11 novembre : nombreux événements pour le Centenaire de la Grande Guerre


Tags : histoire, paix

Expositions, films, collecte de souvenirs... Dans le cadre du Centenaire de la guerre de 14-18, les événements se multiplient aux alentours de la date du 11 novembre, jour anniversaire de l'armistice. Demandez le programme !





Photo de l'exposition "De boue et de sang"
Photo de l'exposition "De boue et de sang"
Au lycée Condorcet à Paris, c'est le lundi 10 novembre que les élèves se souviennent de la Grande Guerre. Il faut dire que  l'établissement a une longue histoire, au point d'avoir son monument aux morts dédié aux anciens élèves du lycée disparus en 14-18. Et c'est justement devant ce monument que les élèves découvriront une collection de photographies d'époque en 3D sur la vie des "poilus".

Ces photographies stéréoscopiques sont issues de l'exposition itinérante intitulée "De boue et de larmes", que le président de la République avait visité en dévoilant le programme de la célébration du Centenaire, en novembre 2013.

Prises par le service photographique des Armées, ces images impressionnantes permettent de voir ce que les poilus ont vu. Et de percevoir un peu l'horreur de la "guerre des tranchées". L'exposition va continuer à se déplacer en France, à la demande des collectivités ; elle est à Saint-Germain-en-laye jusqu'à la fin novembre 2014.

Le Grand Mémorial : une base de données sur le parcours de chaque soldat !

Pour tous les Français, ce 11 novembre 2014 est bien sûr l'occasion de commémorer le 96ème anniversaire de l’Armistice. Petite précision historique : le 11 novembre, on célèbre le 11 novembre 1918, qui marqua la fin des hostilités après 4 ans de guerre. On n'est donc pas encore au "centenaire" de l'armistice, mais la date est tout de même le point d'orgue de l'année d'ouverture du grand Centenaire qui va durer jusqu'en 2018.

Le 11 novembre donc, les cérémonies commencent à Paris le matin. A l'Elysée, le président de la République lance d'abord officiellement le Grand Mémorial : il s'agit d'une base de données qui permettra de consulter en ligne les registres matricules donnant le parcours militaire de chaque soldat. Ces registres étaient conservés dans les archives départementales, et leur numérisation a été entamée par le ministère de la Culture. On aura d'abord accès aux registres d’une vingtaine de départements, puis à tous les autres d’ici la fin du Centenaire en 2018, soit aux 8,5 millions de fiches de soldats de la Grande Guerre !

Le président de la République va aussi remettre le prix du concours des Petits artistes de la Mémoire et se rendra, comme chaque année, sur la tombe du soldat inconnu sous l'arc de triomphe, où il déposera une gerbe et ravivera la flamme. Il honorera également les soldats morts pour la France en opérations extérieures durant l'année écoulée.

L'Anneau de la mémoire, à Notre-Dame de Lorette

L'après-midi, les commémorations nationales se poursuivent dans le Pas-de-Calais, sur le site de Notre-Dame-de-Lorette. Le chef de l'État inaugure cette fois un monument bien réel :

Bâti en haut d'une colline, tout près du plus grand cimetière militaire de 14-18, un gigantesque anneau a été édifié pour rendre hommage aux 580 000 combattants tombés sur les champs de bataille de cette région durant la Première Guerre mondiale. Leurs noms y sont gravés par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de grade ou de religion. Une façon de célébrer la paix et l'universalité, au-delà des oppositions nationales.

Les cérémonies du matin comme de l'après-midi seront retransmises à la télévision.


La Grande collecte des souvenirs dans toute la France

Mais tous les Français sont invités d'une façon ou d'une autre à "faire mémoire". Une initiative très originale, déjà lancée en novembre 2013, est reproduite les vendredi 14 et samedi 15 novembre 2014.

La "Grande collecte" reprend : dans toute la France, nous sommes invités à fouiller nos tiroirs et nos greniers à la recherche de souvenirs de famille datant de 14-18 : correspondance, carnets, dessins, photographies… et à venir les déposer dans des points de collecte situés aux archives régionales ou municipales. En fonction de l’intérêt de ces documents pour l’histoire locale, ils pourront, avec votre accord, être numérisés. Les plus significatifs seront mis en ligne sur le site lagrandecollecte.fr.

La Grande Collecte de novembre 2013 avait remporté un vif succès et de vrais "trésors" historiques avaient ainsi été découverts.

'Vu du front' : une exposition aux Invalides à Paris

11 novembre : nombreux événements pour le Centenaire de la Grande Guerre
Dans toute la France, de nombreuses expositions évoquent la Grande Guerre comme par exemple, l'exposition « Vu du Front. Représenter la Grande Guerre », présentée à Paris aux Invalides.

Elle s'intéresse à la manière dont les contemporains ont vu, perçu et représenté la Première Guerre Mondiale, entre le début et la fin du conflit.

A travers plus de 500 œuvres et objets réalisés par les soldats mobilisés, amateurs ou artistes confirmés (Guillaume Apollinaire, Félix Vallotton, Jacques Villon, Maurice Denis, Otto Dix...), elle met en regard les approches des différents fronts. Qu'ont vu les combattants de la Grande Guerre ? Qu'en ont-ils montré, et pourquoi ? Comment ces représentations ont-elles circulé vers l'arrière ?

Idées de visites ou de balades

Pour découvrir les événements de votre région mais aussi dans le monde, ne manquez pas de visiter le site dédié au grand Centenaire : http://centenaire.org/fr

On y découvre aussi de passionnants documents d'époque : photo, articles, informations diverses. C'est une mine pour préparer un exposé.

Enfin, vous pouvez bien sûr profiter du Grand Centenaire pour vous rendre sur les grands sites de mémoire, très intéressants à visiter, comme par exemple Verdun ou le chemin des dames.
Laissez-vous guider par notre article : Guerre de 14-18 : balades et visites pour un centenaire

Rugby France-Australie

La commémoration de la guerre de 14-18 ira même se loger dans le Test-Match France-Australie le 15 novembre.

La rencontre de rugby sera l'occasion de commémorer l’engagement des troupes françaises et australiennes, et notamment des combattants-rugbymen, sur le front de l’Ouest entre 1914 et 1918. Les joueurs porteront sur leur maillot les fleurs symboles de la Grande Guerre, bleuet et poppy, et un hommage sera rendu aux rugbymen des deux nations morts au combat.


Vendredi 14 Novembre 2014

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !