APB : inscrire et bien classer ses voeux d'orientation sur Admission-Postbac


Tags : APB, orientation

Pour les lycéens de terminale, l'inscription et le classement des voeux d'orientation sur le site admission-postbac.fr ou APB s'apparente à un sport hautement stratégique. Le dispositif APB s'améliore pourtant d'année en année, alors pas de panique ! Tout ce qu'il faut savoir en 2017.




APB : inscrire et bien classer ses voeux d'orientation sur Admission-Postbac
Vous entendez circuler des rumeurs effrayantes sur des lycéens laissés sur le carreau par APB ou condamnés à des orientations sur leur voeu numéro 20 ? 

Revenons au réel : en 2016, 761 659 candidats candidats ont formulé des voeux sur le portail APB et 56,4% ont obtenu leur voeu d'orientation numéro 1.

Quant aux candidats ayant placé en voeu numéro 1 une licence à l'université (formation non sélective) et ne l'ayant pas obtenu pour cause de manque de places, ils ont été 2 327 en 2016 (soit  0,3 % des candidats) alors qu'ils étaient plus de 7 000 dans le même cas en 2015.

Les nouveautés introduites en 2016 pour réduire le nombre de "filières en tension" à l'université (la licence restant le voeu n°1 de 45% des candidats) porte donc des fruits. Grâce aux "voeux groupés" imposés en droit, psycho, PACES et Staps, aucun tirage au sort n'a dû être effectué en 2016 pour les licences de droit et la première année de médecine (PACES). La situation s'est aussi améliorée en psychologie. En STAPS, par contre, malgré une augmentation de 25% du nombre de places, les candidats sont restés beaucoup plus nombreux, alors prudence.

En 2017, le dispositif connaît encore quelques améliorations destinées à ouvrir le nombre de voeux possibles et à limiter le risque pour certains de n'avoir aucune proposition. Les démarches sont aussi simplifiées puisqu'il n'y a plus de dossier papier à fournir aux établissements, tout est numérisé, enfin !

Vous pouvez vous concentrer sur vos choix, mais n'attendez surtout pas le dernier moment (par exemple le 19 mars !) pour rentrer vos voeux... Le premier conseil est en effet d'anticiper au maximum à chaque étape pour avoir le temps de bien vous informer, de comprendre le dispositif APB et éviter ainsi les erreurs stratégiques. Prêts pour le compte à rebours ?

Allez découvrir les formations sur APB

Avant de commencer à inscrire vos voeux sur APB, il vous faut récolter toutes les informations sur les formations qui pourraient vous convenir. Savez-vous que le portail admission-postbac recense plus de 12 000 formations ? Chaque année, il ouvre dès le mois de décembre et vous pouvez alors y partir à la chasse aux informations :

-1/ Dès la page d'accueil, cliquez sur  "Les formations" puis "Recherchez une formation sur la plateforme". Vous pouvez alors utiliser un moteur de recherche très puissant qui vous permet de sélectionner une formation par type (licence, BTS, CPGE...), par lieu, par type d'établissement et par domaine. On peut aussi spécifier les "formations en apprentissage" et parfois choisir entre un établissement avec internat ou sans internat.

Du nouveau en 2017 pour les cursus en apprentissage

Si vous envisagez une ou des candidatures sur une formation en apprentissage, vous pouvez constituer une liste distincte de votre liste de voeux sur des formations sous statut scolaire. Cela augmente donc vos chances d'avoir une proposition, surtout si vous êtes dans un bac technologique ou professionnel. D'autant que vous pouvez faire des voeux sur cette liste entre le 20 janvier et le 25 septembre : si vous n'avez aucune proposition en juin, pensez-y.

Contrairement aux voeux sur les formations classiques, vous n'avez pas à classer les voeux en apprentissage. Pour qu'un de ces voeux soit accepté, il faut que vous soyez admis par le lieu de formation, et que vous signiez un contrat d'apprentissage avec une entreprise. Comme il n'y a pas d'ordre de préférence dans vos voeux, vous pouvez obtenir plusieurs propositions en apprentissage.

Par contre, si vous avez à la fois une proposition sur un voeu sous statut scolaire et une proposition en apprentissage, on vous demande de choisir entre les deux.

- Prenez le temps de vous familiariser avec le moteur de recherche et les appellations des formations. Toutes les formations à l'université sont à chercher sous l'intitulé "licences".

