examinateurs savent bien qu'à 18 ans, on n'a souvent pas encore d'idée précise de son futur métier... qui n'existe d'ailleurs peut-être pas encore.

Mais le projet qu'on vous demande d'avoir doit tout de même correspondre à votre personnalité et à vos centres d'intérêt. Après avoir présenté ses engagements civils ou sociaux, il n'est pas incongru de dire qu'on est attiré par les métiers de la fonction publique et le service de l'Etat.

Si vous animez déjà des blogs et avez une chaîne Youtube, votre intérêt pour le journalisme et la communication paraitra légitime.

Au fait, prenez bien le temps d'étudier le cursus proposé par l'IEP visé et notamment la liste de ses masters, car il peut être utile à l'oral d'indiquer celui ou ceux qui vous intéresseraient.

Pour une entrée à niveau master

Pour une entrée en master à niveau bac+3, votre motivation pour ce master doit être bien plus précise et votre dossier encore plus "béton".

Il faudra non seulement avoir un excellent dossier de licence (notes et appréciations), mais justifier votre choix de master par des stages et des projets cohérents, puis expliquer pourquoi le master de Science Po est celui qui va vous permettre le mieux de réaliser votre projet professionnel.

"Vous devez montrer que vous savez où vous voulez aller et illustrer votre motivation de manière concrète et argumentée, indique Science Po Paris aux candidats. Il est donc très important que vous ayez pris connaissance des enseignements qui vous seront dispensés si vous êtes admis. Ce master ne doit avoir aucun secret pour vous".

Evitez l'argument bateau consistant à dire que "Science Po sera une bonne carte" pour votre CV. Il faut préparer votre dossier et votre oral comme un véritable entretien d'embauche.

Mardi 25 Avril 2017

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite