A quoi ça sert deux yeux ?


A 20 ans, en 1942, alors qu'il se battait dans les Forces Françoises Libres, Jacques Lebreton perdit la vue et les mains dans l'explosion d'une grenade.




A quoi ça sert deux yeux ?
"A quoi ça sert deux yeux ? Je ne sais plus qui a dit : «La vue, c'est le toucher à distance». Pour moi qui suis aveugle, je sais combien cela est vrai. Je n'ai jamais vu le visage de ma femme. On ne m'a pas dit qu'elle était jolie, mais on m'a dit qu'elle avait un très beau sourire. Tous mes enfants je les ai tenus dans mes bras. Ils ont voulu m'ôter mes lunettes. Aujourd'hui je suis intimement convaincu qu'ils cherchaient mon regard : un visage d'aveugle, c'est un visage mort, à moins que, dans la conversation, par le sourire ou le jeu des paupières, il n'entre en communion.

Deux yeux ouverts, c'est, pour celui qui s'en sert, deux fenêtres sur la beauté de la nature et de la vie, et pour celui qui les regarde deux ouvertures sur l'infini de l'homme. L'homme a en lui-même plus de choses qu'il n'en possède à l'extérieur.

Nos yeux et nos mains ne sont valables que pour aimer

A quoi ça sert deux mains ? Pour moi qui n'aie plus de mains, je m'attarde souvent à les contempler. Etrange, n'est-ce pas ? Que de fois ai-je médité sur leur usage, leur puissance ! Quel chemin parcouru depuis l'homme de Cro-Magnon ou de Néanderthal qui le premier a tendu la main vers le fruit qui allait le nourrir ? Depuis, que l'homme n'a-t-il pas fait de ses mains ? De ses mains, il a inventé l'imprimerie, la machine à vapeur, la cathédrale, l'avion, la fusée pour aller dans la lune. De ses mains, il a soigné le malade, caressé la joue de l'enfant éploré.

Au fait, c'est quoi une main : un coup de poing en pleine figure ou une poignée de mains ? Une gifle ou une caresse ? Comme c'est beau le sourire d'un enfant apaisé par le regard d'une mère qui se penche ! Comme c'est puissant la main d'un ami sur l'épaule lorsque tout f... le camp !

A quoi ça sert deux yeux, à quoi ça sert deux mains ? Etrange, n'est-ce pas qu'il m'ait fallu perdre mes yeux et mes mains pour comprendre que ces "accessoires", ô combien pratiques, ne sont à tout prendre que des instruments facultatifs à ton bonheur. Nos yeux et nos mains ne sont valables que pour aimer."

Jacques Lebreton (1922-2006).
A quoi ça sert deux yeux ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité




Vos articles préférés !


S'abonner à la newsletter gratuite