Exemple : Alexandra est intéressée par les langues et l'économie. Elle explore les "licences", clique sur "Langues étrangères appliquées" (LEA), le nom de son académie, et trouve toutes les universités de son académie qui proposent ce cursus. Elle  recommence avec le BTS Commerce international et trouve tous les lycées où l'on peut le préparer. Vous pouvez aussi rechercher une formation dans d'autres académies, ou sur toute la France, choisir un établissement public ou privé, etc.

- Pour la recherche "licence", vous devez indiquer une "mention", par exemple "droit". Le moteur fait remonter toutes les licences de droit du lieu demandé, mais aussi désormais les "mentions connexes" c'est-à-dire les licences proches comme par exemple les licences Droit-Gestion", "Droit-Histoire" ou "Droit-Philosophie" ou "Sciences Politiques". Cela peut élargir vos idées.

- Quand une formation vous intéresse, cliquez sur "Pour en savoir plus" pour accéder au site de l'établissement et découvrir attentivement la formation. Regardez s'il est est indiqué "licence à capacité limitée" ou pas. On vous indique alors le nombre de places disponibles. Pour une licence à capacité limitée, les candidats prioritaires seront ceux de l'académie, puis ceux qui ont placé cette licence en tête de leur liste.

- Notez la date des journées portes ouvertes, très utiles pour aller rencontrer sur place étudiants et enseignants, sentir l'ambiance et poser des questions.


-2/ Vous pouvez aussi télécharger en page d'accueil le Guide du candidat" qui explique toute la procédure APB. Enregistrez-le dans votre ordinateur ou imprimez-le et lisez-le à tête reposée. Très bien fait, il vous indique le calendrier de tout ce qu'il faut faire, étape par étape.


Le Guide du candidat du dispositif APB :

guide_du_candidat_2017.pdf Guide_du_candidat_2017.pdf  (1.32 Mo)


Créez votre espace candidat

Du 20 janvier au 20 mars 18h, c'est la première étape durant laquelle vous devez inscrire sur le site tous vos voeux d'orientation. Le "Guide du candidat" vous explique d'abord comment créer votre espace sur le portail :
 
  • Munissez-vous pour cela de votre numéro BEA / INE (10 chiffres et une lettre) qui figure sur votre relevé de notes d'épreuves anticipée du bac. Si vous n'êtes pas en terminale, vous n'avez pas d'INE, cochez la case "pas de numéro BEA/ INE.
 
  • si vous êtes en filière générale ou techno, vos notes aux épreuves de bac passées en première, une adresse mail (obligatoire) qu'il faudra consulter fréquemment et un numéro de téléphone portable (pour vous envoyer éventuellement des SMS).
 
  • Si vous voulez demander une bourse pour critères sociaux, il faut aussi avoir la dernière déclaration de revenus de vos parents.
Désormais, vous n'avez plus à rentrer vous-même vos notes des bulletins de première et terminale, car elles remontent toutes seules dans votre espace via votre lycée. Vérifiez simplement qu'il n'y a pas d'erreur sinon signalez-le à votre lycée avant le 2 avril.

Votre dossier est complet ? On vous envoie par mail votre numéro APB (Admission-postbac) et un code. Notez-les et gardez-les précieusement car ce sont maintenant vos codes d'accès à votre espace.

Faites vos voeux !

Une fois votre espace créé, du 20 janvier au 20 mars, vous saisissez vos voeux d'orientation postbac.

Qu'est-ce qu'un voeu ? Une formation dans un établissement. Par exemple le BTS Commerce international au lycée Notre-Dame de Grandchamp à Versailles constitue un voeu, le même BTS au lycée Edgar Quinet à Paris en est un autre.

Depuis 2016, ce principe connaît une exception pour les 4 filières de l'université les plus demandées qui sont à "capacité d'accueil limitée" (CAL) : la L1 Paces, droit, Staps et psycho. Dans ces filières, vous devez faire un "voeu groupé" par académie. Par exemple vous indiquerez "L1 mention droit académie de Lille" ce qui regroupera une dizaine de licences en droit proposées par Lille2, la Catho, l'antenne de Lile2 à Cambrai, l'université de Dunkerque, celle de Valenciennes et celle de Boulogne-sur-mer. Vous classerez ensuite ces différentes licences par ordre de préférence mais tout ceci ne fera qu'un voeu : s'il n'y a pas de place dans un établissement, vous pourrez faire le même type de formation dans un autre.

Nouveau en 2017 pour les voeux groupés

A partir de 2017, vous pouvez intercaler vos voeux groupés en licence avec d'autre voeux, ce qui n'avait pas été le cas en 2016 où davantage d'étudiants avaient obtenu une proposition sur ces filières, mais souvent bien trop loin de chez eux : "Obtenir une place en licence à Colmar quand on vit à Strasbourg, ce n'est pas du tout pratique, souligne un étudiant !"

On pourra donc demander une licence à Strasbourg, puis faire un voeu par exemple sur un BTS à Strasbourg, un IUT à Strasbourg, et placer son "voeu groupé" pour la licence à Colmar en fin de liste.

Cette possibilité d'intercaler des sous-voeux est d'ailleurs accordée depuis longtemps aux concours communs d'entrée en école d'ingénieurs.

24 voeux possibles dont 12 par filières

Au total, vous pouvez faire jusqu'à 24 voeux dont 12 voeux par filière (12 voeux en BTS, 12 voeux en université, etc.).

- Pour inciter les candidats à multiplier les voeux (et donc les chances d'avoir une proposition), le système élargit les possibilités.
Auparavant, on pouvait faire jusqu'à 12 voeux en classes prépa aux grandes écoles (CPGE) mais pas plus de 6 voeux par voie (par exemple 6 voeux en maths sup MPSI). Désormais, à partir de 2017, on peut faire 12 voeux dans la même voie de CPGE. Cela augmente bien sûr vos chances d'être pris.

De même, on pourra faire 12 candidatures en Mise à niveau Arts appliqués (MANAA) au lieu de 3. Et jusqu'à 12 voeux en formation paramédicales et 12 en formations sociales alors que ces deux types de formation étaient comptabilisées ensemble.

- Il est fortement conseillé de diversifier vos voeux  et de ne pas mettre "tous vos oeufs dans le même panier", surtout si vous demandez des formations sélectives que vous n'êtes pas sûr d'avoir. Par exemple ne mettez pas que des voeux en CPGE, mais prévoyez éventuellement un voeu en école d'ingénieur, un autre en IUT et un à l'université, en ne tapant toutefois que dans des formations qui vous intéressent vraiment.

- Depuis 2016, pour les bacheliers généraux, il est obligatoire de mettre au moins une formation non sélective et à capacité non limitée dans sa liste.

Attention : à partir du 20 mars, vous ne pourrez plus rajouter de voeu, vous pourrez simplement modifier leur classement.

Classez correctement vos voeux

C'est le point le plus délicat et le plus important de la procédure : vous devez absolument classer vos voeux dans l'ordre de votre réelle préférence, c'est pourquoi vous pouvez modifier le classement de vos voeux jusqu'au 31 mai 2017. Imaginez que l'on vous accepte partout, où préféreriez-vous aller en premier ? Puis en deuxième ? Ne vous censurez pas et ne tenez pas compte de vos "chances" d'être pris ou pas/

En effet, en juin, Admission postbac ne vous fera qu'une proposition d'admission : celle pour laquelle vous aurez été accepté et qui sera la mieux classée sur votre liste de voeux. Cette proposition annulera alors les propositions classées en-dessous. Il est donc très important de ne pas préférer des voeux placés en dernier ou derrière d'autres formations.

Si vous préférez aller en fac de droit plutôt qu'en IUT, il faut mettre la fac de droit avant l'IUT. Par contre si vous mettez la fac en premier, comme c'est une formation non sélective, sachez que vous n'aurez quasiment aucune chance de vous voir proposer l'IUT que vous aurez placé en deuxième.

A savoir :
- vous pouvez intercaler des voeux très différents : une école d'ingénieur, une candidature en BTS dans un lycée public, une CPGE avec internat, une autre école d'ingénieur, une CPGE sans internat, etc.
- Même si vous ne mettez qu'un voeu, il faut le classer (en numéro un)
- les établissements qui examinent vos dossiers (lycées, IUT, classes prépa) ne savent pas à quel rang vous les avez placés
- Certains groupements d'école d'ingénieurs (comme les INSA) proposent plusieurs lieux d'études que l'on vous demande de classer, mais la candidature pour l'INSA ne constitue qu'un voeu sur APB. (de même pour les concours Avenir, Puissance 11, Advance, Alpha, GEIPI-Polytech...)

Bien classer ses voeux : l'avis d'un spécialiste d'APB


Confirmez vos voeux et remplissez vos dossiers en ligne

APB : inscrire et bien classer ses voeux d'orientation sur Admission-Postbac
Il ne suffit pas d'inscrire un voeu, pour qu'il soit bien pris en compte, il faut le "confirmer". Dès qu'un voeu est confirmé, le voeu devient définitif. Vous pouvez remplir le dossier de candidature à envoyer à l'établissement (dans la partie "Candidatures").

- A partir de 2017, tout est numérisé. Vous n'avez normalement plus de dossier papier à envoyer. Pour les formations sélectives, il suffit de remplir des formulaires : CV, lettre de motivation... Les notes du dossier scolaire (en général rempli par votre établissement) remontent automatiquement.

- Vérifiez tout de même attentivement que votre dossier est complet et surveillez votre boite mail car on peut vous demander de fournir une pièce manquante.

Les trois vagues de réponses

C'est en juin qu'APB vous livre, dans votre espace, les réponses d'admission, ou plutôt LA réponse puisqu'on ne vous fait qu'une proposition à la fois.

En 2017, c'est du 8 juin 14h au 13 juin 14h : durant ces cinq jours, vous devez répondre à la proposition qui vous est faite avec 4 réponses possibles (oui définitif, oui mais, non mais, démission).

- Le oui définitif ou la démission sont simples : vous sortez définitivement du dispositif, soit pour accepter la proposition d'orientation (il faut alors vous inscrire administrativement auprès de l'établissement), soit pour refuser et démissionner de tous vos voeux.

- Si vous répondez "oui mais", vous gardez l'option qui vous est proposée, mais vous restez candidat pour une formation mieux placée dans votre liste pour laquelle vous êtes en liste d'attente.

- Si vous répondez "non mais", vous restez candidat pour une formation mieux placée mais vous perdez la proposition qui vous est faite : c'est une réponse très dangereuse car vous risquez de vous retrouver sans rien.

Si donc vous avez répondu "oui mais" ou "non mais",  vous devez vous connecter à la deuxième phase de résultats, pour voir si l'on vous fait une nouvelle proposition mieux placée. En 2017, elle a lieu du 26 juin au 1er juillet 14h.  Puis la troisième phase ouvre le 14 juillet jusqu'au 19 juillet. A nouveau vous pourrez répondre, "oui définitif", "non" ou même  "oui mais"  (c'est une nouveauté) car vous pouvez ainsi attendre de voir si vous obtenez un autre voeu via la procédure complémentaire.

- Parfois, on ne vous propose que deux réponses possibles : oui définitif ou démission. Cela veut dire que vous n'êtes sur aucune liste d'attente pour des voeux mieux placés (ou bien qu'on vous propose votre premier voeu). Vous avez été refusé aux formations demandées en premier, et il n'y a aucune chance qu'on vous les propose lors de la deuxième phase de réponses. Le plus raisonnable est de prendre ce qu'on vous propose, qui correspond d'ailleurs à un de vos voeux.

- Attention : si vous ne donnez aucune réponse (ou que vous oubliez de vous connecter), vous êtes considéré comme démissionnaire, vous perdez tous vos voeux ! Pour ne pas laisser passer les échéances importantes, veillez à consulter très fréquemment l'adresse mail donnée à APB, ou donnez celle de vos parents si vous êtes étourdi.

Et si je n'obtiens aucun de mes voeux ?

Plus de 80% des candidats reçoivent une réponse positive sur l'un de leurs voeux. Ceux qui n'obtiendraient aucune réponse positive et ne se voient faire aucune proposition par APB peuvent se réinscrire dès le 27 juin à la "procédure complémentaire".

Le dispositif de procédure complémentaire brasse toutes les places encore disponibles dans toutes les filières et vous les propose. Vous pouvez alors postuler à celles qui vous intéressent (sans les classer cette fois), envoyer votre dossier, puis consulter les résultats d'admission.  Bien sûr, il ne reste en général plus de places dans les formations les plus demandées : CPGE, certains BTS "rares", licences de droit, de gestion, etc. Mais vous pouvez trouver des places dans des formations moins connues et très intéressantes.

Depuis deux ans, le ministère desserre les verrous d'accès à la procédure complémentaire. Ainsi, vous pouvez maintenant demander en procédure complémentaire des voeux que vous aviez placés dans votre liste, mais en-dessous celui qu'on vous a proposé (sauf si vous avez été refusé). Vous pouvez ainsi répondre "oui mais" et postuler en parallèle sur ces voeux en procédure complémentaire. Vous pouvez aussi refaire des voeux en formation sélective ou non sélective, quelle que soit la nature de la proposition qui vous a été faite.

Et bien sûr, si vous êtes en bac techno ou en bac professionnel et qu'on vous a réfusé en BTS et accepté en fac, vous pouvez refuser la fac et vous porter candidat en procédure complémentaire sur d'autres BTS où il y aurait des places vacantes. Mieux vaut en effet réussir un BTS légèrement différent que celui que vous visiez au départ, plutôt que d'aller à l'échec en fac.

Hors d'APB, pas de salut ?

Peut-on accéder à des lieux d'études sans passer par le dispositif APB ? Oui, quelques formations gardent leur propre procédure d'admission, même si chaque année le portail Admission-postbac accueille de plus en plus d'écoles :

- De nombreuses écoles de commerce accessibles directement après le bac sur concours (par exemple via Accès, Sésame, Team, Link....), excepté les ECG et Atout3+qui ont rejoint APB et de nombreux bachelors (Ecricome bachelor)
- Les IEP ou Instituts d'études politiques (sciences po) de province ainsi que Science Po Paris ne sont pas encore dans la procédure APB en 2016 même s'ils ont avancé les dates de leur concours d'entrée (se renseigner sur leur site).
- Quelques parcours universitaires d'élite, comme Paris Dauphine, le collège de droit d'Assas, des doubles cursus de l'Université Pierre et Marie-Curie.
- Quelques écoles d'ingénieurs postbac, peu nombreuses : l'ESITC Metz, et les écoles du réseau ICAM et de la FESIA, les seules qui restent sur le portail grandesecoles-postbac.fr
- Des écoles privées d'art, de communication, d'informatique
- Les Instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI)
- Certaines prépa privées aux carrières paramédicales ou sociales (mais il y en a aussi dans APB).
- De nouvelles formations postbac en trois ans, lancés en 2016 par divers établissements privés : le bachelor Objets connectés de l'ESEO (école d'ingénieurs), le bachelor de l'école W (créations et contenus numériques), le bachelor Tech Sales Management lancé par une école d'ingénieurs (EPF) et l'ICD Business School...

Si vous postulez à l'une de ces formations, prenez la précaution de formuler aussi des voeux sur APB de façon à ne pas vous retrouver "sans rien" si vous ne réussissez pas votre concours.
Vous pouvez aussi répondre "oui définitif" à une formation proposée sur APB et présenter finalement votre démission si vous réussissez un concours : soyez sympa de ne pas oublier de le faire pour libérer votre place pour quelqu'un d'autre.


Conseils pour éviter de 'jouer sa vie en un clic'

APB : inscrire et bien classer ses voeux d'orientation sur Admission-Postbac
Plus vous aurez anticipé et bien réfléchi à temps à vos choix, plus votre choix via APB sera paisible. Sinon, vous risquez en effet d'avoir l'impression de jouer votre avenir en un clic !

- Prenez beaucoup de temps en première et l'année de terminale avant le 20 janvier pour explorer en détail les formations qui vous intéressent.

- Allez aux journées portes ouvertes des 2-3 écoles, facs ou lycées que vous voulez mettre en tête de vos voeux. Cela vous permet de sentir quelles est votre formation à placer en tête de votre liste.

- Participez aux procédures "d'orientation active" proposées par la plupart des universités, allez assister aux cours proposés, et tenez compte des avis que l'on vous donne en retour.

-Suivez bien les diverses étapes proposées sans faire les choses au dernier moment : par exemple, ouvrez votre espace dès fin janvier, puis commencez à rentrer les voeux dont vous êtes sûr, ensuite, réfléchissez encore au classement de vos voeux...

-En cas d'indécision, demandez conseil à vos enseignants, mais prenez tout de même une décision personnelle, de même, faites-vous aider par vos parents (notamment pour les papiers) mais ne vous laissez pas dicter vos choix.

-Si vous faites une erreur sur le portail APB ou ne comprenez pas quelque chose, envoyez un mail à l'adresse "contact" : des spécialistes de l'orientation vous répondront. Un numéro vert devrait être aussi ouvert en 2017 comme les années précédentes : vous pourrez l'appeler entre mars et juin pour obtenir un conseil personnalisé (mais le mail à envoyer sur l'onglet "contact" d'APB est préférable car ceux qui le reçoivent peuvent se connecter directement à votre espace).

- Si vous n'avez pas obtenu le voeu d'orientation de vos rêves, ne vous désespérez pas : il y a de plus en plus de possibilités de réorientation, dans les études et ensuite dans la vie professionnelle. Non, vous ne jouez pas votre avenir en un clic !

Lire aussi :
APB : les dates à ne pas manquer
Comment s'inscrire en classes préparatoires aux grandes écoles ?
Orientation postbac : faire le bon choix et bien s'organiser

Vendredi 20 Janvier 2017

orientation posbac




S'abonner à la newsletter gratuite















Guides à télécharger























Un blog sur l'actu des débouchés

Master banque finance : 120 postes en alternance offerts en Ile-de-France

Vous voulez travailler dans la banque et vous avez déjà un bac+3 ou bac+4 ? Le CFPB-Ecole...